Konchu à Bruxelles, la cantine japonaise à la sauce belge

On a fait un tour chez Konchu, le nouveau restaurant bruxellois qui revisite la cuisine traditionnelle japonaise avec une touche d'excentricité belge. Et le pari est réussi!

À Bruxelles, le quartier animé Saint-Boniface cache un petit nouveau: Konchu. Cette "cantine japonaise" a ouvert au printemps dernier et ne ressemble en rien à ses voisins de trottoir. En cuisine, Raphaël revisite la cuisine traditionnelle japonaise avec une touche d'excentricité belge. En salle, le franc sourire d'Elie donne le ton sur la convivialité du lieu.

Les deux amis se sont lancés dans cette aventure par passion pour la gastronomie japonaise, et envie de la partager. Logé dans un bâtiment classé au patrimoine construit par l'architecte belge Ernest Blerot, Konchu invite à voyager au Pays du Soleil levant avec des notes Art déco à la belge. "L'objectif était de créer une atmosphère chaleureuse avec une touche de design japonais, dans laquelle tout le monde se sente le bienvenu", nous raconte Elie. Lumière rouge et ambiance décontractée, on s'installe sur la petite terrasse à l'avant.

Publicité
La décoration épurée de Konchu a été pensée par l'architecte d'intérieur Thibault Villez.

Assiettes épicées, lumière tamisée

Chez Konchu, les assiettes sont à partager (ou pas). Elie nous conseille d'en commander deux par personnes. Gourmands, on en prendra trois. Je me laisse tentée par l'un des deux cocktails de la carte baptisé "Kare", un singulier mélange d'alcool de kumquat et de saké dont l'amertume est tempérée par une touche bienvenue d'acidité. Le restaurant fait aussi la part belle au vin nature avec une petite sélection de bouteilles qui change régulièrement. Ce soir, un rosé pétillant italien légèrement cidré qui fait danser les papilles!

Chez Konchu, la carte des vins est courte et met le vin nature à l'honneur.

Pour commencer, Elie nous apporte un combo de quatre brochettes - poulet, crevettes, canard et maïs - cuites au grill pour laisser s'exprimer le goût fumé du barbecue. Un plat simple qui fonctionne très bien si, comme moi, vous n'avez pas peur de vous salir les doigts en mangeant. Vient ensuite le curry japonais, le plat phare de Konchu, et on comprend bien pourquoi. "C'est un incontournable au Japon, dans les cantines scolaires comme dans les repas de famille, on en mange au moins une fois par semaine." L'essence de ce plat est une sauce chaude et réconfortante à laquelle on ajoute un mélange secret d'épices, propre à chaque cuisinier.

Publicité
Publicité

Le Karaage, des morceaux de poulet frits servis avec une mayonnaise japonaise ou une sauce pimentée est tout simplement délicieux. Une gourmandise à la fois tendre et croustillante, délicieusement addictive.

Le traditionnel curry japonais est le plat phare de Konchu.
À la carte: le Karaage, des morceaux de poulet frits servis avec une sauce pimentée.

Créativité audacieuse

Une curiosité sur le menu attire notre attention: les Okonomiyaki. Il s'agit de crêpes salées japonaises dont Konchu propose quatre déclinaisons, parmi lesquelles un topping "moules-frites". On ne pouvait évidemment pas passer à côté. Visuellement, le résultat est bluffant. Les moules, revenues dans du saké, trônent sur la crêpe, parsemées de bâtonnets de pommes de terre. Malheureusement, le goût n'est pas au rendez-vous et le plat manque de vitalité. On salue l'audace toutefois.

Konchu propose quatre déclinaisons d'Okonomiyaki, des crêpes salées japonaises.

Vous connaissez le dicton: les derniers seront les premiers. Le dernier plat - un filet de maquereau servi sur une salade d'épinard citronnée - commandé par pure gourmandise, remporte le trophée haut la main. C'est fin, subtil, frais, avec en bonus des oeufs de saumon qui explosent en bouche.

Konchu relève franchement le pari d'une cantine de quartier sans prétention et particulièrement originale, le tout pour des prix très démocratiques. La passion de Raphaël et Elie est contagieuse. On reviendra avec plaisir!

Cinq bonnes adresses pour un brunch à Bruxelles

Le midi: un curry japonais à composer

Chez Konchu, le midi, on garde l'idée de cantine japonaise à la sauce belge, mais le concept est très différent. Les clients peuvent composer leur propre curry japonais, avec une base de riz ou de nouilles, avec des toppings qui varient selon l'arrivage du jour. Il y a systématiquement une option végétarienne. Le tout à partir de 16 euros.

Konchu revisite la cuisine traditionnelle japonaise avec une touche belge.
Publicité

Konchu | Infos pratiques

  • Adresse | 20 rue Ernest Solvay, 1050 Ixelles
  • Coordonnées | konchu.eu - @konchu.brussels
  • Prix | Assiettes à partager entre 6 et 16 euros. Vin au verre entre 6 et 8 euros.