sabato

Le Negroni spritz, l'apéritif de l'été

©Victoria Shes

Commander des bulles, un gin tonic ou un spritz sur une terrasse ensoleillée est le signe d'un manque d'imagination criant. Eh oui, ces drinks sont bus et rebus: il est temps de passer à autre chose!

Le Negroni, qui s'est fait une place dans la très convoitée shortlist des cocktails, a plus une image de speakeasy que de terrasse, mais, bonne nouvelle: il y a une version estivale, et elle a de très grandes chances de devenir l'apéritif de l’année 2019. 

Le Negroni spritz est un drink typiquement italien, formidablement dolce vita et divinement désaltérant (et à déguster avec sagesse, inutile de le rappeler). 

Si vous suivez notre recommandation et commandez un Negroni spritz, nous vous conseillons de prononcer 'Negroni' à haute et claire voix. En effet, le mot 'spritz' est automatiquement associé au très populaire spritz Aperol. Au passage, nous en profitons pour féliciter l'équipe du marketing du groupe Campari, a qui appartient la marque Aperol depuis 2003, pour ce succès retentissant!

Au début du XXème siècle, les Vénitiens se plaisaient déjà à mélanger vin blanc et eau pétillante pour faire un apéritif léger, une recette inspirée du 'spritze' de l'occupant autrichien. Dans les années 1930, alors que la culture américaine des cocktails traverse l'Atlantique pour se répandre sur le continent européen, il est de bon ton d'ajouter une liqueur amère - Campari, Angostura ou Amaro - au spritz. C'est ainsi qu'est née la Bicicletta, un cocktail à base de Bitter Campari, de vin blanc et d'eau pétillante.

Mais alors pourquoi Bicicletta? Simplement parce que les Italiens, après avoir passé la soirée au bar, rentraient chez eux en zigzaguant sur leur bicyclette.

De la Bicicletta au Negroni, il n’y a qu'une étape, ou plutôt qu'un coup de pédale pour faire grimper le degré d'alcool. En effet, un Negroni se compose à parts égales de Bitter Campari, de vermouth rouge et de gin. Sans oublier une tranche d'orange et beaucoup de glace.

Le barman Mirko Stocchetto, du Bar Basso de Milan, trouvait la composition du Negroni un peu trop compliquée à retenir et, en 1972, bam!, il se trompe et remplace le gin par du prosecco, créant ainsi un nouveau cocktail: le Negroni Sbagliato, soit le 'Negroni raté'. Si ce nom est difficile à prononcer, dites Negroni spritz et on vous le servira.

L'avantage de cette version du Negroni, c'est qu'il est moins alcoolisé et plus rafraîchissant, ce qui tombe bien. On résume: Bitter Campari, vermouth rouge, prosecco, tranche d'orange et glaçons à volonté. Bitter times are coming!

Lire également

Publicité
Publicité