Publicité
sabato

Le broccolini: l’élégant cousin à longue tige du brocoli

©Shutterstock

Ceci n’est pas un brocoli miniature ni un brocoli cueilli avant maturité, mais une invention japonaise déposée.

Ceci n’est pas un légume provenant du potager de l’animatrice de radio et de télévision française Laurence Boccolini. Et ce n’est pas non plus la version miniature du brocoli même si, en italien, il suffit d’ajouter le suffixe "ini" pour former un diminutif. Et ce n’est pas non plus un brocoli cueilli avant maturité. Mais alors, qu’est-ce que c’est?

Le broccolini, qui ressemble quelque peu à un brocoli avec une longue et fine tige, a été développé en 1993 par l’entreprise japonaise Sakata Seed Company, suite à une expérience dont l’objet était d’améliorer ce légume savoureux et simple à cuisiner. Pour cela, l’entreprise, qui compte plus de 900 variétés de semences dans son catalogue, a réalisé un croisement du brocoli occidental avec le brocoli chinois, également connu sous le nom de "gai lan".

Chez nous, le broccolini, également appelé "asperge brocoli" ou "bimi", pointe le bout de son nez dans les étals des supermarchés et part à l’assaut des food boxes qui commencent également à le mettre au menu. Il est aussi de plus en plus présent dans les assiettes des restaurants gastronomiques, d’autant plus que les légumes y occupent une part croissante. Le chef Seppe Nobels fait partie de ceux qui ne cachent pas leur prédilection pour le broccolini, qu’il magnifie dans son dernier livre de cuisine dans une préparation avec de la sauge, de l’ail et de la fleur de sel.

Si l’on souhaite préparer le broccolini chez soi, il faudra noter que le goût de ce légume vert est nettement plus doux que celui de son cousin, le brocoli, et c’est un atout si l’on a des enfants, car ils vont sûrement beaucoup plus l’apprécier. Autre aspect pratico-pratique: le broccolini ne nécessite aucune préparation ni travail en cuisine supplémentaire: après l’avoir lavé, le légume entier peut être utilisé tel quel dans des salades, des préparations au wok, ou sauté avec quelques fruits à coque et une gousse d’ail.

En Belgique, la famille Schelfhout de Breendonk fait partie des "early adopters" du broccolini. Il y a quelques années, à la demande de la criée BelOrta, elle s’est spécialisée dans la culture du broccolini. Et voilà le dernier avantage de ce légume, écologique cette fois: le broccolini n’est pas expédié depuis l’autre côté de la planète.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité