sabato

Quand Jadot rime avec Château Castigno

©Patrick Tourneboeuf

Jadot rime avec château et avec Castigno. C'est pas tout à fait un hasard: l'architecte bruxellois a conçu pour ce domaine viticole belge du Languedoc un chai en forme de bouteille. Avec un coup de main du chêne-liège et de Rothko.

"Bonjour Lionel, Marc Verstraete à l'appareil. J'habite dans la région de Carcassonne. J'aimerais vous demander de réfléchir à un projet pour ma cave." Drôle de proposition, s'est dit Lionel Jadot, mais ça pourrait être sympa de faire un projet de cave là-bas. Je pourrais peut-être faire une 'man cave' ou un truc dans ce goût-là... "Venez donc voir mon domaine, je vous invite. Et emmenez aussi votre épouse! Vous goûterez à mon vin." Malgré ces premiers indices, Jadot ne comprend pas encore tout à fait ce qui allait lui arriver. Mais, fidèle à sa nature et son instinct, l'architecte d'intérieur bruxellois part à l'aventure. Il accepte l'invitation sans briefing, juste parce qu'il sentait une bonne énergie. Et qu'il trouvait cette demande de Marc et Tine Verstraete fort sympathique. "De l'aéroport de Carcassonne au Château Castigno, dans le Languedoc, il y a une petite heure de route à travers les paysages magnifiques du Pays Cathare", raconte Jadot. "Ce n'est qu'une fois que nous l'avons écouté parler de son château viticole que j'ai compris que le nouveau bâtiment qu'il voulait faire construire sur son terrain était un chai et non pas une 'man cave'!"

Lionel Jadot a conçu et dessiné le chai lors d'un vol qui le ramenait de Carcassonne à Bruxelles. Il s'agit d'un bâtiment en forme de bouteille de vin, habillé d'écorce de chêne-liège et reposant sur de gros troncs. ©Patrick Tourneboeuf

Du vin et la vie de chatelain

Marc Verstraete est un entrepreneur prospère dans le secteur de l'emballage industriel avant de mettre un terme à sa carrière en 2007, à 50 ans, pour s'engager dans une nouvelle voie sans stress ni horaires. Avec son épouse, Tine, il achète un domaine viticole, le Château Castigno, dans le Languedoc-Roussillon, à l'écart de tout pour relancer la production viticole. Pour cela, ils s'assurent les services des oenologues Michel Tardieu et Philippe Cambie. Et ils ont choisi de cultiver leurs vignes en biodynamie.

"Marc, Tine et moi avons d'abord visité les vignobles, parlé aux paysans et aux oenologues, observé le travail des chevaux dans les vignobles. Nous avons également discuté de la forme particulière des bouteilles de vin, de leurs vins bio, et nous sommes allés au village d'Assignan, que Marc et Tine exploitent sous forme d'un "hôtel éclaté". En effet, ils ont acheté quelques maisons qu'ils ont converties en chambres d'hôtel. Sur la place du village, il y a trois restaurants qui font aussi partie de ce projet. Tout est lié de manière fluide et organique. Dès que nous nous sommes assis à table, le vin s'est mis à couler à flots. Résultat: ce n'est que le lendemain que j'ai pris conscience de l'ampleur de ma mission", témoigne Lionel Jadot. "Le couple voulait un chai qui soit également le fleuron de leur domaine. Un bâtiment fonctionnel qui devait aussi servir d'eye-catcher. Je n'avais encore jamais dessiné de chai, mais j'ai accepté le défi."

Le lendemain matin, l'enthousiasme n'est pas retombé. Malgré sa gueule de bois, Jadot se sent plus motivé que jamais et se met à dessiner dès le vol retour. "Un moment idéal, car personne ne vient vous déranger, sauf pour demander si vous avez faim ou soif. Ce n'était pas le cas!", s'exclame-t-il en riant. "Le concept de base, je l'ai esquissé tout de suite: un bâtiment en forme de bouteille de vin, habillé d'écorce de chêne-liège et posé sur des troncs."

Ces dessins sont alors développés sur le plan technique dans son atelier d'architecture et de design à Tervuren. Un mois plus tard, il présente la maquette à son nouveau client. Cette fois encore, accompagné d'une dégustation de vins.

"Les clients ont adoré et ils m'ont donné le feu vert pour un projet sur quatre ans. Une aventure incroyable!", sourit Jadot.

Cabane dans la forêt

©Patrick Tourneboeuf

Santiago Calatrava, Frank Gehry, Jean Nouvel, Robbrecht et Daem, Mario Botta, Renzo Piano, Zaha Hadid, Foster + Partners, Christian de Portzamparc: tous ces grands architectes se sont consacrés à des domaines viticoles au cours de ces dernières années. Pour leurs différents projets, tous font référence soit au terroir, soit au paysage, soit à l'architecture locale, soit au processus de vinification proprement dit.

Lionel Jadot, lui, opte pour un design caractérisé par beaucoup de nature, mais surtout amusant et typique de son style. "Juste avant, au Portugal, j'avais vu des piles d'écorces de chêne-liège mis à sécher le long des routes. Cela donnait des sculptures très brutes, cela me faisait penser à des armures ou des boucliers. Cela m'a donné l'idée d'utiliser du chêne-liège pour un projet à l'avenir." Une idée qui vient donc à point nommé pour le projet du Château Castigno: le futur chai en forme de bouteille sera entièrement enveloppé d'écorce de chêne-liège. Grâce à cela, le volume fait penser à un morceau de bois géant déposé au beau milieu des vignes.

"Bien entendu, ce matériau fait également référence aux bouchons des bouteilles de vin, mais il a aussi une autre fonction: la façade du chai fait office de grotte car le liège est un excellent bouclier contre la chaleur: c'est un excellent isolant. En même temps, c'est un matériau vivant où les oiseaux viennent faire leur nid, ce qui fait du liège un biotope à part entière à l'image du village d'Assignan, entièrement axé sur l'expérience du vin et du terroir. On y trouve des restaurants, des bars, des espaces d'exposition, des auberges... J'ai condensé l'énergie qu'il y a dans cet endroit dans mon projet."

©Patrick Tourneboeuf

Le bâtiment est aussi un clin d'oeil à l'enfance de l'architecte bruxellois: il adorait ramasser du bois dans la forêt pour construire des camps. "J'ai toujours eu une fascination pour les cabanes dans les bois et il y a aussi un peu de ça dans ce projet. On dirait que nous avons ramassé des écorces de chêne-liège pour emballer le bâtiment. En ce sens, mon geste tient presque du 'Land art': c'est un parti pris et en plus, il se fond dans son environnement. Je ne voudrais pas non plus dire que c'est du Pop art: concevoir la version agrandie d'une bouteille de vin aurait été trop facile. J'ai plutôt pensé au travail du sculpteur britannique Andy Goldsworthy, qui réalise des installations sculpturales avec des matériaux naturels, comme au Château La Coste en Provence. Mon architecture joue avec la fragilité de la nature, même si le liège est l'armure d'une machine très efficace."

Quatre ans

Même dans la partie mécanique du domaine, Jadot a pu laisser libre cours à son imagination. Il n'a pas réalisé de papier peint en liège, mais il y a fait poser du granit "rouge vin". Des à-plats de nuances de rouge, dans un esprit abstrait à la Rothko, ont été peintes sur les cuves en béton . "Au sous-sol, où se trouvent les fûts, j'ai fait une boîte noire. Le chemin qui y mène est recouvert du bois des fûts mis au rebut, naturellement imprégnés et donc, dans les mêmes nuances de couleur rouge. Et, pour la salle de dégustation, j'ai conçu un ensemble de quarante chaises qui, rassemblées, imitent le relief du paysage environnant. Cet espace est décoré de bois brut, de cannage et de tables en pierre brute avec une pièce de métal. C'est une ensemble à la fois très radical et très simple, en accord avec l'esprit des lieux."

Le bâtiment est entièrement enveloppé de liège ce qui le fait ressembler à un énorme morceau de bois déposé au beau milieu des vignes. ©Patrick Tourneboeuf

Lionel Jadot en parle avec éloquence et aisance, comme si tout cela avait été simple à réaliser. Bien qu'il se soit visiblement amusé, le projet n'en était pas moins exigeant: il y a d'ailleurs planché dessus pendant quatre ans. "C'est mon premier projet dans le monde viticole. Il a fallu de nombreuses conversations avec l'équipe sur place pour comprendre en détail comment fonctionne la vinification, un processus délicat. J'ai remarqué que c'est un savoir-faire que les gens ne dévoilent qu'au compte-gouttes. La vinification est à la fois technique et poétique, mécanique et émotionnelle. C'est très inspirant, parce que mon style d'architecture et de design l'est aussi."

"Je suis fier du résultat et, surtout, heureux d'avoir suivi mon intuition. Normalement, je n'aurais pas accepté ce genre de projet, mais j'ai senti qu'il avait une bonne énergie. Je ne me suis pas posé trop de questions ni fixé trop de règles: je suis juste parti à l'aventure. Et le résultat est venu spontanément, comme si l'idée de ce chai recouvert de liège en forme de bouteille germait déjà dans mon esprit."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content