Restaurant Demain à Cadzand | Un avenir prometteur

Chez Demain, qui a succédé à Pure C à Cadzand, tout n’est pas encore au point, mais l’avenir s’annonce prometteur pour ce restaurant ambitieux.

Autant le développement de l’immobilier de luxe à Cadzand est rapide, autant l’offre de restaurants est décevante, surtout depuis que Sergio Herman a fermé Air Republic et Pure C.

Heureusement, au début de l’année, un couple talentueux a ouvert un restaurant ambitieux au sein du Strandhotel, là où se trouvait Pure C. Nommé Demain, il signifie bien plus que "demain" pour Romée Monkel et Dani Hoefnagels, qui souhaitent offrir "un voyage culinaire dans le futur".

Publicité
Publicité

Fort d’une expérience dans de grands restaurants aux Pays-Bas (ils ont tous deux travaillé dans le doublement étoilé Brut172 et Dani Hoefnagels a également officié au Pure C), le duo a le potentiel de créer quelque chose de remarquable. La vue sur la mer et l’intérieur apaisant, avec beaucoup de bois et d’espace, animé par une équipe enthousiaste de jeunes collaborateurs sont de bon augure.

Fleur de Sel à Comines-Warneton | Un restaurant original et raffiné à prix raisonnable
Le Chef Dani Hoefnagels s’est installé au Strandhotel, à l’emplacement de l’ancien Pure C.
©Guy Houben
Publicité
Publicité
La délicatesse de la cuisine de Dani Hoefnagels est présente dès les mises en bouche.

Demain est divisé en deux salles, un agencement qui donne une sensation étrange: au départ, Hoefnagels souhaitait proposer deux cartes distinctes: une de cuisine de bistrot, l’autre, plus gastronomique et raffinée. Cependant, cette idée a été abandonnée et Demain ne propose finalement qu’une seule carte.

Celle-ci semble hésiter entre ces deux orientations: on dirait que le chef tient à la fois à satisfaire les fins gourmets et les clients de l’hôtel qui voudraient un plat du jour. Il propose donc un menu en 3 et 5 services (95 euros et 145 euros) ainsi que 16 plats à la carte. La carte passe du raffinement, un rouleau de chou-rave enveloppant de la chair de crabe décoré de fleurs, au quotidien, une savoureuse tranche de brioche façon pain perdu aux cinq épices (18 euros).

Restaurant Tero Bruxelles | Prix doux, mais manque de finesse
La vue sur la mer est apaisante, autant que la présence de bois et d'espace à l'intérieur.
©Chantal Arnts

La délicatesse de la cuisine de Hoefnagels se révèle dès les six dégustations, dont les deux premières sont servies par le chef à une table d’accueil. Tant le tartare de daurade et mousse d’estragon que la meringue accompagnée d’un porc iberico sont fabuleux. Ces créations, ainsi que les délicieux cappellettis aux herbes, illustrent l’attrait du chef pour les saveurs méditerranéennes. Léger bémol pour le copieux plat de bœuf Rubia (55 euros), un ragoût assez lourd, accompagné de purée et de céleri-rave qui le rendent encore plus roboratif. Pourtant, même ici, on perçoit les bonnes intentions du chef.

Le restaurant Demain est prometteur, mais il cherche encore quelque peu son identité culinaire.

Cette enseigne a fait l’objet d’une visite anonyme, financée par Sabato.

Demain

Boulevard De Wielingen 49,
Cadzand-Bad, Pays-Bas.
Tél. +31/850.609.864
demain.restaurant/en/

Décibels

Agréable: 64,8 dB en moyenne.

Addition

L’addition s’élevait à 147 euros (111 euros les plats, 36 euros les boissons).

Publicité

Sommelier

Une carte de 31 pages avec de nombreux grands noms que Demain a repris à Pure C. Bonnes suggestions de vins au verre, 12 euros.

On y retourne?

Ici, on sent que le talent cherche sa voie. Je suis curieux de voir comment l’établissement va évoluer. Je reviendrai, par curiosité.

Publicité