Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.

L'art du temps en 500 ans

George Daniels, Space Traveller I ©Sotheby's

C’est l’une des collections les plus complètes et importantes jamais constituées: au fil de cinq ventes internationales majeures, Sotheby’s en dévoile les secrets. Un voyage inédit et tout à fait remarquable au travers de 800 pièces emblématiques.

Fait marquant, c’est l’œuvre d’un seul et unique amateur. Éclairé s’il en est, ce grand esthète a réuni, en l’espace de 50 années, les pièces les plus représentatives que l’on puisse trouver en matière d’innovation technologique et artistique de la Renaissance à nos jours.

La mythique Space Traveller I a été vendue pour environ 30 fois le prix qu’elle avait obtenu voici 31 ans.

Il s’agit à la fois d’une chronique inégalée de l’histoire de l’horlogerie – englobant tous les épicentres européens de son industrie à travers les époques – et d’un édifiant Who’s Who des géants qui en ont constitué la quintessence. Évoquons notamment A. Lange & Söhne, Abraham-Louis Breguet, Patek Philippe, Vacheron Constantin ou encore les frères Rochat, jusqu’au légendaire George Daniels.

Horloges, automates et complications

Pour Daryn Schnipper, présidente du département de haute horlogerie de Sotheby’s, “The Masterworks of Time est une collection unique, élaborée par quelqu’un qui en a exploré et couvert toutes les dimensions”. De fait, depuis les premiers dispositifs horlogers allemands jusqu’aux tourbillons et grandes complications en passant par les horloges astronomiques, les automates et les plus belles pièces émaillées, la variété et l’ampleur de la recherche qui ont présidé à l’élaboration de cette collection sont tout à fait exceptionnelles.

Premiers records

En témoigne l’engouement qu’elle a suscité lors des deux ventes londoniennes de cet été. Des résultats historiques ont été atteints, notamment pour les montres de poche – des pièces qui n’étaient plus apparues sur le marché depuis plus de 30 ans et qui ont plusieurs fois multiplié leur prix. Le 2 juillet, la mythique Space Traveller I, conçue par George Daniels afin de manifester son admiration pour les astronautes et l’alunissage américain de 1969, a rejoint les sommets avec 3,615 millions de livres sterling, soit environ 30 fois le prix qu’elle avait obtenu voici 31 ans. En novembre 1988, elle avait en effet été vendue (pour la seule et unique fois) chez Sotheby’s Genève pour 220.000 francs suisses.

A. Lange & Söhne, N° 41277 ©Sotheby's

La chronique du marteau

C’est à Londres qu’ont eu lieu les deux premiers volets de cette vente historique: le 2 juillet avec “George Daniels, Visionary”, et le 3 juillet avec “Treasures”. Prochains rendez-vous: “Adolf Lange, The Golden Era of Glashütte”, Genève, novembre 2019; “Abraham Louis Breguet: Horologist Extraordinaire”, New York, juin 2020; “Exports for the Eastern Market”, Hong Kong, octobre 2020.

 

Lire également

Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.