Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.

"Le luxe de Knokke-Heist? L'atmosphère, la beauté et ma grande passion: la mer"

Edouard Vermeulen, l’âme de la maison de mode Natan

Edouard Vermeulen, l’âme de la maison de mode Natan, est né et a grandi à Ypres. Mais Knokke-Heist fut aussi le magnifique décor de sa jeunesse. Et la légendaire station balnéaire est restée pour lui comme une seconde résidence. Il y entreprend et s’y ressource avec plaisir, respect et gratitude.

Cela fait plus de 35 ans que Natan brille sur la Kustlaan de Knokke-Heist. Un choix bien pensé, mariage de pure nostalgie et de l’effet magnétique qu’exerce cette avenue sur les visiteurs du pays tout entier. “La côte est par nature fédérale: Flamands, Wallons et Bruxellois s’y rendent pour se promener, faire du vélo ou s’accorder une pause shopping… Nous avions déjà une vitrine ici moins de six mois après l’ouverture de notre boutique à Bruxelles. Le cœur commerçant ne couvrait alors que quelques rues. En 2016, nous avons déménagé dans un immeuble plus vaste et encore plus élégant, au milieu de l’avenue.”

Edouard Vermeulen a vu Knokke-Heist grandir au fil des années. Et même en cette période difficile, les nouveaux projets et rénovations s’y multiplient. L’âme de Natan loue le bourgmestre comte Leopold Lippens pour avoir favorisé l’essor dont cette ville entreprenante avait – et a encore – besoin. “Ici, nous restons en mouvement et c’est très important. Si Knokke-Heist s’est considérablement étendue, elle exprime toujours cette atmosphère à la fois exclusive et accessible. J’espère de tout cœur que nous pourrons transmettre ce merveilleux patrimoine et la grandeur de la ville aux générations à venir. Et que Knokke-Heist continuera d’évoluer dans la bonne direction. Un cocktail équilibré de révolution et de tradition: j’adore!”

“Un cocktail équilibré de révolution et de tradition: j’adore!”
Edouard Vermeulen
L’âme de la maison de mode Natan

Edouard Vermeulen a de nombreux endroits de prédilection dans cette ville où il se sait totalement chez lui. “Je m’y suis toujours senti en sécurité. Ici, il n’y a aucune agressivité. C’est un luxe immense. Les gens ont du temps à consacrer aux autres comme à un service parfait. J’adore cette joyeuse agitation.” Le créateur n’en reste pas moins un marin dans l’âme. “C’est sur la plage que je suis le plus heureux. En contact direct avec la beauté de la nature. Quand j’arrive de Bruxelles, je veux d’abord voir la mer. Je parcours la digue de bout en bout. Cela me détend immédiatement. De début juillet à fin septembre, je me baigne chaque jour. Je sors du lit, j’enfile mon maillot de bain et mon peignoir, et je file sur la plage. Cette petite baignade du matin n’a pas de prix.”

Trois conseils luxueux à Knokke-Heist…

… qui en deviennent vite cinq. “Pour de la décoration exclusive et des objets uniques, rendez-vous à partir de décembre dans la nouvelle boutique de Jean-Philippe Demeyer. Sketch est une boutique géniale de Princess Group, une enseigne anversoise. Pour le lunch, la brasserie Rubens est un monument. Le Botanique propose un service ultrapersonnalisé. Et DeMaré vous servira une généreuse dose de sourire dès le petit-déjeuner.”

Edouard Vermeulen, l’âme de la maison de mode Natan

Lire également

Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.