sabato

Fario, deuxième adresse gourmande de Julien Lahire

©dr

Patrick Fiévez s'attable au Fario. Un restaurant de poissons, fruits de mer et crustacés dans la ville de Libramont

Premier hôtel-restaurant hors de France à faire partie de la prestigieuse chaîne Relais et Châteaux, Le Moulin Hideux de Noirefontaine peut se targuer d'afficher également une étoile au Michelin depuis 58 ans, sans interruption. Un fait rare et exceptionnel dans l'histoire du Guide!

Julien Lahire, quatrième génération à diriger l'établissement, avait envie de relever un nouveau défi: un restaurant de poissons, fruits de mer et crustacés dans la ville de Libramont. Ouvert en décembre, on peut dire que le pari est réussi: le Fario ne désemplit guère. Le restaurant porte le nom d'une truite, reine de nos rivières ardennaises. L'espace se veut assez minimaliste. Un comptoir dans lequel sont exposés les poissons du jour, une cuisine ouverte où s'activent les chefs, des tablettes avec leurs hauts tabourets où l'on s'installe pour luncher, un petit coin salon et des tables en bois brut. Voilà pour le cadre clair et net imaginé par Catherine Lahire, soeur de Julien et architecte de formation.

Extrême fraîcheur du poisson et de la sauce légèrement acidulée au citron vert, huile d'olive, sucre, vinaigre et yuzu.

Nous avions réservé. Bonne idée, car, ce vendredi midi, dès 12h30 le restaurant affichait complet. Comme apéritif, une flûte de Cava et une bière locale (La Chatte de la brasserie des Tchèts). Nos deux verres seront accompagnés de quelques bulots et d'une excellente mayonnaise. Un accompagnement "mer" est toujours servi avec l'apéritif, nous confie Catherine Lahire, présente en salle.

©dr

Adresse?
Avenue de Bouillon, 78
6800 Libramont
Tél. 061/55.02.07
Du lundi au samedi, de 10h30 à 18h30.
Terrasse.
Fermé en août (dès septembre, ouverture aussi le vendredi soir)
www.moulinhideux.be

Sommelier?
Carte des vins courte. 4 blancs (dont un Italien bio), 1 rosé (Côtes roannaises) et 4 rouges. Vins du Pays d'Oc (18-22 euros) et un Cava (28 euros). Côtes du Rhône Parallèle 45 (Jaboulet) à 30 euros le blanc et 34 euros le rouge.

Décibels?
Musique éclectique en sourdine.

Addition?
Total: 108,50 euros.

On y retourne?
Pour le lunch à 27 euros (entrée et plat) ou 30 euros (entrée, plat, dessert).

 

En plus d'une carte reprenant quelques entrées, plats et desserts, les clients sont invités à faire leur choix au comptoir du poisson qui les tente parmi l'arrivage du jour, en provenance directe des halles de Rungis. Un choix qui se complète d'une petite mise au point avec le chef quant à sa préparation et donc, son prix. Commençons par le commencement: les entrées. Du saumon 'gravad lax' servi avec une sauce aérienne -moutarde, vinaigre et sucre. On peut le choisir en version entrée (14 euros) -ce sera le choix de ma complice de table- ou plat (19 euros). Perso, je choisis un carpaccio de mulet accompagné d'une sauce au citron vert, huile d'olive, sucre, vinaigre et yuzu. Extrême fraîcheur du poisson et aussi d'une sauce légèrement acidulée.

Nous mettons le cap sur le comptoir des poissons. Les soles me tentent; ma complice, elle, se décide pour des brochettes d'espadon et de thon. Nous choisissons leur accompagnement: pour la sole, un classique, une sauce meunière. Pour les brochettes, une sauce thaïlandaise. Quelques légumes escortent nos assiettes, dont une belle salade de blé.

Dans les verres, un blanc de la Vallée du Rhône de la Maison Jaboulet, le Parallèle 45 qui doit son nom au parallèle 45 nord qui traverse le vignoble. Enfin, comme dessert, la tarte du jour, une onctueuse Brésilienne et un fruit bien de saison, la fraise, suggérée à la crème et meringue. Nous avons apprécié le concept, la fraîcheur des produits, le service détendu et compétent de ce restaurant dédié au poisson situé au coeur de nos Ardennes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content