sabato

Êtes-vous pegan? Le nouveau régime hype combine le meilleur des deux mondes

Le peganisme, le régime paleo-vegan. ©rv

Maintenant que le véganisme est en passe de devenir mainstream, les accros de la santé s'arrachent les cheveux pour trouver ce qui serait encore meilleur pour le corps et l'esprit. Et bannir par la même occasion les produits d'origine animale. La réponse vient du médecin américain Mark Adam Hyman, qui combine le meilleur de deux régimes stricts pour en créer un troisième: le peganisme. Il s'inspire du régime paleo de nos (très) lointains ancêtres et du régime vegan.

Tout a commencé par une plaisanterie. Un beau jour, le Dr Hyman, célèbre médecin et contributeur du New York Times, se retrouve à table, coincé entre un vegan et un paleo. "Il ne me reste plus qu'à devenir pegan, n'est-ce pas?" Et puis, au cours de la conversation qui a suivi, la blague devient vite un concept à part entière. "Le véganisme comme le paleo sont deux régimes stricts", précise le Dr Hyman sur YouTube. "Pourquoi ne pas prendre le meilleur de ces deux régimes alimentaires et ainsi pallier à leurs inconvénients? Voilà comment le peganisme allie le meilleur des deux mondes."

Pour comprendre ce nouveau combo, résumons: le véganisme ne demande de respecter qu'une seule règle importante: pas de produits d'origine animale. Ni viande ni poisson, mais pas non plus de lait, fromage, beurre, yaourt, oeufs, miel ou gélatine. Il reste les céréales, les légumes, les fruits et les substituts - du poisson, des oeufs et de la viande.

Le régime paleo, c'est une autre histoire: on a le même menu que nos ancêtres du Paléolithique (de 2,5 millions d'années à 11.700 ans avant J.-C.), soit le menu du chasseur-cueilleur. Donc, sans produits transformés: ni sucre, ni céréales, ni produits laitiers, ni légumineuses.

Le paleo autorise les poissons et les viandes, les légumes, les fruits, les oeufs, les noix et les graines. Comme on peut le constater, le dénominateur commun de ces deux régimes est le végétal: légumes, fruits et noix. Mais le Dr Hyman préfère miser sur le meilleur des deux: d'une part, la limitation de consommation de poisson et de viande inspirée du véganisme et, d'autre part, celle des aliments transformés du paleo.

Le peganisme est donc un régime riche en végétaux sans être strictement végétarien. L'assiette de base pegan se compose à 75% de légumes, complétés par de bonnes graisses - noix, graines, huile d'olive, saumon, avocat... Les céréales et les glucides sont autorisés, mais dans une mesure limitée et seulement à faible indice glycémique, soit des variétés complètes riches en fibres.

Le régime pegan tient également compte de la durabilité en matière de production. On peut manger des oeufs de temps en temps, à condition qu'ils ne proviennent pas de poules élevées en batterie. "Le peganisme n'est pas dogmatique, car on associe ce qu'on veut en fonction de ce que son corps tolère bien. Ce régime est pas basé sur l'information: il faut savoir ce que l'on mange."

Principal avantage du peganisme: il est plus facile à respecter à long terme que ses deux inspirations. Comme les premières publications sur le peganisme font leur apparition dans les librairies, on conseille aux supermarchés de déjà prévoir un rayon pegan...



 

Lire également

Publicité
Publicité