sabato

Amazing Netflix: de dortoir pour infirmières à penthouse pour voyageurs

Dîner surplombant Maastricht: la table en bois et la suspension 'Luca' ont été fabriquées à la main à Londres par Fiona McDonald. Les chaises 'Beetle' de Guffi sont conçues par le duo GamFratesi. Le buffet est une découverte vintage faite à Bruxelles. ©Alan Jensen

Ce pied-à-terre de 650 mètres carrés regorgeant de design vintage design est le seul intérieur du Benelux repris dans la série'Amazing Interiors' de Netflix. Sabato y a été invité en exclusivité.

"Créez un espace de vie où les créations du designer Jean Prouvé sont en harmonie parfaite avec l'architecture d'intérieur de Joseph Dirand. Où l'architecture du Bauhaus fait bon ménage avec le glamour du Chrysler Building de New York. Et où le minimalisme de l'architecte suisse Peter Zumthor épouse le kitsch du film 'Le Loup de Wall Street'."

Le comptoir de la cuisine, fabriqué en pierre de lave émaillée vert olive, a été fabriqué sur mesure en collaboration avec Eginstill Amsterdam. Les deux appliques "Frama Eiffel" sont accrochées à même le béton. ©Alan Jensen

Tel était le briefing clair que Joyce Urbanus et Dax Roll (propriétaires du studio de design d'intérieur Nicemakers depuis 2011 et étoiles montantes de la scène européenne de la décoration suite à leur intervention dans l'hôtel The Hoxton à Amsterdam) ont reçu de leurs clients, un couple d'infatigables voyageurs néerlandais désirant faire concevoir et aménager un 'family loft' pour eux-mêmes et leurs amis à Maastricht. Un lieu qui offrirait aussi les fonctionnalités d'un aparthotel.

Un immeuble intrigant

Le canapé vert 'Groundpiece' d'Antonio Citterio attire l'attention dans le salon du dixième étage. Le tapis 'En Suite' a été conçu par Mae Engelgeer et le feu ouvert est en travertin 'pietra dei medici'. ©Alan Jensen

Le couple a acheté 650 mètres carrés dans un bâtiment des années 1960, dans lequel, à l'origine, avaient été logées pendant de nombreuses années les infirmières de l'hôpital voisin. Derrière chaque fenêtre du bâtiment en béton se trouvait une chambre meublée d'un lit pour une personne, d'un bureau et d'une armoire. Ensuite, le bâtiment avait également été utilisé comme espace de bureau.

"Quand j'étais petit, je passais souvent par ici", se souvient le propriétaire, qui souhaite garder l'anonymat. "Je connaissais cet immeuble. Quand j'étais chez mon ami d'enfance, je le voyais par la fenêtre. Il avait quelque chose d'intrigant. Quand un promoteur nous a appris que ce bâtiment était à vendre, nous avons tout de suite décidé d'acheter la moitié du 9ème étage et le 10ème, ce qui nous permettait de disposer d'une grande terrasse sur le toit, un 'sky lounge' avec une vue à 360° sur Maastricht et ses environs; on aperçoit même la Belgique!"

La terrasse sur le toit peut être utilisée toute l'année. Les deux fauteuils 'Swing' en cuir, conçus par les Allemands Reinhold Adolf et Hans-Jürgen Schröpfer pour COR, se trouvaient sur l'un des stands au Brussels Design Market. Les chaises et la table en bois, d'Arne Jacobsen pour Fritz Hansen, proviennent du Grenier de Sasha à Paris. ©Alan Jensen

La première chose qu'ont faite les nouveaux propriétaires a été de faire abattre toutes les cloisons pour ne garder que la structure en béton. Et, pour profiter au maximum de la sensation de loft, les faux-plafonds ont également été supprimés. "Quand nous avons visité cet espace pour la première fois, il était nu et dépouillé; nous avons tout de suite perçu son potentiel", témoignent les deux architectes Amstellodamois.

Ils ont commencé par diviser les espaces: le neuvième étage est devenu un aparthotel réservé aux voyageurs et le dixième étage, un appartement privé. Pour exploiter pleinement l'ambiance sixties et seventies de ce dernier, ils ont privilégié les couleurs chaudes et ont choisi de nombreux éléments spécifiques comme le 'custom designed', le design mid-century. Ils y ont même installé un salon encaissé - le tout combiné avec du béton brut.

La table de petit-déjeuner 'T21B' est signée par le designer français Pierre Chapo (années 60). Les chaises 'Chandigarh' sont de l'architecte suisse Pierre Jeanneret. Le buffet en bois est vintage, acheté à l'antiquaire Paul Bert Serpette à Bruxelles. Le tapis Tribeca de Massimo Carpets est fabriqué à partir de chanvre. ©Alan Jensen

Mad men

"Nous avons visionné une foule de films tournés à l'époque et nous nous sommes imprégnés de cette atmosphère typique", explique Joyce Urbanus. "Dans la cuisine, par exemple, l'évier est creusé dans une pierre de lave émaillée vert olive. Et le support est en laiton patiné. Quant aux murs et plafonds, nous les avons recouverts de noyer. Dans le mur est dissimulé un petit bar et, au milieu du salon, il y a un feu ouvert; si on passe la musique jazz préférée de Don Draper, on est en plein 'Mad Men'!"

 

L'emblématique 'Chieftain chair' est l'un des chefs-d'oeuvre de l'architecte danois Finn Juhl, lancé en 1949. La table d'appoint Alwa Two arbore un plateau de verre coulé, ce qui rend chaque table unique (design Studio Sebastian Herker). Le lampadaire est vintage, trouvé chez Jacquemart Antiques à Bruxelles. La lampe dans le coin vient de la galerie parisienne Chalet Design. ©Alan Jensen

L'intérieur comporte une foule de détails complexes, qui sont comme une deuxième lecture qui s'applique aussi bien aux matériaux et textures qu'aux meubles, lampes et objets vintage soigneusement sélectionnés. Beaucoup d'entre eux ont été trouvés chez des antiquaires bruxellois ainsi qu'au Brussels Design Market, qui se déroule deux fois par an à Tour & Taxis. À Bruxelles, les Amstellodamois ont, entre autres, chiné une table basse en wengé.

Une pièce superbe, qui a dû être hissée dans l'appartement à l'aide d'une grue. D'autres éléments ont été achetés lors de foires et de ventes aux enchères, ainsi que dans des galeries à Milan, Paris et New York. L'intérieur a donc une apparence très riche, sans pour autant faire trop glamour. Autrement dit, un look naturel qui donne une impression de vécu.

Le placard blanc rouge dans la chambre est une pièce des années 50, réalisée par le Belge Willy Van Der Meeren. Le porte-manteau Thonet est également vintage. La lampe de studio noire du danois Handvärk est une édition limitée. ©Alan Jensen

Il y a un peu plus d'un an, les deux architectes ont reçu un coup de fil surprenant: c'était un producteur de télévision britannique qui travaillait sur une nouvelle série documentaire consacrée aux intérieurs pour la société de streaming américaine Netflix ('Amazing Interiors', ou 'Beautés Intérieures' en français). Connaissaient-ils une maison qui, vue de l'extérieur, aurait une apparence ordinaire mais qui, à l'intérieur serait spectaculaire? La réponse ne s'est pas faite attendre...

Design Market Brussel a lieu le 29 et 30 septembre à Tour & Taxis. Amazing Interiors' (Beautés intérieures) actuellement sur Netflix.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content