sabato

"J'ai déjà réalisé une monture avec un trophée de chasse"

À la fin de l’année, Ludovic Elens proposera sa première collection de lunettes prêt-à-porter en plus de ses modèles sur mesure. ©Studio Fifty Fifty

Des lunettes design faites à la main en corne de buffle, en or ou en skateboard ou trophée de chasse? Ludovic Elens, un des rares artisans lunetiers de Belgique, n’a pas froid aux yeux.

Ludovic Elens, artisan lunetier, constate un gap dans le sur-mesure. "Je voulais me faire fabriquer une paire de lunettes spéciale, mais je ne trouvais personne qui soit capable de le faire. En plus, c'était difficile de trouver quelque chose en dehors des modèles taille unique courants, et les personnes au nez ou au visage très large ou très fin ne savaient à qui s'adresser. Je me suis dit que c'était à moi de jouer."

Le voilà donc parti suivre une formation dans le Jura français (la Belgique ne proposait et ne propose toujours pas le moindre cours de lunetterie). Aujourd'hui, il peut travailler avec toute une gamme de matériaux. "J'ai commencé avec de l'acétate, un plastique à base de coton et de fibres synthétiques. Aujourd'hui, j'utilise aussi de la corne de buffle de Madagascar et d'Inde, du bois, du métal et même de or massif et de l'écaille de tortue, une matière réglementée car c'est une espèce protégée.

Des options plus extrêmes sont également possibles: "J'ai déjà fabriqué des lunettes avec un skateboard et, il y a quelque temps, quelqu'un est venu me demander de réaliser une monture avec un trophée de chasse." Oui, il sait tout faire.

32 grammes

Les lunettes sur mesure de Ludovic Elens. ©Studio Fifty Fifty

Les lunettes d'Elens sont toujours fabriquées de A à Z, ce qui a un prix. Le premier prix d'un modèle est 950 euros. Pour la corne de buffle, il faut compter environ 1.700 euros et, les montures en bois, à partir de 2.000 euros. "Le bois que j'utilise vient du stock d'un ébéniste en fin de carrière. Il a cent ans; je le sais parce qu'il a été conservé emballé dans des vieux journaux!"

Quand nous lui demandons ce qui est le plus difficile dans la fabrication d'une paire de lunettes, il répond sans hésiter: "Une paire de lunettes est en soi un objet difficile. Il faut qu'elle tienne bien en place, elle ne doit ni glisser sur le nez ni le pincer, et s'appuyer derrière les oreilles sans serrer. Il faut pouvoir y poser les verres correspondant à la correction souhaitée, ces derniers devant se trouver à une certaine distance des yeux et selon une inclinaison précise par rapport au visage afin que le bas de la monture ne soit pas dans le champ visuel. Et, surtout, les lunettes ne doivent pas peser plus de 32 grammes, sous peine de donner l'impression qu'elles sont trop lourdes. Il y a donc une foule d'éléments à prendre en compte."

En 2020, l'artisan opticien lancera sa première collection de lunettes de soleil prêtes-à-porter en corne de buffle. "Des modèles élégants, un peu dandy", précise-t-il. Et moins chers que le sur mesure.

Excellence

Le Lunetier Elens est un des chefs de file des Ateliers Gabriel, une association qui représente des artisans belges d'excellence. Pendant Design Brussels, pour la première fois, ils présenteront leur travail au public dans le cadre d'une exposition: verrerie, mobilier, montres, livres restaurés, etc.

"L'idée de nous rassembler est née spontanément", précise Elens. "Les Ateliers Gabriel nous permettent de chercher ensemble les solutions aux problèmes auxquels les artisans sont confrontés. Nous voulons aussi proposer de beaux produits belges. La Belgique a plus à offrir que les gaufres et la bière!"

Exposition du 19 au 21 septembre. Ateliers Gabriel, rue de la Grosse Tour 3, 1050 Bruxelles.

 

Lire également

Publicité
Publicité