sabato

Le come-back de l'univers de la terre cuite

Au dernier Salone del Mobile, le studio de design espagnol Masquespacio a créé un temple post moderniste consacré à la terre cuite. ©Courtesy Masquespacio

Démodée, la terre cuite? Pas si vite! Des miroirs aux lampes en passant par les tirelires et les vases, elle n'a pas dit son dernier mot grâce à des jeunes créateurs qui la réinventent. Et sa teinte a retrouvé le chemin de nos intérieurs.

©Courtesy Masquespacio

Au dernier Salone del Mobile de Milan, impossible d'échapper à la tendance de la terre cuite: la poterie couleur brique était partout. À l'occasion du centième anniversaire de Poggi Ugo, un des principaux fabricants de terracotta d'Italie, le studio de design espagnol Masquespacio avait construit un temple postmoderne fait d'objets contemporains en terre cuite.

Lors de l'exposition Norwegian Presence et sur le stand du label russe Supaform, pots de fleurs et chaises en tissu arboraient une teinte brique. Et presque toute l'exposition du Collectif belge Brut déclinait les tons de terre.

Cette tendance s'est également manifestée lors du dernier salon du design Collectible à Bruxelles, où la terracotta trônait sous forme d'un canapé en forme de haricot chez Objects of Common Interest, de détails couleur terre chez Nortstudio et d'une table basse chez Garnier & Linker.

Naturelle et solide

Le come-back de l'univers de la terre cuite. ©Courtesy Masquespacio

La terracotta (terre cuite en italien) est une technique séculaire qui consiste à cuire à 1.000 °C de l'argile poreuse assez brute, qu'on n'émaille pas en général. Il s'agit probablement d'une des premières inventions de l'humanité, que l'on a beaucoup vue dans les musées sous forme d'amphores et de coupes. Lors de fouilles sur le site de Mohenjo Daro, sur le territoire de l'actuel Pakistan, des archéologues ont découvert des statues de femme en terracotta datant de 3.000 à 1.500 avant J.C.

Au fil des siècles, la terracotta est devenue un matériau très prisé des artistes et des artisans qui, outre des sculptures, fabriquaient également tuiles, briques, poteries et canalisations. Aujourd'hui, elle évoque tuiles et pots de fleurs kitsch, mais cela va changer. Des designers inspirés réinventent le classique pot de fleurs en terracotta brique et imaginent des objets complètement différents et tellement désirables que même la couleur de la terracotta est de nouveau tendance dans nos intérieurs.

On peut se demander: pourquoi maintenant? Probablement parce que la couleur brique se marie à merveille avec le 'millennial pink' ou le rose poudre dont nous ne sommes manifestement toujours pas lassés. Ou parce que nous aspirons à quelque chose de naturel et de solide. Nous rêvons d'avoir les deux pieds sur terre, à l'extérieur comme à l'intérieur.

Grâce à l'imagination et au goût des designers, la terre cuite redevient trendy

Valeria Vasi

©rv

L’Espagnole Valeria Vasi (ça ne s’invente pas!) fait des vases et des sculptures. Des pièces uniques qu’elle fait à la main dans son atelier de Barcelone.

À partir de 125 euros.

Lauren Van Driessche

©rv

La terre cuite est l’un des matériaux préférés de la jeune décoratrice et céramiste belge Lauren Van Driessche. Elle a conçu une lampe en terracotta pour la marque belge Serax ainsi qu’une ‘folding lamp’ sous son propre nom. Tout est fait à la main dans son atelier à Genk. À partir de 75,90 euros. www.laurenvandriessche.com et www.serax.com

Tero Kuitunen

©rv

Pour cette collection de miroirs pivotants en terre cuite, le designer Tero Kuitunen s’est inspiré du bleu vibrant des célèbres jardins Majorelle de Marrakech et du rouge brique profond de la terre cuite.

À partir de 680 euros. www.terokuitunen.com

Simone Bonanni

©rv

Le designer italien Simone Bonanni qualifie ses tables en terracotta pour la marque de design Moooi de ‘gently imperfect'. Fabriquées en Italie, elles ont une base ronde et un plateau brillant légèrement irrégulier.

À partir de 766 euros. www.moooi.com. Disponible également chez Domus Plus à Roulers. www.domusplus.be

Domenico Orefice

©rv

Ce ‘salvadané', soit ‘tirelire’ en dialecte milanais, est techniquement une tirelire, mais peut aussi devenir un pot de fleurs ou un objet décoratif, comme le souligne son designer, Domenico Orefice.

À partir de 49 euros. www.store.wallpaper.com ou www.pamono.com

Garance Vallée

©rv

Avec ses 35.900 abonnés sur Instagram et son esthétique trendy, la Française Garance Vallée est une designer-peintre-sculpteur représentative de la nouvelle génération. Elle a conçu un presse-papier et un porte-crayons architectural en terre cuite et a utilisé cette couleur dans une installation pour Martina Gamboni à Milan.

Prix sur demande. @royalgarance

 

Lire également

Publicité
Publicité