Publicité
sabato

Les tendances et les Belges qu'il fallait voir à la semaine du design de Milan

Fauteuil «Sillage D’Hermès», Studio Mumbai. ©Photo News

Sabato est revenu de la semaine du design de Milan avec une moisson de belles tendances à épingler. Les designers belges étaient au rendez-vous.

Après la pandémie: Focus sur le travail et les drinks

Comme dans presque tous les secteurs, l’impact de la pandémie est clairement visible dans le secteur de l’aménagement intérieur: dans les carnets de commandes pleins à craquer, mais aussi sur le plan du design et de la fonction. Le bureau à domicile, par exemple, a conquis une place définitive dans la maison. À Milan, les bureaux compacts et les chaises ergonomiques étaient absolument partout.

Armoire Superquadra, Minotti.

Mais, sous la devise «work hard, play hard», nous avons également constaté un essor du bar domestique chez différentes marques: des vitrines exposant élégamment un arsenal de bouteilles aux buffets dissimulant la réserve d’alcool.

Tendance: How low can you go?

L’incroyable regain de popularité du canapé «Togo» de Ligne Roset dans les intérieurs contemporains n’a pas échappé aux concurrents de la marque française. À Milan, nous avons repéré un nombre impressionnant de modèles s’inscrivant dans l’esprit seventies: tissus doux, couleurs spéciales - orange et violet - et, surtout, tables d’appoint et canapés très bas. S’y asseoir est relativement facile, mais en sortir l’est
un peu moins.

Noces de verre et d’Acier: L’histoire du cadeau de mariage d’Albini

Que faire d’un cadeau de mariage décevant? Tel est le dilemme auquel fut confronté le designer italien Franco Albini en 1938, après avoir reçu une radio dans un caisson en bois qui ne lui plaisait pas du tout. Il décida de la démonter complètement et de n’en garder que la partie la plus intéressante, les composants électroniques, qu’il monta entre deux plaques de verre. La «Radio in Cristallo» était née.

Cassina relance «Radio in Cristallo», un objet créé en 1938 par Franco Albini. ©Valentina Sommariva

Aujourd’hui, Cassina réédite cette radio, mais avec une qualité sonore moderne. Le label propose également une édition limitée avec panneau de commande en acier inoxydable blanc. Un beau cadeau de mariage.

Noir jaune Rouge: les Belges en vue

Il s’agissait peut-être d’une version light de la semaine du design de Milan, mais les labels et designers belges n’en étaient pas moins très bien représentés, et nous ne parlons pas seulement de Vincent Van Duysen.

Parmi les Belges qui nous ont particulièrement séduits, citons le duo de designers Muller Van Severen qui a créé un jeu d’ombre et de lumière pour la nouvelle collection de tapis «Ombra» pour cc-tapis.

Autre nom à retenir: Destroyers/Builders, le studio de design de Linde Freya Tangelder, qui a conçu son interprétation de l’iconique chaise «Medaillon» pour Dior Maison. Le studio était également à la Nilufar Gallery avec les étagères «High Section». 

Le duo Muller Van Severen a joué avec l’ombre et la lumière pour créer la nouvelle collection «Ombra».

À l’Académie de la mode de Milan, nous avons assisté à la présentation en avant-première de «AMAI», de la société belge Extremis, un meuble multifonction qui peut être utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, pour le travail comme pour les loisirs, en position basse ou en position haute, avec ou sans auvent.

Toujours à l’Académie de la mode, nous avons rencontré Sébastien Laga et Adrien Billiet, deux anciens chefs scouts qui s’étaient mis en quête d’une bonne cuisine de camp il y a plusieurs années. Le résultat est un combo barbecue, four à bois et poêle de jardin, que les deux hommes commercialisent sous le nom de «Sparks».

Le chef étoilé Willem Hiele l’utilise déjà et les frères Boxy en sont fans. Pour la semaine du design, les deux entrepreneurs créatifs ont préparé des pizzas pour les distributeurs et retailers italiens du label Extremis. «Faire des pizzas pour des Italiens, c’était assez stressant», reconnaît Billiet. «Ils ont adoré. Les trois appareils que nous avions apportés en Italie ont été vendus. À des Italiens.»

Dressing up: Royaume de la sape

La durabilité était le fil rouge de cette édition de la semaine du design. Tous les stands étaient en matériaux recyclables et les arbres qui ornaient les couloirs ont ensuite été replantés dans le centre de Milan.

Chez les marques de luxe, la durabilité se manifestait de manière plus subtile. Ces dernières années, le dressing a pris, par exemple, une importance croissante, ce qui n’est pas sans lien avec l’écologie. En effet, nombreux sont ceux qui évitent de jeter leurs vêtements pour créer une sorte de bibliothèque de mode dans laquelle ils pourront farfouiller pendant des années. Cette archive nécessite de l’espace, ce qui est une bonne nouvelle pour des labels comme Molteni&C et Rimadesio, spécialisés dans les dressings spacieux.

Outdoor: Meubles sans frontières

Maintenant que presque toutes les marques de mobilier italiennes qui se respectent possèdent leur collection outdoor, Poltrona Frau ne pouvait demeurer en reste. «Boundless Living» est le nom de la première ligne outdoor qui permet au label de luxe de supprimer la frontière entre intérieur et extérieur. Afin de garantir une transition fluide, Poltrona Frau a collaboré avec des designers tels que Roberto Lazzeroni, Ludovica et Roberto Palomba et Kensaku Oshiro.

Victime de la mode: Les codes de la mode

Les marques de mode qui s’aventurent dans le design, ce n’est pas nouveau. Une évolution qui se poursuit à un rythme soutenu, surtout après les revers subis par l’industrie de la mode lors des confinements.

Cette année, Hermès s’est associé à Studio Mumbai et signe l’une des plus belles présentations du Salone. Dior Maison a donné carte blanche à douze designers pour un relooking de son emblématique chaise «Medaillon». Liu Jo lance une large collection de design sous le nom de «Liu Jo Living». Les canapés, tables, chaises, lits, luminaires et objets arborent tous le style italien typique de Liu Jo: coloré et élégant, avec une légère touche bling-bling.

Le label belgo-néerlandais Kassl Editions, connu pour ses imperméables brillants et ses grands sacs matelassés, mais aussi pour sa collaboration avec Muller Van Severen, matérialisée par un canapé coloré inspiré des mêmes sacs, s’associe à Zara Home dans le cadre d’une collection capsule d’œuvres d’art, tapis, lampes, armoires et sièges conçus par Bob Verhelst, à qui l’on doit le nouveau café du MoMu, le musée de la mode d’Anvers.

Vu à la télé: D’où vient la lampe de Fritz Hansen?

Alors que la chasse aux talents se poursuit dans notre pays, le Danemark cible mieux sa quête avec «Danemark’s Next Classic», un concours télévisé dans lequel des designers sont en lice pour créer le prochain classique du design. Il y a deux ans, Isabel Ahm et Signe Lund, du studio de design Ahm & Lund, avaient remporté ce concours avec le luminaire «Clam», inspiré par la forme des coquillages qui est aujourd’hui commercialisé par le label Fritz Hansen.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité