Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.

“Une culture d’entreprise positive favorise le bien-être des collaborateurs”

Comment les managers peuvent-ils orienter la culture de leur entreprise dans la direction souhaitée? “Si vous désirez modifier le comportement de vos collaborateurs, il ne suffit pas de changer une procédure ou d’introduire de nouvelles règles”, prévient Alex Straathof, expert en culture d’entreprise.

Le concept de culture d’entreprise recouvre les styles de comportement, les convictions et les relations sous-jacentes caractéristiques d’une organisation. La culture d’entreprise a un impact sur la façon dont les collaborateurs agissent, prennent des décisions, ainsi que sur leur ressenti. “La culture d’une entreprise ne peut être décrite en détail que par les personnes qui y travaillent”, souligne Alex Straathof, maître de conférences en management des changements culturels à la Haute École d’Amsterdam. “Les personnes étrangères à l’entreprise n’y ont pas accès. La culture d’une entreprise est en quelque sorte la cuisine interne d’une société.” 

La machine à café fonctionne comme le thermomètre d’une entreprise: au cours de ces moments informels, les collaborateurs discutent des points forts et des faiblesses de leur organisation.

Alex Straathof
Maître de conférences en management des changements culturels à la Haute École d’Amsterdam

Publicité

Dynamique et évolution 

La culture d’une entreprise traduit donc son ADN unique dans la pratique, de façon très concrète. Il convient de noter ici que la culture d’une entreprise est loin d’être figée. Elle évolue dans le temps, par exemple sous l’influence du marché, des nouvelles attentes de la clientèle et de l’évolution des besoins des collaborateurs. Il arrive aussi qu’elle évolue de l’intérieur et que les changements soient pilotés par le management lui-même. “Grâce à une culture de feed-back performante, certaines organisations trop fermées peuvent gagner en ouverture et en transparence”, poursuit Alex Straathof. 

Il importe tout autant de ne pas bloquer ni même freiner les évolutions et développements spontanés d’une culture d’entreprise. “Lorsque cela se produit, les managers perturbent l’équilibre naturel et la culture de l’entreprise se détériore. Faire en sorte que cette culture réponde aux besoins et attentes de l’environnement de l’entreprise devient alors un vrai défi.” Cela étant dit, la culture d’une entreprise ne saurait être trop changeante, note l’expert. “Les scale-up rencontrent parfois des difficultés à conserver les spécificités de leur entreprise en raison de leur croissance rapide”, illustre Alex Straathof. Dans ce cas, il est essentiel de veiller à ce que la culture de l’entreprise ne dérape pas et qu’elle puisse évoluer avec l’entreprise. 

La machine à café est le lieu par excellence où les collaborateurs discutent de la culture de l’entreprise.

Alex Straathof
Maître de conférences en management des changements culturels à la Haute École d’Amsterdam

Culture d’entreprise et bien-être des collaborateurs 

Comment une organisation peut-elle s’assurer que les collaborateurs se sentent en accord avec la culture de l’entreprise? Car celle-ci a bien entendu un effet sur leur bien-être. “Le management les prend-il par la main ou leur laisse-t-il une large autonomie? Il faut commencer par répondre à cette question”, avance Alex Straathof. “Chaque entreprise devra y trouver la meilleure réponse en accord avec ses activités, ses objectifs, ses employés, etc.” 

Selon Alex Straathof, il n’existe pas de meilleur moment que les pauses café pour discuter de la culture d’une entreprise. Les études l’ont démontré. “La machine à café fonctionne comme le thermomètre d’une entreprise: au cours de ces moments informels, les collaborateurs discutent des points forts et des faiblesses de leur organisation. Cela ne se traduit pas automatiquement par des solutions concrètes, bien entendu. Il n’en reste pas moins que c’est lors des pauses café que l’ambiance vécue dans une entreprise se définit et se propage entre collègues.” 

Lire également
Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.