sabato

Le bon plan: une jeune start-up belge donne une deuxième vie aux meubles

"Nous touchons des gens qui n'ont pas les moyens de faire appel à un décorateur, mais qui ont envie d'un chouette intérieur", expliquent Audrey Joris et Augustin Bown d'Affordable Furniture Collection. ©nathalie gabay

Affordable Furniture Collection, la start-up d'Audrey Joris et Augustin Bown, a l'ambition d'être le "1stdibs abordable". "Chaque fois que nous organisions un dîner chez nous, une partie de nos meubles était vendue."

"Dites, je pourrais racheter votre meuble bar? Et combien demandez-vous pour la table basse?" En général, quand on est invité chez des amis, on ne demande pas à racheter leurs meubles. C'est pourtant ce qui arrive fréquemment à Audrey Joris et Augustin Bown.

"Quand nous nous sommes installés ensemble, en toute amitié, à Bruxelles, il nous fallait du mobilier. Ikea ou d'autres marques de grande distribution standard étant considérés comme inenvisageables, nous avons chiné en seconde main sur les marchés et chez les antiquaires.

Les amis que nous invitions à dîner trouvaient manifestement très cool notre déco éclectique: à chaque fois, une partie de nos meubles était vendue à la fin de la soirée. En un an, notre appartement a été entièrement redécoré au moins cinq fois. Comme les voisins devenaient dingues quand nous traînions des meubles dans la cage d'escaliers, nous avons créé une page Instagram sur laquelle nous publiions les nouvelles pièces que nous avions trouvées.

De fil en aiguille, nous avons réalisé qu'il y avait là des opportunités: le site Affordable Furniture Collection était né."

Pump up the volume

Comme les voisins devenaient dingues quand nous traînions des meubles dans les escaliers, nous avons créé une page Instagram.

Savoir identifier le potentiel d'une entreprise est-il dans l'ADN des enfants d'entrepreneurs? Augustin Bown, fils d'un entrepreneur textile et conseiller artistique, a travaillé pendant deux ans chez l'organisateur d'événements Profirst tout en lançant son agence.

Audrey Joris, fille de Michèle Sioen, CEO du groupe textile Sioen Industries, a créé en 2016 sa ligne de manteaux avec AliciaAudrey. "Une fois la livraison aux boutiques terminée, le plus gros du travail est fait. Aujourd'hui, Affordable Furniture Collection prend 80 % de mon temps et les manteaux, le reste. Je voudrais continuer à combiner les deux business parce qu'ils marchent bien tous deux."

Le tandem a fondé Affordable Furniture Collection sans capital. "Et sans investissement; sauf dans notre propre intérieur", précise Bown. Un an plus tard, les deux entrepreneurs ont un bureau, une camionnette, des stagiaires, un site Web, une page Instagram et une ambition internationale. Même le Centre Pompidou à Parijs a un showroom d'A.F.C, à droite de l'entrée. "Dans un premier temps, nous stockions tous les meubles que nous avions à vendre. Les gens venaient dans notre salle d'exposition et choisissaient sur place. Ou se mettaient à douter."

"Nous avons fait évoluer notre modèle d'affaires: comme nos prix sont bas et que les marges sont faibles, tout est axé sur le volume: nous voulons avoir en permanence 100 pièces en ligne mais éviter les stocks, c'est trop de temps et d'espace. Nous voulons que nos clients s'habituent aux achats en ligne, même pour des gros montants ou des meubles volumineux."

©Nicolas de Broqueville

"Le marché des expats fonctionne très bien à Bruxelles. Nous nous concentrons également sur le business-to-business, par exemple pour l'aménagement d'événements, établissements horeca, espaces de coworking ou de cohabitation, où c'est important de créer une ambiance. Nous travaillons en partenariat avec des antiquaires et des distributeurs. Nous ne photographions plus nous-mêmes ce que nous mettons en vente, nous transportons moins de meubles et nous évoluons vers une plateforme en ligne qui vend des éléments d'intérieur décoratifs."

Armoires chinoises

Pourrait-on dire que c'est un "1stdibs brocante de qualité"? "Oui, une sélection en fonction de notre goût éclectique", répond Joris. "S'il y a une pièce que nous n'aimons pas, on ne la mettra pas sur le site. Nous sommes la version en ligne des ventes bourgeoises. Ne vous attendez donc pas à du vintage d'une provenance extraordinaire, et encore moins à des pièces signées de noms célèbres: ce marché-là est déjà saturé, même en ligne.

©rv

Nous ne sommes pas connaisseurs en matière de design et ce n'est pas notre ambition: nous voulons simplement vendre des pièces de seconde main pas trop chères. L'aspect durable de ce genre de business n'est pas négligeable: nous donnons une seconde vie à ces pièces anciennes. Tout l'art consiste à les sortir de leur contexte et à les combiner de manière originale pour que les gens flashent sur des choses qu'ils n'auraient jamais remarquées."

Comme les chariots de bar: "Tout le monde en voulait un!" Ou bien les tables basses en marbre: "Nous avions une liste de dix personnes que nous avons appelées l'une après l'autre dès que nous en rentrions une. Le truc du moment, ce sont les armoires chinoises. Ces 'fixettes' durent en général quatre ou cinq mois. Notre tâche consiste à veiller à en avoir suffisamment."

Le duo n'écume plus les brocantes ou les sites de seconde main. Contrairement à d'autres, ils ne font pas non plus d'enlèvement de mobilier. "Nous arrivons à la phase suivante", précise Bown. "Nous avons tout un réseau de revendeurs et de collecteurs, jusqu'au Royaume-Uni et en France, qui nous envoient les photos des pièces qu'ils ont rentré. Sur une centaine d'articles, nous en sélectionnons en moyenne cinq, car il faut qu'ils correspondent à la 'vibe' AFC."

Affordable Furniture Collection organise également des événements, le dada professionnel de Bown, comme 'Ocean Drive Summer Boutique' qui a fait une apparition pop-up l'été dernier, à Knokke. Mais les plus connus sont les 'boozy brunches' trimestriels, qui ont déjà attiré des centaines de personnes dans des endroits originaux de Bruxelles et des environs. "C'est par ce biais que nous touchons des amateurs de belles pièces, qui n'ont pas les moyens de faire appel à un décorateur mais souhaitent un intérieur stylé. La demande est forte, car l'offre est récente."

Lire également

Publicité
Publicité