sabato

Besoin d'inspiration pour votre intérieur?

©Annick Vernimmen

Pour votre villa, appartement ou jardin: 5 idées pour aménager votre intérieur.

1. Inspiration de la villa iconique Bauhaus: Villa Tugendhat

©Mark Seelen
La pièce la plus extraordinaire de cet ensemble est la paroi en onyx du Maroc. Les trois fauteuils ‘Barcelona’ et le repose-pieds sont revêtus de cuir vert billard. Enfin, la table basse a été dessinée par Ludwig Mies van der Rohe pour Knoll. ©Mark Seelen
©Mark Seelen
©Mark Seelen
©Mark Seelen

Il y a exactement un siècle était fondée à Weimar, en Allemagne, une école qui allait mettre en ébullition l’art, l’industrie et l’architecture, "Staatliches Bauhaus". Sa philosophie est concrétisée en 1929, à Brno, en République tchèque, où Ludwig Mies van der Rohe, architecte et directeur du Bauhaus, conçoit la Villa Tugendhat. Le cadeau de mariage le plus moderne et le plus enviable.

Cette villa iconique est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2001 et a fait l’objet d’une restauration complète il y a sept ans. Depuis lors, le seul exemple de modernisme de la République tchèque est enfin ouvert au public.

2. Le nouveau loft du fondateur du label design belge Serax

Le château de Berchem, près d’Anvers, figure dans les archives du patrimoine sous le nom de ‘château de Bergeyck’. Les comtes De Bergeyck l’ont ensuite fait transformer en appartements. ©Annick Vernimmen
La créatrice Marie Michielssen et son époux, Axel Van den Bossche, CEO de Serax. ©Annick Vernimmen
Dans les pièces à vivre se trouvent des créations de Marie Michielssen, un sofa Bea Mombaers et des pièces Muller Van Severen pour valerie_objects. ©Annick Vernimmen
©Annick Vernimmen
©Annick Vernimmen

"Nous étions coincés dans notre maison à Brasschaat", avoue Axel Van den Bossche. Son nouveau loft dans un petit château de Berchem n’offre pas seulement une toile blanche pour les pièces maîtresses de son label Serax, Valerie Objects et le travail personnel de son épouse Marie Michielssen: il marque aussi le début d’une nouvelle vie. "Ici, je vis une seconde jeunesse."

Avec ses hauts plafonds et ses grands espaces ouverts, le spacieux loft est parfait pour exposer de l’art et du design. "Donner à chaque pièce la place qu’elle mérite a été un processus d’essais et d’erreurs", explique Van den Bossche. 

3. Le paradis à 106 mètres: l'appartement de l'architecte Massimiliano Locatelli

Les 18 premiers étages de la tour Velasca sont occupés par des bureaux et les 9 derniers par des appartements, dont celui de Massimiliano Locatelli. Dans le salon, le canapé noir 'ML04', qui peut se transformer en banquette, est une création pour Nilufar Edition. ©Luca Rotondo
©Luca Rotondo
Le penthouse de l'architecte Massimiliano Locatelli à Milan. ©Luca Rotondo
©Luca Rotondo
L'architecte Massimiliano Locatelli cherchait une habitation qui puisse l'inciter à rentrer chez lui à une heure décente. ©Luca Rotondo

À Milan, tout le monde connaît la tour Velasca, un gratte-ciel brutaliste qui, depuis 1958, domine la skyline quand on regarde la ville depuis le toit du Dôme. Si certains esprits critiques affirment que c'est la tour la plus inesthétique de Milan, Massimiliano Locatelli, lui, a été séduit.

Situé au 23e étage, son appartement de 85m² dispose d'une terrasse couverte sur le toit: l'architecte peut en profiter même s'il pleut.

L'architecte cherchait une habitation qui puisse l'inciter à arrêter de travailler en fin de journée et qui, ainsi, lui permettre de rentrer chez lui à une heure décente. L'appartement devait pouvoir rivaliser avec l'église milanaise du XVIIe siècle, San Paolo Converso, que son cabinet d'architectes avait transformée pour en faire son siège social, fresques d'origine comprises."J'ai trouvé cet appartement par hasard, mais j'ai immédiatement su que c'était ce que je cherchais."

4. Le jardin: le décor idéal pour l'art

La demeure de Serge Delsemme se trouve au milieu des bois: comme pour "rester humble devant la force des arbres et la nature du paysage." ©Jean-Pierre Gabriel
©Jean-Pierre Gabriel
Une maison dans les bois ne doit pas être 'sombre et obscure'. L'architecte Bruno Albert y fait entrer des flots de lumière par les baies vitrées. ©Jean-Pierre Gabriel
©Jean-Pierre Gabriel
©Jean-Pierre Gabriel
'Surrealist Door to the Garden', une oeuvre de l'artiste et architecte américain Peter Downsbrough. ©Jean-Pierre Gabriel

La demeure de Serge Delsemme se trouve au milieu des bois: comme pour "rester humble devant la force des arbres et la nature du paysage."

Le propriétaire a voulu conserver l'aspect caractéristique du bois. Il y a intégré des plantes selon la diversité de leur feuillage. Plutôt que de privilégier la couleur, il a opté pour un jardin de sous-bois nécessitant peu d'entretien. Le sous-bois est animé toute l'année par des jeux d'ombre. 

Le jardin forme le cadre idéal pour l'art. Sept artistes ont collaboré au projet, parmi lesquels l'écrivain belge Eugène Savitzkaya et l'artiste américain Peter Downsbrough. Tous ont utilisé la pierre locale, comme le schiste noir de l'ancienne carrière de Warmifontaine.

5. "Ici, je pouvais essayer tout ce que je voulais"

"Je sais que mes goûts ne sont pas très classiques, mais si on veut collaborer avec moi, il faut s'attendre à l'inattendu!" ©Piet Albert Goethals
Comme Pauline Vanthournout ne voulait absolument pas d'un parquet ordinaire, elle a conçu un parquet fini avec un revêtement métallique, en collaboration avec une entreprise de Roulers. On sent encore la texture du bois, mais il brille comme un bijou. ©Piet Albert Goethals
L'intérieur de la maison de Pauline Vanthournout, qui travaille pour Chanel depuis des années en tant qu'architecte d'intérieur, est à son image. ©Piet Albert Goethals
©Piet Albert Goethals
©Piet Albert Goethals
La salle de bain est en granit norvégien, dont les lignes des veines roses, vert olive et grises font un effet à la Gerhard Richter. ©Piet Albert Goethals

"J'ai des années d'expérience dans le choix des matériaux, la décoration d'intérieur et la conception d'une circulation optimale. Beaucoup de ces réalisations ont déjà disparu, ce qui est typique du secteur du luxe."

"Cette fois-ci, je pouvais repartir à zéro, et la cliente, c'était moi! Cette maison est un échantillon de mes goûts. C'est pourquoi j'utilise ma signature comme poignée de porte d'armoire. Si on n'ose rien, on ne repoussera jamais les limites. Je veux sortir des sentiers battus."

P auline Vanthournout travaille depuis des années comme architecte d'intérieur pour Chanel: elle conçoit des boutiques, des pop-up et des scénographies pour des expositions itinérantes. Comme elle souhaitait créer des intérieurs sous son propre nom, elle est devenue freelance. Elle travaille toujours sur des commandes pour Chanel dans le monde entier, mais, cette année, elle a également ouvert son bureau à Knokke, son port d'attache.


Lire également

Publicité
Publicité