sabato

David Numwami: "Le samedi, je joue pour mon plaisir"

Pendant la semaine, David Numwami compose et mixe. Le samedi, il improvise sur sa guitare, juste pour le plaisir. ©Alexander d'Hiet

David Numwami, le génie du beat belge qui a fait craquer Charlotte Gainsbourg, sort son premier opus. Et il nous parle de ce qu'il aime faire le samedi.

Après avoir été chanteur du groupe Le Colisée, l’auteur, compositeur et producteur bruxellois David Nzeyimana (26 ans) a été bassiste, notamment pour Charlotte Gainsbourg et Frànçois & the Atlas Mountains et Nicolas Godin (Air).

Le musicien a étudié la philosophie. il lit Kierkegaard, Heidegger ou -plus récemment- Judith Butler.

En 2019, il se lance en solo sous le nom de David Numwami et décroche le D6bels Music Award du meilleur musicien. L’année dernière, il sort "Le fisc de l’amour" et "Beats!" Prochain opus: l’album "The Blue mixtape". Depuis peu, il est résident au Jam Hotel à Bruxelles. "C’est à la fois mon bureau et mon studio", nous a-t-il expliqué.

8h00 – "Je me réveille et je prends la résolution d’aller courir. Puis, je reste assis sur le bord de mon lit pendant 1h30."

9h30 – "Une fois que j’émerge, je ne vais pas courir; je prends une douche et mon petit déjeuner. Du muesli avec lait végétal, comme tous les jours. Je n’aime pas vraiment ça, mais c’est une habitude."

10h30 – "Ma journée commence. Je réponds à des mails et des messages sur toutes sortes d’apps: c’est une corvée, car communiquer par écrit, c’est très difficile pour moi et il y a trop de messages, le flux ne s’arrête jamais. J’ai décidé de limiter à une heure et demie par jour mon temps de réponse aux messages."

Après avoir été chanteur du groupe Le Colisée, David Nzeyimana a été bassiste pour Charlotte Gainsbourg et Frànçois & the Atlas Mountains et Nicolas Godin (Air). ©Alexander d'Hiet

11h45 – "Le pire de la journée est passé. Maintenant, je suis enfin libre. Ma copine et moi mangeons une tartine."

"Quand je sors de chez ma copine c’est pour faire des courses ou du skate en ville."
David Numwami
L’auteur, compositeur et producteur

13h00 – "En semaine, je compose, j’écris, je mixe, je fais des arrangements ou j’enregistre différentes parties d’instruments. Le samedi, quand nous étions autorisés à sortir, je voyais des potes. La semaine, je vis de la musique et le samedi, je joue pour le plaisir. Maintenant, je joue sur ma guitare, juste pour le plaisir. Je commence souvent par des pièces musicales de mon enfance, comme le Prélude n°2 du compositeur brésilien Heitor Villa-Lobos."

"Ensuite, j’improvise. Je peux m’y plonger totalement, comme si j’étais en hypnose. La guitare est mon instrument préféré depuis que j’ai sept ans. Le piano est venu plus tard, parce que j’en avais eu besoin pour un concert à l’école. Ça se passe souvent comme ça: quand Charlotte Gainsbourg m’a demandé si je jouais de la basse, j’ai dit oui. Pourtant je n’en avais jamais joué, mais j’ai appris très vite."

Quand Charlotte Gainsbourg lui a demandé s’il jouait de la basse, David Numwami lui a répondu oui. "Pourtant Je n’en avais jamais joué, mais j’ai appris très vite", avoue-t-il. ©Getty Images

14h30 – "Je compose une playlist pour mon DJ set qui, je l’espère, reviendra un beau jour. Je note aussi quelques idées à la volée - une app, un film... - que je ne mettrai jamais à exécution."

5h00 – "Ma copine me dit que j’ai besoin de prendre l’air. Je ne sors que si c’est vraiment nécessaire. En général, il me reste un peu de travail: je dois encore envoyer un e-mail ou je panique parce que je dois finir un clip de toute urgence. Ou alors, je me donne du travail: j’avoue, je suis un workaholic. Quand je sors, c’est pour faire des courses ou, s’il fait beau, pour aller faire du skate en ville." 

"L'hôtel Brussels Jam Hotel est à la fois mon bureau et mon studio."
David Numwami
L’auteur, compositeur et producteur

18h00 – "J’écoute de la musique toute la journée. Le soir, je la réécoute avec plus d’attention. Ma copine et moi mangeons un bout, puis nous jouons aux cartes ou regardons des vidéos. Quand je suis à l’hôtel, je travaille toute la journée. Hier, c’était difficile, à cause d’une séance de sexe torride dans la chambre d’à côté – il y a quand même quelques clients ici!"

20h00 – "Le soir, nous nous réunissons avec un groupe d’artistes au rooftop bar, actuellement fermé au public. Nous apprenons beaucoup les uns des autres - c’est comme ça que j’ai appris à faire des clips. Celui de ‘Beats!’ était déjà prêt alors que je n’en étais qu’au stade de l’écriture de la chanson."

David Numwami est résident au Jam Hotel, à Bruxelles. ©Serge Anton

23h00 – "À cause du couvre-feu, certains rentrent, d’autres restent dormir ici. Je peux passer des heures à regarder des vidéos stupides. J’utilise Instagram juste pour regarder des mèmes. C’est une passion: ce flux d’idées ou d’images aléatoires est une source d’inspiration." 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité