sabato

Le Mochi: les boules glacées japonaises, stars de tiktok

Bien qu'une femme d'affaires japonaise ait eu l'idée de remplacer la pâte de haricots sucrée des boulettes de pâtes de riz par de la crème glacée, c'est un frère et une sœur sud-coréens qui ont fait parler d'eux. ©Courtesy of Little Moons

Oubliez votre boule de glace à la vanille hebdomadaire. Une texture soyeuse, encore rare et très esthétique, la question n'est pas de savoir si mais quand les boules de glace au mochi vont percer ici.

Une boule de glace ne représente pas la même chose pour vous que pour votre nièce de onze ans. Sur TikTok, on constate un intérêt massif pour une forme moins traditionnelle de la glace: le mochi.

Le mochi, un dessert japonais en forme de grosse bille légèrement aplatie, désigne une boule de pâte de riz gluant, également appelée "mochigome". Cette douceur, qui n’est pas une nouveauté vu qu’elle existe depuis des décennies, est fourrée d’une pâte de haricot rouge (anko) ou de haricot edamame (zunda). En été, la version "ichigo daifuku" avec une fraise entière à l’intérieur du mochi, est plébiscitée.

Au début des années 1990, la femme d’affaires américano-japonaise Frances Hashimoto, CEO de l’entreprise alimentaire Mikawaya, a eu la brillante idée de fourrer ces boules avec de la crème glacée. L’idée a tellement plu que les mochis de Mikawaya se sont rapidement déclinés en sept parfums différents. Malgré cela, ce dessert est tout de même resté discret... jusqu’à ce que TikTok s’en mêle. On ne sait pas exactement qui a été le premier à promouvoir les mochis glacés à coup de vidéos colorées regorgeant de "miam!", "wow!" et "so satisfying!".

Le top du must de la tendance mochi? Donner une cote aux différents parfums: 8/10 pour la fraise, 7/10 pour la pistache ou 9/10 pour la mangue.

Une chose est claire: ce n’est pas le pionnier, Mikawaya, qui a bénéficié de la hype: sur TikTok, on trouve surtout des mochis glacés du label Little Moons, une marque fondée par Howard Wong et sa sœur Vivien en 2010. Ce qui, au départ, devait rester à une échelle modeste a, sous l’impulsion du hashtag #littlemoons, été vu plus de 50 millions de fois. Résultat:  la marque rencontre de sérieux problèmes pour approvisionner tous ses distributeurs, ce qui laisse les fous de mochis sur leur faim.

Dans la grande majorité des vidéos TikTok, on voit des gens qui dégustent pour la première fois une de ces boules glacées si "kawaii" (minouches). C’est aussi très tendance d’attribuer une cote aux parfums: 8/10 pour la fraise, 7/10 pour la pistache ou 9/10 pour la mangue.

Ces boules glacées de pâte de riz sont disponibles dans les supermarchés asiatiques. Pour les #littlemoons trendy, il faut actuellement se rendre aux Pays-Bas, en France et au Royaume-Uni. La question n’est pas tant de savoir si, mais quand cette tendance va déferler dans notre pays. À vos scorebords!

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité