Mon Sabato | Le samedi de Caroline Vercauteren: “Je rêve de visiter des galeries d’art le samedi”

Le samedi de Caroline Vercauteren, CEO de la charcuterie végane BonMush: frapper son entraîneur personnel, faire une bonne sieste et festoyer jusqu’au climax de la soirée.

Caroline Vercauteren (34 ans)

  • Pharmacienne.
  • A transformé la charcuterie familiale en entreprise d’alimentation végane.

Caroline Vercauteren (34 ans) était pharmacienne jusqu’à ce qu’elle reprenne l’usine de charcuterie de ses beaux-parents, en 2017. Pour l’avenir de l’entreprise, elle l’a transformée en charcuterie végane, qui fabrique des garnitures pour sandwichs à base de pleurotes. “Notre premier produit, une sea salad, a été lancé en mars 2020. Depuis, nous en proposons douze. Nous ne voulions pas nous lancer dans le burger végétarien, mais quand le chef étoilé Gert De Mangeleer nous a demandé d’en concevoir un pour son restaurant Babu, nous l’avons fait.”

Publicité

Après avoir remporté le prix Women Award au début de l’année, Caroline Vercauteren a été nommée pour le Bold Woman Award décerné par Veuve Clicquot. “Bold me décrit bien: je suis une fonceuse. Avec BonMush, je ne veux pas jouer la verte de service. Pour les gens, ça ne signifie plus grand-chose. Plus que les végétariens ou les végans, nous visons les flexitariens (personnes ayant fortement réduit leur consommation de viande, sans l’avoir arrêtée, N.D.L.R.).”

©Alexander D'Hiet

07h50 – “Je me lève la tête lourde à cause du stress de la semaine écoulée. Je ne prends pas de petit déjeuner, tout simplement parce que je n’en ai pas envie.”

08h10 – “Je ne suis pas très sportive, mais j’essaie de prendre soin de moi. Je vais à Gand pour faire du sport. La distance n’est pas un problème, car je dois de toute façon aller dans le coin: mes parents vivent à Lochristi et ma mère va chercher les enfants à l’école tous les vendredis, afin que mon mari et moi ayons notre soirée à deux.”

09h00 – “J’arrive chez Lean: Thomas Kumps, le gérant, est mon entraîneur personnel. Je fais de la boxe pour évacuer les soucis de la semaine. Il m’arrive de passer au Pilates Studio Kortrijk de Katrien Deblon. Quand je m’allonge sur le tapis, je me dis que la vie est géniale.”

“Avant, je roulais un peu trop vite. Mais depuis que j’ai une Tesla Model 3, mon mari a activé les limitations de vitesse. Je m’en accommode.”
Caroline Vercauteren

10h15 – “Je vais chercher les enfants chez mes parents. Marie-France a quatre ans et Céleste, six: suit un petit moment en famille.”

10h30 – “À Lochristi, je vais faire du shopping dans mon magasin préféré, Pand13, qui distribue Sea New York, Ulla Johnson et See by Chloé. Je n’achète pas des pièces, mais des ensembles.”

11h30 – “Je rentre chez moi en voiture. Avant, je roulais un peu trop vite, mais depuis que j’ai une Tesla Model 3, mon mari a activé les limitations de vitesse. Je m’en accommode, mais le trajet me prend 50 minutes au lieu de 45.”

©Sasan Hezarkhani / Unsplash

12h30 – “À la maison, nous mangeons presque toujours un repas végétarien, ce que nous ne faisons pas au restaurant. Je prépare une salade de pommes de terre avec des brochettes de saucisses veggie et de courgette, une recette de Foodbag, le colis-repas belge dont nous sommes clients et vice versa. C’est prêt en vingt minutes.”

14h00 – “C’est l’heure de la sieste. Tous les quatre, nous nous mettons en pyjama et nous nous glissons sous la couette. Pas pour un quart d’heure, mais pour deux heures. Ce rituel date de l’époque où Thomas était étudiant. J’ai adopté son habitude.”

16h00 – “La journée est presque terminée. Nous devons décider ce que nous allons faire. Je rêve d’aller faire un tour dans les galeries d’art. J’ai récemment fait la connaissance de Val Smets, une jeune artiste qui utilise des pleurotes pour réaliser des tableaux aux superbes couleurs. Elle travaille à Bruxelles et à Helsinki. Une visite est prévue, au cas où notre sieste tomberait à l’eau. En attendant, nous faisons du café et lisons le journal. Pendant un certain temps, nous étions abonnés au Financial Times. J’adorais rêver en regardant le supplément week-end How To Spend It – mais le Sabato est aussi très bien! Pour le reste, je ne lis presque pas, mais j’ai dévoré quatre fois ‘Making Your Way’ de Marion Debruyne et Katleen De Stobbeleir. Un super livre pour les entrepreneurs.”

“À 14 heures, en famille, nous nous glissons sous la couette pour une sieste de deux heures.”
Caroline Vercauteren

19h00 – “Nos batteries sont bien rechargées, car le soir, nous faisons souvent la fête. Soit nous organisons un dîner, soit nous sortons.”

01h00 – “Nous sommes des fêtards, mais typiquement, nous rentrons à la maison au climax de la soirée. J’ai dû apprendre à mon mari que le lendemain matin, nos deux petites souris seront à nouveau là et de bonne heure!”

Publicité