sabato

À tester: le take away d'un des meilleurs chefs classiques du pays

Le Faitout ne joue pas la carte de la finesse gastronomique, mais de la générosité gourmande.

Les restaurants étant fermés, notre critique culinaire teste un plat à emporter. Cette semaine: Le Faitout, de la cuisine de grand-mère entre les mains d’un professionnel.

Eric Fernez est l'un des meilleurs  chefs classiques du pays. Ses fans font volontiers le déplacement chez d’Eugénie à Émilie, son restaurant doublement étoilé situé à Saint-Ghislain pour son poulet de Bresse rôti ou sa sole Fernand Point (hommage à Paul Bocuse).

Un vol-au-vent généreux, avec de beaux morceaux de poulet de ferme, un feuilleté pur beurre et le tour de main du chef.

Vu les circonstances, le chef s’est reconverti en traiteur, une nouvelle profession qu’il semble avoir complètement adoptée. Alors que certains de ses collègues ne préparent qu’un seul menu à emporter le week-end, l’entreprise Fernez tourne 5 jours par semaine.

Le samedi et le dimanche, elle propose trois menus gastronomiques, dont des langoustines et du faisan à la fine champagne. Et du mercredi au vendredi, c’est plutôt de la comfort food noir-jaune-rouge: boulettes sauce tomate ou boudin compote.

Le samedi et le dimanche, Le Faitout propose trois menus gastronomiques.

Pour ces préparations savoureuses, le chef fait appel à sa brasserie de l’autre côté de la rue, Le Faitout, qui, bien avant la pandémie, était déjà réputée pour ses croquettes artisanales, son filet américain et ses grillades de porc.

La barquette remplie à ras bord de vol-au-vent (17 euros) révèle l’artisan derrière le chef du Faitout.

Toutes ces spécialités sont à emporter, et à prix doux: un américain, salade comprise (14 euros), les croquettes déclinées en quatre variétés, dont à la volaille (15 euros les 6 pièces) et au ris de veau (20 euros les 6 pièces).

Le Faitout ne joue pas la carte de la finesse gastronomique, mais de la générosité gourmande. Les barquettes aux proportions généreuses révèlent qu’ici, c’est le goût plus que la présentation qui compte. Ce n’est pas un hasard si la devise d’Eric Fernez est: «Le goût n’est pas dans la sophistication» !

Le boudin blanc avec de la compote de pommes (11 euros) peut paraître banal, mais c’est délicieux! La barquette remplie de vol-au-vent (17 euros) révèle l’artisan derrière le chef: le feuilleté au beurre semble droit sorti d’un manuel de pâtissier tant il incarne la perfection et les morceaux de poulet, beaux et fondants, rendent ses lettres de noblesse à ce plat trop galvaudé.

Le Faitout.

De nombreux cuisiniers amateurs savent préparer de délicieux chicons au jambon. La version "Faitout" est redoutable: les chicons de pleine terre et le jambon à l’os en roulade (16 euros pour 2, avec une purée de pommes de terre), nappés d’une sauce Mornay légèrement liquide, ne surprendront peut-être pas les connaisseurs, mais la qualité des ingrédients est aussi parfaite que la préparation. Bref, Le Faitout compte un fan de plus.

Le Faitout

Où?
Place de la Résistance 1, Baudour (Saint-Ghislain)
Tél. 065/64.48.57, www.fernez.com
Commande par téléphone, retrait du mercredi au vendredi de 16h30 à 19h.

Quand?
Le service d’enlèvement rencontre un tel succès qu’Eric Fernez le poursuivra après le confinement.

Addition?
La note s’élève à 107 euros pour un repas très copieux pour trois personnes (il nous en restait pour
le lendemain).

On y retourne?
Avec plaisir! De la cuisine de grand-mère entre les mains d’un professionnel, on en mangerait toutes les semaines!

Lire également

Publicité
Publicité