sabato

Topchef Kobe Desramaults: "J'ai toujours besoin d'un restaurant sur ma wish list"

©Wouter Maeckelberghe

"Je ne cuisine ni exotique ni épicé, mais j'aime cette cuisine." Ni Shifu, qui propose encore des plats chinois authentiques du Sichuan, est le restaurant préféré de Kobe Desramaults à Anvers. Et qui mieux qu'un grand chef pour savoir où bien manger?

Meet the chef

©Piet De Kersgieter

Un menu dégustation d'une vingtaine de plats: il n’en a pas fallu davantage au super chef gantois Kobe Desramaults pour décrocher une première étoile Michelin avec sa Chambre Séparée. Une prouesse qu'il avait déjà réalisée avec son ancien établissement In de Wulf. Il est également propriétaire de la célèbre boulangerie-restaurant De Superette.

Chambre Séparée, Keizer Karelstraat 1, 9000 Gand

Où aimez-vous aller manger?

©rv

"Je ne cuisine ni exotique ni épicé, mais j'aime cette cuisine. J'ai deux restaurants favoris dans lesquels je vais manger lorsque j’ai congé. Non loin d’ici, il y a Aroy Aroy à Gand. Les deux frères Jason et Michael Blanckaert cuisinent des plats thaïlandais aventureux. Et épicés, aussi!"

"À Anvers, Ni Shifu est un vrai petit bijou. On y trouve encore d’authentiques plats chinois du Sichuan. Par exemple, des lanières d’oreilles et d’estomac de porc à la sauce chili. Mais ne faites pas trop de publicité, parce que j'y trouve encore relativement facilement de la place!"

Aroy Aroy, Lange Steenstraat 10, 9000 Gand
Ni Shi Fu, Breydelstraat 8, 2018 Anvers

Sur votre wish list?

La Clarence, Parijs. ©rv

"Sur ma wish list, il y a toujours un restaurant où je rêve d'aller. En ce moment, c'est Le Clarence à Paris. Le chef Christophe Pelé revisite les grands classiques avec audace et les sert dans un cadre parisien traditionnel et chic."

Le Clarence, Avenue Franklin Delano Roosevelt 31, 75008 Paris, France

Pour quel restaurant êtes-vous prêt à passer la frontière?

"Si mon budget me le permettait, j'irais plus souvent au Japon. Pour moi, c'est une des cuisines les plus fascinantes. J'admire leur minimalisme et leur perfection, qui sont une véritable source d'inspiration pour ma propre cuisine."

Quel chef faut-il tenir à l’œil?

"Le chef Tom Pauwelyn, qui officie au restaurant Alberte à Gand! Il n'a qu'une vingtaine d'années, mais il a déjà une vision très affirmée et sait toujours surprendre. À cet âge, c’est absolument unique."

Alberte, Dendermondsesteenweg 78, 9000 Gand

Découverte culinaire récente?

"De temps en temps, nous accueillons des chefs invités et il y a quelques jours, c’était Jeremy Chan, du restaurant londonien Ikoyi. Sa façon de travailler les influences et les épices d'Afrique de l'ouest est très intéressante. Je vais peut-être me lancer, moi aussi, dans cette expérimentation!"

Ikoyi, St James's Market 1, St. James's, Londres SW1Y 4AH, Royaume-Uni

Glace ou cocktail d'été?

"Pour un cocktail d'été, je vais de préférence chez mes voisins, qui tiennent pendant l'été le pop-up John Terrace, un très chouette endroit au bord de l'eau. Et je commande généralement un Stoli Gimber, inspiré du Moscow Mule, avec beaucoup de gingembre. Rafraîchissant, et ça réveille!"

John Terras, Reep 9, 9000 Gand

Food guilty pleasure?

"Il y a un an, les pâtes carbonara étaient encore mon péché mignon. Chaque jour après le travail, vers minuit, je ne pouvais m’empêcher de préparer d’authentiques pâtes carbonara. Comme il est très difficile d’arriver à la perfection, j'avais lancé une sorte de concours avec moi-même. Mais j'ai arrêté depuis lors, et maintenant, j'essaie de ne plus manger la nuit, même si je me laisse encore parfois tenter par un bicky burger chez Chantal's, sur le Vlasmarkt."

Lire également

Publicité
Publicité