sabato

Le grand retour du Walkman et du Discman en version 2.0

Une version améliorée du ghetto blaster typique des années 70 a été lancée en 2020.

Plusieurs objets emblématiques de la technologie audio des années 70 et 80 font leur retour en version améliorée pour le grand bonheur des nostalgiques.

Walkman, Sony

Première mise sur le marché? 1979.

Walkman, Sony

Signe particulier? Ce tout premier baladeur cassette permettait d’écouter sa musique préférée n’importe où. Ce qui, croyez-le ou non, était révolutionnaire à l’époque.

Version 2.0? À première vue, le design carré de ce Walkman fait très années 80, mais il a un lecteur de MP3.

Upgrade 2020? Outre le fait que cette petite boîte lit non seulement les cassettes mais aussi les fichiers MP3, elle dispose d’une mémoire de 16 gB. Autre avantage: grâce au Bluetooth, ce walkman peut être utilisé avec un casque sans fil et sa batterie offre une autonomie de 26 heures, soit nettement plus qu’avant!

Prix? 440 euros.

Hits? The Pointer Sisters, "Fire". Peter Tosh & Mick Jagger, "(You gotta walk) Don’t look back". Art Garfunkel, "Bright Eyes".
The Shadows, "Theme from The Deer Hunter (Cavatina)". Queen, "Crazy little thing called love".

Discman, Philips

Discman, Philips

Première mise sur le marché? 1984.

Signe particulier? Quand la cassette audio est devenue obsolète (les plus âgés se souviennent des bandes qui s’emmêlaient... et de la nécessité de s’équiper d’un crayon en toute circonstance) et a été progressivement remplacée par le CD, Sony a lancé le Discman. Il permettait d'écouter de la musique en qualité numérique. Il a très vite supplanté le Walkman.

Version 2.0? Le design est plus épuré que la version d’origine.

Upgrade 2020? Outre les CD, il permet de lire des fichiers MP3. Autre avantage: la batterie, qui permet 10 heures d’écoute. 

Prix? 48,99 euros.

Hits? Prince, "When doves cry". Tina Turner, "What’s love got to do with it". Bruce Springsteen, "Dancing in the dark". Culture Club, "Karma Chameleon"; Phil Collins, "Against all odds".

Radiofonografo RR226, Brionvega

Radiofonografo RR226, Brionvega

Première mise sur le marché? 1965.

Signe particulier? Sa conception, révolutionnaire pour l’époque: l’appareil semblait regarder l’auditeur, une idée des frères Pier Giacomo et Achille Castiglioni. Le son stéréo irréprochable a fait de cette installation hi-fi une légende. Un de ses premiers fans était un certain David Bowie, dont l’exemplaire s’est vendu 247.000 livres chez Sotheby’s il y a trois ans.

Version 2.0? La version actuelle, entièrement faite à la main, ressemble comme deux gouttes d’eau à la version d’il y a 55 ans.

Upgrade 2020? Une version avec lecteur CD avait été commercialisée il y a quelques années, mais, dans la dernière édition, celui-ci a disparu pour faire place à un simple port USB. Histoire de rester aussi fidèle que possible au design original!

Prix? À partir de 7.980 euros.

Hits? The Rolling Stones, "(I can’t get no) Satisfaction". Sonny & Cher, "I got you babe". Bob Dylan, "Subterranean homesick blues". The Byrds, "Turn! Turn! Turn!". Petula Clark, "Downtown".

Lecteur de cassettes et micro, Fisher-Price

Lecteur de cassettes et micro, Fisher-Price

Première mise sur le marché? 1981.

Signe particulier? Ce jouet musical permettait aux mini mélomanes de chanter en coeur avec les chansons de la cassette et même de s'enregistrer. Les parents nostalgiques doivent débourser une somme coquette pour s’offrir un exemplaire d’époque sur eBay. C’est la raison pour laquelle Fisher-Price relance cet appareil.

Version 2.0? Bien qu’il ne puisse plus lire de cassettes, son look n’a pas changé depuis 1981.

Upgrade 2020? Stricto sensu, il peut faire à la fois plus et moins. Le lecteur de cassettes a disparu, mais il est toujours possible d’enregistrer des chansons grâce à l’enregistreur numérique. On peut également chanter en même temps que des tubes pour enfants, comme "London bridge is falling down" et "Twinkle twinkle, little star".

Prix? 39,95 euros.

Hits? Kim Carnes, "Bette Davis eyes". Blondie, "The tide is high". Queen, "Another one bites the dust". Stevie Wonder, "Master blaster (Jammin’)". The Police,"Don’t stand so close to me".

Classic Speakers, JBL L82

Classic Speakers, JBL L82

Première mise sur le marché? 1970.

Signe particulier? Hormis leur reproduction sonore extrêmement puissante et leur taille compacte (on ne les appelle pas haut-parleurs de bibliothèque pour rien), ils se distinguaient par leur remarquable look. Le cache haut-parleur en mousse taillée en mini-cubes était particulièrement innovant pour l’époque en termes de design et de technologie.

Version 2.0? Avec leur façade noire, bleue ou orange, les haut-parleurs ont un look résolument rétro. Une paire de pieds est disponible en option.

Upgrade 2020? Honnêtement? Rien. Mais les composants audio (invisibles) de ces enceintes ont bénéficié d’un upgrade technique.

Prix? 2.290 euros.

Hits? The Beatles, "Let it be". The Jackson 5, "I want you back". The Hollies, "He ain’t heavy, he’s my brother". Simon & Garfunkel, "Bridge over troubled water". Diana Ross,"Ain’t no mountain high enough".

Brooklyn Ghettoblaster, GPO

Brooklyn Ghetto blaster, GPO ©Phil True

Première mise sur le marché? Difficile à dire. Le premier radiocassette date de 1966, mais le ghetto blaster typique (une version améliorée) a été lancé à la fin des années 70 et a connu son apogée lors du premier boom du hip-hop dans le New York du début des années 80.

Signe particulier? Un son puissant et des basses particulièrement percutantes qui lui ont valu une réputation de bad boy.

Version 2.0? Ce n’est pas la réplique exacte d’un ghetto blaster, mais il a toutes les fonctionnalités qui ont fait son succès en plus d'un lecteur de CD qui lui donne sa touche contemporaine.

Upgrade 2020? Énormément! Non seulement il embarque un lecteur CD, la fonction bluetooth, mais est aussi équipé d’une double antenne et d’un rétroéclairage pour le rendre encore plus flashy qu’il ne l’était.

Prix? 279,95 euros.

Hits? Grandmaster Flash & The Furious Five, "The message". Rock Steady Crew, "(Hey you) The Rock Steady Crew". The Sugarhill Gang, "Rapper’s delight". Afrika Bambaataa,"Planet Rock". Run D.M.C., "Sucker M.C.’s".

Lire également

Publicité
Publicité