Le restaurant de Delphine Ronsyn à Rebecq | Des plats généreux et savoureux

Jan Scheidtweiler s'attable dans le restaurant de Delphine Ronsyn, à Bierghes, où la cheffe propose des plats généreux et savoureux.

Il n'est pas courant de voir sur une carte, en plus des plats, les fournisseurs. Après tout, qui voudrait savoir d'où vient le beurre? Delphine Ronsyn, elle, consacre une page entière à ses producteurs, ce qui permet d'apprendre que le pain est fait avec de la farine moulue à trois cent mètres de là.

Ce n'est pas un hasard si la cheffe accorde une grande attention à ses collaborateurs: elle a grandi dans une ferme. Le bœuf sur la carte a été sélectionné par son père, le marchand de bétail Patrick Ronsyn. Voilà une cheffe qui sait à quel point les producteurs artisanaux jouent un rôle essentiel!

Publicité
Publicité
Bistrot gastro Chez Luma à Uccle | "Une valeur sûre"

Delphine Ronsyn a ouvert son propre restaurant au début de l'année 2023, dans le village de son enfance. Le nouveau bâtiment, haut et lumineux, donne sur une belle nature et le parking est spacieux. Cependant, et c'est étonnant, il y a peu de tables: l'enseigne ne peut accueillir qu'un peu plus de vingt convives.

Bien que la cheffe ait une belle expérience dans la haute gastronomie (elle a notamment travaillé à la Villa Lorraine à Bruxelles et chez Maison D. à Renaix), elle propose principalement des plats simples et des classiques de la cuisine franco-belge. Ainsi, le duo de croquettes au fromage et crevettes épluchées à la main (17 euros) côtoie un pavé de bœuf avec des pommes allumettes (29 euros) et une dame blanche (11 euros).

Publicité
Publicité
Bien que la cheffe ait une belle expérience dans la haute gastronomie, elle propose principalement des plats simples et des classiques de la cuisine franco-belge.
©Lumiere naturelle - Pauline C.

Avec un tel répertoire et des prix abordables, il n'est pas étonnant que le restaurant affiche complet un midi en semaine. Par la cuisine semi-ouverte, on peut apercevoir la cheffe dresser les assiettes avec générosité: ici, on ne ressort pas avec une impression de trop peu.

Le plaisir est également au rendez-vous. Les Saint-Jacques poêlées (24 euros les cinq!) sont accompagnées de guanciale (un lard italien) et d'une savoureuse crème de potiron. L'assiette tout aussi généreuse de ris de veau (25 euros) est accompagnée d'oignons légèrement caramélisés et d'une salade de bettes.

À Bruxelles, le restaurant Da Mimmo se cherche une identité

Les plats principaux sont également très bien servis. Pour 28 euros seulement, nous avons droit à deux solettes meunière généreusement arrosées de beurre, accompagnées de savoureuses pommes allumettes maison et d'une salade qui aurait mérité un peu plus d'attention.

Le tendre suprême de pintade accompagné d'une savoureuse garniture est excellent. Seul bémol: les cèpes sont dans la crème alors qu'on les aurait préférés mis en valeur à part dans l'assiette. Mais pour le prix – 32 euros –, on ne va pas s'en formaliser. Un sabayon aérien préparé minute résume ce délicieux repas: Delphine Ronsyn est une cheffe généreuse qui ne cherche pas midi à quatorze heures, et c'est tant mieux.

Delphine Ronsyn

Chaussée d'Enghien 61A, 1430 Bierghes (Rebecq)
Tél. 02 851 92 84 | restaurantdr.be

Addition

81,50 euros par personne (66 euros les plats; 15,50 euros les boissons).

Décibels

Une ambiance agréable qui culmine à 61,5 dB.

Publicité

Sommelier

Courte carte des vins avec des noms familiers tels que pouilly-fumé et riesling d'Alsace, mais qui devrait encore s'étoffer. Six vins au verre à sept euros.

On y retourne?

Avec plaisir! La cheffe propose des plats bien exécutés à des prix très raisonnables dans un cadre sympathique.

Publicité