À Saint-Gilles, le nouveau bar à vin Grabuge fait des émules

En juin dernier, Saint-Gilles a accueilli un petit nouveau: le restaurant et bar à vin Grabuge s'est implanté dans le quartier et fait des émules! Est-ce vraiment mérité? Oui oui.

Grabuge, c'est l'œuvre d'un "collectif d’amoureux de dîners arrosés", comme aiment se définir les quatre jeunes bruxellois qui se cachent derrière le nouveau bar à vin de la capitale, à Saint-Gilles. Ici, la cuisine se veut aussi importante que les breuvages qui l'accompagnent.

Comme de nombreux établissements qui ont ouvert leurs portes ces dernières années, le lieu embrasse le concept d'assiettes à partager. Le vin nature est mis à l'honneur et les plats arrivent petit à petit pour faire durer le plaisir en nous laissant le temps de siroter nos boissons.

Publicité

Un design brut et moderne

Grabuge accueille ses clients dans une atmosphère conviviale. La techno en fond sonore prend de plus en plus d'espace à mesure que les heures s'écoulent. L'ambiance se veut davantage celle d'une soirée entre amis que d'un dîner aux chandelles.

Chez Grabuge, les boissons (particulièrement les vins natures) sont aussi importantes que les assiettes.

Ouvert en juin dernier, les travaux du lieu ont été réalisés par l'équipe de Grabuge elle-même, avec comme chef de chantier Alexander Duke, qui officie aussi en cuisine. À la fois plasticien et cuisinier, difficile de dire dans lequel de ces deux arts il s'avère être le meilleur.

Au milieu de la pièce, trône une grande table "volante" drôlement singulière puisqu'elle peut être suspendue au plafond. La décoration brute, moderne et épurée est le fruit d'une collaboration avec le collectif ABOUTT.ATELIER qui a réalisé l'entièreté du mobilier et tous les luminaires. Combinée au vintage de la vaisselle chinée, Grabuge maîtrise résolument les codes de son époque pour créer un lieu dans l'air du temps.

Publicité
Publicité
Konchu à Bruxelles, la cantine japonaise à la sauce belge
Le mobilier de Grabuge a été conçu par le collectif de design et d'architecture ABOUTT.ATELIER.

Cuisine ouverte

Du côté des boissons, Grabuge propose cinq cocktails originaux, dont un sans alcool. Le rafraîchissant Green Witch - vodka, Izarra (une liqueur douce de Bayonne), concombre, shizo, wasabi et citron - en dit long sur la recherche de l'équipe pour proposer des cocktails inédits, entre 10 et 14 euros.

À la carte également, une jolie collection d'une trentaine de bouteilles de vins natures, et à des prix raisonnables. Il faut par exemple débourser 29 euros pour un Grüner Veltliner, un vin blanc aux notes fruitées de pomme verte, tout droit venu d'Autriche.

L'ambiance festive de Grabuge se prête parfaitement à une soirée entre amis.

La cuisine ouverte permet d'épier Pannawat Alaang Wichaiphum et Alexander Duke - le duo de jeunes chefs à l'œuvre, tous deux passés par le restaurant OldBoy. Et on s'ouvre l'appétit avec le "shot" d'huître au granité pomme, gingembre. Un vrai plaisir de fraîcheur bien équilibré.

Le menu affiche de nombreuses options végétariennes, comme les nouilles udon sautées saupoudrées de champignons des neiges, et recouvertes de... cheddar, façon mac and cheese! Alaang et Alexander s'amusent des codes et n'hésitent pas à proposer des fusions étonnantes, avec une influence asiatique très prononcée dans toute leur cuisine.

La cuisine ouverte de Grabuge permet aux clients d'admirer les chefs à l'œuvre pendant toute la soirée.

Des plats originaux

Les moules au miso accompagnées de fregola sont délicieuses, la sauce tomate se marie divinement bien avec la focaccia maison, généreuse en huile d'olive et (donc) à tomber par terre. Mention spéciale au chou-fleur brûlé à la sauce Korma, une sorte de curry crémeux typique d'Inde, parsemé de noix de cajou.

Le tataki de bœuf est le plat le plus puissant de la carte du jour. Servi avec une purée mousseline onctueuse, du fenouil et une sauce "tare" - un doux mélange sucré à base de sauce soja qui fait danser les papilles. À court de focaccia, on demande ici un supplément de pain vapeur fait maison, une sorte de petit bao au sésame noir. Une assiette qui se combine très bien avec un verre de Ponzitcher, un vin rouge frais et léger autrichien.

Grabuge est installé au cœur de Saint-Gilles, à deux pas de la Barrière.

Le dessert du jour est une "Sweet Piña Colada": un cake à l'ananas écrasé dans un fond de rhum et des éclats de noix de coco, présenté dans un verre à cocktail. Une explosion de fraîcheur à la légèreté appréciable en cette fin de repas. Pour l'accompagner, on nous conseille un verre de "blouge" - un amusant assemblage de Chardonnay et de Gamay qui a tout d'un blanc sauf sa couleur.

Bref, Grabuge marque beaucoup de points pour attirer une clientèle amatrice de vins natures à la recherche d'une ambiance conviviale en fin de journée. On s'y reconnaît, et on a adoré!

Grabuge | Infos pratiques

  • Adresse | Chaussée de Waterloo 179, 1060 Saint-Gilles
  • Prix | Assiettes à partager entre 12 et 18 euros. Bouteille de vin à partir de 26 euros, et verre à 7 euros.
  • Horaires d'ouverture | Ouvert tous les jours à partir de 17h, sauf le mardi. Réservation à partir de 5 personnes.
  • Site | @grabuge.bx
  • Partenaires | Chef de chantier alexander-duke.com | Collectif d'architecture et de design @aboutt.atelier

Grabuge, Chaussée de Waterloo, Saint-Gilles, Belgique

Chau. de Waterloo 179, 1060 Saint-Gilles, Belgique
Publicité