La Foire Design Miami/Paris en 5 temps fort

À l’occasion de la foire Design Miami/Paris, les grands noms du design et de l’art français -Perriand, Lalanne, Starck - sont rassemblés dans un hôtel particulier du XVIIe siècle qui fut la demeure de Karl Lagerfeld.

Pour 16 des 27 galeries, la première édition de Design Miami/Paris est un match à domicile. Les grandes maisons parisiennes telles que Patrick Seguin, Mitterrand, Downtown François Laffanour, Kreo, Éric Philippe et Jacques Lacoste ne pouvaient évidemment pas manquer à l’appel. Avec leurs pièces de Perriand, Prouvé, Lalanne, Royère ou Jeanneret, elles apportent depuis des années une touche française à Design Miami et Design Miami/Basel.

Ce qui nous intéresse davantage, c’est la nouvelle génération de galeries de design parisiennes, telles que Desprez Breheret ou Ketabi Bourdet, qui bousculent le "bon goût français". Avec des pièces design minimalistes et radicales signées Philippe Starck ou Rei Kawakubo, elles optent pour le contraste à l’Hôtel de Maisons, l’hôtel particulier du XVIIIe somptueusement décoré dans lequel se déroulera la première édition de la foire, du 18 au 22 octobre.

Publicité
Les 27 galeries de design participant à la première édition de la foire Design Miami/Paris se partageront les 18 salles de l’Hôtel de Maisons.
©Fabrice Gousset

Au départ, la première édition de Design Miami/Paris était prévue pour octobre 2022, mais la tente de la place de la Concorde s’est avérée "non sécurisable", ce qui est plutôt étonnant, car cette célèbre place accueille fréquemment de grands événements. Heureusement, l’Hôtel de Maisons est tout aussi célèbre, et pas seulement parce que le couturier Karl Lagerfeld y a longtemps occupé un appartement. Cette demeure de 1706 a appartenu à la famille corse Pozzo di Borgo jusqu’au début des années 2000. C’est là que Philippe Pozzo di Borgo (1951-2023), directeur de la maison de champagne Pommery, a vécu avec son majordome Abdel Sellou, dont l’histoire a inspiré le film "Intouchables".

Depuis 2010, c’est Ali Bongo, président aujourd’hui déchu du Gabon, qui en est le propriétaire controversé. Les 27 galeristes investissent les salons de ce majestueux palais avec des choix qui bousculent cet environnement ou qui, au contraire, sont en harmonie.

1 | News by Newson

Marc Newson | Kreo

Marc Newson est un nom célèbre. En effet, l’Australien a déjà été "designer invité" de Ferrari, Louis Vuitton, Dom Pérignon, Hermès ou Montblanc. Il crée également du mobilier en édition limitée en collaboration avec la galerie parisienne Kreo, qui prépare un catalogue raisonné de Newson. Spécialement pour Design Miami/Paris, Kreo lance une version unique "Quobus", un système de rangement constitué de modules pouvant être combinés pour former une bibliothèque, une console ou autre chose. Cette édition en acier émaillé coloré a été fabriquée en Belgique.

Publicité
Publicité
Spécialement pour Design Miami/Paris, la galerie Kreo a lancé une édition unique du "Quobus" de Marc Newson: un système d’armoires modulaires dont les blocs peuvent être combinés pour former une bibliothèque ou une console.
©Alexandra de Cossette / Courtesy of Galerie kreo

2 | Modernisme brésilien

Joaquim Tenreiro | Galerie Gokelaere & Robinson

Le Benelux est représenté par un petit nombre d’exposants à Design Miami/Paris. La galerie Gokelaere & Robinson (Bruxelles-Paris) se concentre sur les pièces de Joaquim Tenreiro (1906-1992), l’un des fondateurs du modernisme brésilien. Cet artiste avait un style unique, caractérisé par le travail des bois locaux, l’art du meuble traditionnel et les influences architecturales modernes. Gokelaere & Robinson présente des chefs-d’œuvre de sa période d’après-guerre, lorsqu’il travaillait en étroite collaboration avec l’architecte Oscar Niemeyer.

Le Bruxellois Pierre Marie Giraud associera des céramiques européennes, américaines et japonaises au design sophistiqué du XXe siècle du marchand parisien Éric Philippe.

La galerie Gokelaere & Robinson présente ce buffet sixties du designer et artiste brésilien Joaquim Tenreiro.
©Courtesy of Gokelaere & Robinson

3 | Le poulain de Mitterrand

Pierre Paulin

Pour les designers français, le plus grand honneur est de concevoir une pièce pour le Mobilier National. Depuis 400 ans, cette vénérable institution française produit et conserve des pièces uniques destinées aux rois, empereurs, ambassades et ministères. Le président François Mitterrand avait commandé au designer Pierre Paulin des meubles pour le palais de l’Élysée, dont un bureau et un fauteuil de bureau bleu et rose. Pour la première fois, ces meubles sont produits en série limitée par Paulin Paulin Paulin, le label de design dirigé par le fils de Pierre, Benjamin Paulin.

En 1983, le président François Mitterrand a commandé ce bureau au designer Pierre Paulin pour le palais de l’Élysée.
©Marco Cappelletti

4 | Rediscovery Channel

Galleria Rossella Colombari

Le design italien historique est la spécialité de la Galleria Rossella Colombari. Pour Design Miami/Basel, elle a réuni des joyaux de l’après-guerre réalisés par des designers italiens tant célèbres que méconnus. Pour Design Miami/Paris, elle mise sur la redécouverte, dont Fausto Bontempi qui signe une salle à manger complète et des fauteuils pour la Casa Magini à Brescia. Ces pièces à mi-chemin entre le style Arts and Crafts et Frank Lloyd Wright datent des années 60.

Fausto Bontempi a conçu ces fauteils pour la Casa Magini à Brescia dans les années 1960.
©Cristopher Ghioldi / Courtesy of Galleria Rossella Colombari

5 | Heavy Metal

Ketabi Bourdet

Un fumoir radical des années 80, c’est ainsi que Ketabi Bourdet présente son stand à Design Miami/Paris. Ne vous attendez pas à un design exubérant à la Memphis: il s’agit ici de pièces minimalistes "techno age". Métal, épure et noir sont les mots d’ordre de cette présentation architecturale minimaliste du travail de Philippe Starck, Ronald Cecil Sportes, Jean-Michel Wilmotte, Paolo Pallucco et Rei Kawakubo, la directrice artistique de Comme des Garçons dont les meubles sont très prisés par les collectionneurs. Le contraste avec les salons richement décorés de l’Hôtel de Maisons est total, mais c’est ce qui nous plaît.

Metal, épure et noir caractérisent le fauteuil "Barba d’Argento" de Paolo Pallucco et Mireille Rivier (1986).

Design Miami/Paris

Publicité