sabato

7 aliments pour booster 2018

Le pandan, la vanille orientale. ©Shutterstock

Les fêtes de fin d'année sont derrière nous et les résolutions sont à tenir. Voici la liste des ingrédients les plus photogéniques et les plus originaux du moment. Et en plus, ils sont délicieux!

1. PANDAN
La vanille orientale

Il y a quelques années, lorsque la célèbre chef britannique Nigella Lawson avait préparé un toast à l'avocat dans son émission télé, les ventes d'avocats ont alors fait un bond de 30% au Royaume-Uni. "Cette hype est terminée, définitivement", déclare celle qui est devenue l'incarnation de la gourmandise. Et elle annonce déjà la suivante: le pandan.
Le pandan, longue feuille du palmier à vis, présente la même couleur vert clair que le matcha, l'extrait de thé vert avec lequel on produit quantités de douceurs dans le monde entier. Son goût est subtil: on pourrait le situer quelque part entre la noisette et la vanille. Particulièrement indiqué pour les préparations sucrées, c'est pourtant dans le riz que le pandan a fait son apparition. En effet, il est principalement cultivé en Malaisie et en Indonésie, où l'on utilise sa feuille pour les gâteaux et le pain. La couleur verte donne du peps dans les Instagram feeds, avec les hashtags #pandan et #pandancake. Mais on trouve parfois aussi quelques 'pandas' perdus...

2. CHAGA
Le champignon à boire

©Shutterstock

Les meilleurs ingrédients sont ceux pour lesquels vous avez une histoire à raconter, comme celle d'une sympathique start-up qui a connu un succès mondial. On vous raconte le conte de Noël version 2017: Four Sigmatic est une petite entreprise fondée par sept finlandais, camarades d'école. Leur mission: faire découvrir les champignons au monde entier. Pour la mener à bien, ces sept entrepreneurs ont renoncé à leurs prestigieux emplois chez Google et Hewlett-Packard et ont lancé Four Sigmatic. Le champignon le plus hype de la saison? Le chaga, un parasite du bouleau auquel on attribue des propriétés médicinales: il serait source d'antioxydants, renforcerait le système immunitaire et aiderait même à combattre le cancer. Et comme tout superaliment, il est non toxique et sans effet secondaire. Pour être consommé, il est transformé en café, moulu ou présenté dans de pratiques capsules pour machines à espresso. Il est également intégré dans des élixirs et du lait chaud cacaoté. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les résolutions.

3. LEVAIN
La chimie du goût

©Shutterstock

"Le levain est généralement associé à un goût acide, alors qu'il ne l'est pas nécessairement. Historiquement parlant, le levain n'est absolument pas acide", affirme Karl Desmedt, qui travaille pour le fournisseur en boulangerie Puratos à Saint-Vith, spécialisé dans le levain. Même si 'spécialisé' reste un euphémisme. En effet, comme il n'existe pas deux levains identiques (tout dépend du temps, de la température et du traitement de la pâte), Desmedt a créé une bibliothèque de levains dans laquelle de prestigieuses boulangeries du monde entier font enregistrer le leur. Vous aussi vous pouvez créer votre propre levain: de l'eau, de la farine, attendre et le 'nourrir' régulièrement en y ajoutant de l'eau et de la farine. "Tout le monde peut faire un levain", affirme le bibliothécaire. "Par contre, faire du pain au levain est plus difficile." Michel Roose n'en fait pas du pain, mais des pizzas dans son restaurant d'Anvers, le Standard. "La pâte au levain est plus digeste, ce qui rend nos pizzas plus légères que les autres. Un levain, c'est comme un enfant: il faut s'en occuper et, surtout, lui donner le temps de se développer. C'est cela qui fait du levain un produit aussi intéressant: il faut du temps et de l'attention. Autre critère important: le levain doit être unique, c'est pourquoi nous ajoutons du jus de raisin des vignes qui se trouvent au pied du Vésuve."

4. MORINGA
Le superaliment 2018

©Getty Images/iStockphoto

Nous ne sommes pas encore libérés de la super food, au contraire! En 2018, un petit nouveau viendra rejoindre cette it-list: le moringa. Le moringa oleifera, qui pousse principalement en Inde, au Pakistan et au Népal, possède quelques propriétés qui mettent toutes les chances de son côté pour devenir une véritable hype. La première est son nom: aux États-Unis, la 'margarita moringa' est une boisson qui semble aussi délicieuse qu'exotique (contrairement au kale). Autres atouts: ses feuilles regorgent de vitamine C, de calcium, d'acides aminés et de potassium. Il régulerait la glycémie et offrirait un bon petit coup de fouet. Le moringa a été commercialisé il y a quelques années par la start-up américaine Kuli Kuli. Lisa Curtis, sa CEO, l'a découvert au Niger, lors de son engagement dans le Corps de la Paix. Lors de cette mission, cette végétarienne n'avait pas d'autre possibilité que de consommer de l'orge et du riz, aliments qui ne lui fournissait pas suffisamment d'énergie. Les femmes du village dans lequel elle travaillait lui ont donné du moringa, ce qui lui a apporté de l'énergie d'abord et une nouvelle carrière, ensuite. Après un démarrage spectaculaire grâce à un investissement de 4,5 millions de dollars (misé en grande partie du producteur de céréales pour petit déjeuner Kellogg's), le moringa a trouvé sa place dans les rayons des supermarchés américains. Il est donc temps qu'il en sorte pour convaincre l'Europe de la valeur de cette 'moringa magic'.

5. PAILLETTES
La cuisine disco

©Shutterstock

Soyons clairs: on ne commande pas un 'glitter cappuccino' pour son goût exceptionnel, mais pour son visuel pailleté qui fait des merveilles sur Instagram. Ces paillettes étant magnifiques, elles peuvent apporter beaucoup de 'like' et faire un bon coup de pub au producteur. C'est le café Coffee by Di Bella de Mumbai qui a été le premier à lancer le fameux Diamond Coffee, un cappuccino saupoudré de paillettes comestibles, une tendance qui a conquis New York, Londres et Tokyo l'année dernière et, depuis quelques semaines, Anvers, au Texas Coffee. Trendwatchers prévoit que, à l'avenir, nous consacrerons nos dépenses à deux familles d'aliments: ceux qui sont délicieux et ceux qui sont intéressants sur les réseaux sociaux. Cela étant dit, il faut être prudents. Les paillettes comestibles sont disponibkes dans presque tous les supermarchés et autres magasins réservés aux boulangers amateurs. 

6. KIMCHI
La moutarde asiatique

©Shutterstock

Le kimchi est la moutarde de Corée: on en mange vraiment avec tout et même plusieurs fois par jour. Ce n'est donc pas, à proprement parler, une nouvelle denrée. En effet, dès le VIIème siècle, on faisait fermenter des légumes pour les conserver plus longtemps, ce qui est d'ailleurs la signification du terme coréen 'kimchi', légumes fermentés. Sa version la plus connue est le 'baechu kimchi', préparée à base de chou chinois. N'hésitez pas à faire preuve de créativité dans votre choix de légumes à faire fermenter: radis blanc, ail, poudre de piment rouge, jeunes oignons, gingembre et fish sauce. Les amateurs de kimchi apprécient particulièrement son goût épicé et légèrement acide. Ceux qui sont plus motivés par sa facette 'super food' le consomment pour ses effets bénéfiques sur le système digestif.
L'essor du kimchi est lié à celui de la cuisine coréenne, un engouement international. Dans notre pays, la cuisine coréenne doit son succès à sa version plus gastronomique, celle de Sang-Hoon Degeimbre (L'Air du Temps à Éghezée et San à Bruxelles et Gand), dont les préparations sont inspirées par les voyages du chef au cours des dernières années, dont son pays natal, la Corée du Sud. Si vous êtes à la recherche d'un film pour le réveillon de Noël qui accompagne votre kimchi, on vous conseille 'Le Grand Chef', un film sud-coréen réalisé par Jeon Yun-su, sorti en 2007, qui raconte l'histoire de deux chefs rivaux en lice pour le meilleur kimchi du monde.

7. SUREAU
Les câpres locales

©Shutterstock

Quoi de neuf dans le sirop de sureau? Rien. Ah, si: les chefs découvrent peu à peu d'autres parties de cet arbuste, qui s'avèrent encore plus intéressantes que le sirop fait de ses baies. "On peut faire infuser les tiges dans du lait ou du babeurre pour préparer une délicieuse crème glacée", explique Seppe Nobels, chef du restaurant Graanmarkt 13 (Anvers), également réputé pour ses connaissances en herboristerie. "Ce que je trouve particulièrement intéressant dans le sureau, ce sont les fleurs ou plutôt, les bourgeons. Ils ne sont disponibles que pendant deux jours, quand les fleurs se fanent. Ces bourgeons sont des "câpres de sureau" dont le goût est très original. Les câpres, rappelons-le, ne sont pas des plantes qui poussent en Belgique au contraire du sureau, ce qui en fait une alternative intéressante aux câpres méditerranéennes plus connues."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content