sabato

Le samedi de l'entrepreneur fintech Rob Heyvaert: revoir les classiques hollywoodiens

À l’occasion, Rob Heyvaert aime taquiner la queue de billard. Son mantra? "Il n’y a pas de surhomme. Et le succès n’apprend rien. Cette expérience fait de moi un meilleur investisseur." ©Bart Heynen

Le samedi de Rob Heyvaert: quelques réunions Zoom, beaucoup d’exercice physique et revoir les mêmes films.

"Le samedi, j’ai des réunions Zoom, mais pas pendant des heures." Après avoir vendu Cimad Consultants à IBM en 1998 et Capco à FIS en 2010, Rob Heyvaert (57 ans) a fondé le fonds de private equity Motive Partners en 2016, qui a déjà investi 2,3 milliards de dollars et est devenu, au début de l’année, actionnaire majoritaire de la licorne américaine InvestCloud. Cette entreprise conçoit des plateformes web qui permettent à des banques ou des gestionnaires d’actifs comme J.P. Morgan et Citigroup d’être en contact avec leurs clients. InvestCloud gère 4.000 milliards de dollars et Heyvaert en est le président. Il vit dans sa maison de Southampton avec son époux et ses enfants.

Sur ma table de nuit:

"a promised Land",

Le premier tome des mémoires d’Obama.

©rv

7h30 - "Nous prenons un petit déjeuner assez complet. Ensuite, Ethan et Noah prennent leur iPad. Bart travaille sur son livre "Dads", pour lequel il a réalisé le portrait de plus de soixante couples gays avec leurs enfants. Nous y figurons aussi."

9h00 – "Je disparais dans mon bureau, l’endroit où je finirai certainement mes jours. L’esprit d’entreprise est ancré en moi. Même si je me sens plus l’âme d’un investisseur et d’un coach, je suis toujours très impliqué dans mon projet fintech. Je suis en pourparlers avec un collaborateur potentiel, le CEO d’une grande banque américaine, et quelqu’un qui m’a demandé d’investir dans sa société. Il ne s’agit pas de réunions techniques, mais plutôt de conversations à bâtons rompus avec des gens très occupés pendant la semaine."

13h00 – "Je passe une petite heure dans la salle de sport que nous avons aménagée ici."

14h00 – "C’est le moment de se retrouver en famille. Comme il fait beau, nous mangeons dehors, une habitude dans les Hamptons. La mer est tout près. La question de savoir si nous irons ensuite faire du vélo ou de la natation suscite un certain débat. Aujourd’hui, ce sera la première option."

Rob Heyvaert a un beau spa et son masseur habite au coin de la rue: 'Pendant un an, j’ai été privé de ce plaisir à cause du covid. Je ne l’ai retrouvé qu’en mars.' ©Bart Heynen

Rob Heyvaert et son époux Bart partagent une passion pour l’art. Ils ont des Œuvres de Josef Albers, Andy Warhol et Sterling Ruby (photo).

16H00 – "La journée suit un programme assez précis. Nos fils vont jouer au tennis au club Future Stars. Nous les encourageons: l’un joue très bien, l’autre s’amuse beaucoup.»

17h30 – "J’ai un beau spa et mon masseur habite au coin de la rue. Pendant un an, j’ai été privé de ce plaisir à cause du covid. Je ne l’ai retrouvé qu’en mars, quand mon masseur et moi avons tous deux eu notre deuxième dose de vaccin. Je pourrais me faire masser tous les jours!"

18h30 – "Le week-end, Mazoo, une Caribéenne pleine d’humour et toujours coiffée d’un chapeau blanc, prépare le lunch et le dîner. Elle sert une cuisine assez saine et légère, avec beaucoup de grillades de poisson et de poulet, le plus souvent d’inspiration française et italienne, mais il lui arrive aussi de préparer des chicons au gratin ou des carbonnades à la flamande. Je soupçonne Bart de lui avoir donné quelques livres de cuisine belge..."

Rob Heyvaert est un grand amateur de classiques hollywoodiens des années 1940 et 1950. "mon préféré absolu de tous les temps, c’est "Casablanca". Je l’ai vu des centaines de fois!"

20h00 – "Nous passons souvent la soirée dans notre excellent home cinéma. Elle commence par un film pour les enfants. Jamais je n’avais regardé les mêmes films aussi souvent que ces dernières années! Le dernier, c’était "Godzilla vs Kong". "Johnny English" est aussi un must. Nos enfants connaissent très bien les catégories d’âge, et ils se trouvent assez grands pour regarder un film "Parent Guided 13"."

21h30 – "Une fois qu’ils sont couchés, Bart et moi aimons regarder des classiques hollywoodiens des années 1940 et 1950. Il va lever les yeux au ciel s’il m’entend, mais mon préféré absolu de tous les temps, c’est "Casablanca". Je l’ai vu des centaines de fois!"

1h30 – "La soirée est passée à toute vitesse. Pour entretenir l’art de la conversation avec son conjoint au bout d’une relation de 26 ans, je conseille d’avoir une passion commune, et nous, nous aimons tous les deux l’art. Nous avons une collection assez vaste, dont des œuvres de Josef Albers, Andy Warhol et Jasper Johns. Nous en avons également d’artistes contemporains tels que Sterling Ruby, ainsi qu’une grande œuvre de Thomas Houseago -Brad Pitt s’est récemment rendu à Bruxelles pour voir son exposition."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité