Publicité
sabato

Carte sur table | Le restaurant Lily’s, à Bruxelles: “L’objet d’une luxueuse métamorphose”

Avec son éclairage d’ambiance, ses tables basses soigneusement dressées et ses sièges baquet, le Lily’s combine plutôt le style d’un restaurant et celui d’un club. ©michel@triptyque.be

Le critique culinaire Jan Scheidtweiler s’attable au Lily’s, à Bruxelles: “Comme partout chez les Litvine, les plus beaux produits comme le homard et le foie gras sont de la partie.”

Un lieu où danser, voilà ce qui manquait à son palmarès. Depuis que Serge Litvine a racheté La Villa Lorraine, en 2010, l’entrepreneur enchaîne les restaurants bruxellois de prestige, de Da Mimmo à La Villa in the Sky, sur le toit d’une tour de bureaux de l’Avenue Louise. C’est au rez-de-chaussée de cette même tour que la famille Litvine vient d’ouvrir son nouvel établissement, le neuvième, Lily’s, là où se trouvait le Callens Café, avalé par son empire au printemps 2022. Boulettes sauce tomate ou vol-au-vent frites, le Callens a longtemps été prisé les amateurs du répertoire classique. Si la cuisine n’était pas mémorable, l’ambiance était conviviale.

La brasserie a un nouveau nom et a fait l’objet d’une luxueuse métamorphose. Le long comptoir en L est resté, mais avec son éclairage d’ambiance, ses tables basses soigneusement dressées et ses sièges baquet, le Lily’s combine plutôt le style d’un restaurant et celui d’un club. Voilà pourquoi la carte des cocktails est si étendue, avec des classiques comme le whisky sour, mais aussi quatorze variétés de gin et quatre versions du negroni. Le DJ au bar et l’auvent rouge menant au vestiaire confirment cette envie d’ambiance festive.

©michel@triptyque.be

Sur la carte, les classiques franco-belges ont fait place à des assiettes à partager. Celles-ci sont principalement inspirées de la cuisine méditerranéenne: calamars frits (14 euros), aubergine parmigiana (19 euros). La carte propose également des mini burgers (22 euros) et des chicken wings (12 euros). Comme partout chez les Litvine, les plus beaux produits comme le homard et le foie gras sont de la partie.

Pour la cuisine, honnêtement, vous pouvez passer votre chemin. Parmi l’assortiment de dips méditerranéens (16 euros) – tarama de saumon, houmous de betterave rouge –, seul le caviar d’aubergine est vraiment savoureux: en plus du sésame et du parmesan, il y a de la truffe, ce qui fonctionne à merveille. La burrata arrive accompagnée de tomates et d’une tranche d’avocat, alors que la carte promettait également grenade, pamplemousse et olives (19 euros). Les crevettes tigre de qualité, servies dans une sauce au beurre et à la tomate, sont savoureuses, mais les pâtes grecques font pâle figure.

À partir de 22 heures, le DJ lance joyeusement la soirée avec des sons style Daft Punk, Madonna et Abba: Lily’s est une adresse sympa pour faire la fête, mais pas pour un bon repas.

Adresse

Avenue Émile de Mot 1, 1000 Bruxelles
Tél. 02/647.66.68 | www.lilys.be
Fermé le dimanche et le lundi

Addition

171 euros pour deux couverts.

Sommelier

Grands noms comme Vega Sicilia et découvertes abordables d’Espagne, d’Italie et du Maroc. Sept vins au verre, de 6,50 euros à 16 euros. Le verre de bon pinot grigio du Frioul est à 7 euros.

Décibels

Lieu de fête rime avec conversations bruyantes: dès le début de la soirée, les beats génèrent une moyenne de 69 dB. À partir de 22 heures, elle passe à 73 dB, avec des pointes de 87 dB.

On y retourne?

Pas tout de suite, non. La cuisine est moyenne et même si les cocktails sont bons, ils sont trop chers.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité