Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.

L’excellence protégée

©Pauline Chardin - CIVP

Dans le Sud-Est de la France, se trouve une région qui dégage une singularité hors du temps: par le soleil qui l’éclaire presque toute l’année et le Mistral qui la décoiffe, par la fraicheur de la mer et le chant des collines, par le chic décontracté de son art de vivre et le charme dont elle déborde. Fermez les yeux, vous êtes en Provence.

Sa route des vins, notamment, vaut le détour. Des portes de Nice à celles de la Camargue, ce sont plus de 450 vignerons, réputés pour leur qualité d’accueil, qui y sont rassemblés. Une expérience immersive qui invite au slow tourisme et à la déconnexion, entre concerts et repas dans les vignes et les chais, sentiers vignerons et expositions d’art. Voilà une occasion privilégiée de partir à la découverte de ces hommes et de ces femmes du vin, dont le savoir-faire remonte à plusieurs millénaires.

Précieux sigle

En effet, les premières vignes furent introduites dans la région voici 2.600 ans lorsque les Phocéens fondèrent Marseille, avant d’être développées par les Romains. On peut donc considérer que la Provence est, historiquement, le tout premier vignoble de France! Dès la fin des années 1970, des vignerons visionnaires y firent le pari du rosé de qualité, se structurant progressivement autour des AOP des Vins de Provence. Un engagement à l’origine de la renommée et de l’essor de ces breuvages.

Publicité

Mais que recouvre exactement le sigle AOP? L’appellation d’origine protégée est le label de qualité et d’origine le plus élevé à l’échelle européenne. Il répond à un cahier des charges des plus stricts, toutes les étapes de production étant réalisées selon un savoir-faire reconnu au sein d’une même aire géographique. À l’heure actuelle, le vignoble des vins de Provence abrite trois AOP: Coteaux d’Aix-en-Provence, Coteaux Varois en Provence et Côtes de Provence. Couvrant près de 200 kilomètres depuis les contreforts des Alpes jusqu’à la Méditerranée, ces appellations comportent un nombre réduit de cépages adaptés au terroir, et sont soumises à des rendements précis.

© Clémence Louise Biau - CIVP

L’élaboration de grands rosés

Au total, on compte pas moins de 5.000 exploitations agricoles et près de 600 caves – particulières, coopératives ou maisons de négoce –, pour une production à 90% en rosé. Et lorsqu’on évoque le travail de la vigne, les caractéristiques du terroir et du climat ambiant en font d’évidence pleinement partie. Avec des sols viticoles pauvres et bien drainés, plus d’une douzaine de cépages, bercés par les vents et baignés par plus de 250 jours de soleil par an, entrent dans leur élaboration.

Enjoy the moment

La typicité particulière des vins de cette région ne pourrait toutefois exister sans le savoir-faire patiemment forgé par les générations de vignerons qui s’y sont succédé. Témoins de leur qualité, les nouvelles tendances de consommation en font, du reste, un choix qui s’invite à toutes les tables – chefs et sommeliers l’ont bien compris, qui l’intègrent dans leur approche gastronomique – et fonctionne en toutes circonstances, exprimant pleinement la convivialité de moments partagés: afterworks, apéros urbains, barbecues entre amis, festivals, piqueniques chic ou ambiance lounge à la plage. De quoi savourer pleinement la délicatesse de ces rosés de Provence AOP, avec l’assurance d’avoir fait le bon choix.

©Céline RIVIER-CIVP
logorow_fr
Logo
Ce contenu est une initiative de Sabato Connect, excluant la responsabilité de la rédaction de Sabato.