Restaurant Enishi by Toshiro, à Waterloo | “Pour le meilleur de deux mondes”

Jan Scheidtweiler s’attable dans Enishi by Toshiro, le nouveau restaurant du chef Toshiro Fujii: “Après avoir été le second de Sang Hoon Degeimbre, Toshiro Fujii vole enfin de ses propres ailes.”

Miso et dashi, sashimi et mochi: les restaurants gastronomiques se doivent de mettre au menu un produit japonais. En effet, le Japon est une source d’inspiration pour les chefs belges, mais c’est aussi vrai dans l’autre sens: Toshiro Fujii a quitté Kyoto pour la Belgique afin de se familiariser avec la cuisine d’Europe occidentale. Celui qui fut le second de L’air du temps, le restaurant deux étoiles de Sang Hoon Degeimbre, a aussi participé à la création des restaurants San. Les fans du chef japonais ont goûté le fruit de son talent au Toshiro, son restaurant bruxellois où il bénéficiait des conseils de son mentor.

Depuis le début de l’année, Toshiro vole enfin de ses propres ailes. C’est sur une chaussée très fréquentée, près du centre de Waterloo, qu’il a ouvert un petit établissement discret. Tables simples et chaises confortables sont sobrement disposées dans un décor soigné qui décline les beaux matériaux dans des variations de beige. Derrière le comptoir, on aperçoit le chef en pleine action dans sa cuisine semi-ouverte.

Publicité
©Érika Morioka

La cuisine de Toshiro est légère et nature. Il propose, avec une apparente facilité, une gastronomie stylée qui met en valeur la fusion franco-japonaise. Après un morceau de maquereau cru mariné avec du daikon, il nous sert un œuf parfait accompagné de beurre noisette et de dés de pain grillé. La langoustine de trois façons – tartare, bisque et friture – est mise en valeur par une rafraîchissante préparation de cèleri et de pomme. Au restaurant Enishi by Toshiro, la carte est courte: le chef propose un menu quatre (75 euros) ou six services (95 euros). Si les prix sont élevés, les plats sont d’une grande finesse et les produits, d’excellente qualité.

Une qualité que l’on retrouve dans une assiette qui réunit foie gras, carpaccio de Saint-Jacques et topinambour. Cependant, comme le foie gras est râpé pour former une sorte de neige glacée, les saveurs manquent de peps. Ce sera le seul micro bémol de ce lunch impeccable.

Enishi by Toshiro, c’est le meilleur des deux mondes culinaires: la France et le Japon.
Publicité
Publicité

Pour escorter un simple lieu jaune, le chef a élaboré un bel ensemble de dashi, navets et algues. Le miso est travaillé en émulsion avec du jaune d’œuf et du yuzu. Suit une assiette de canard d’une grande intensité, avec une superbe garniture de betteraves, chou rouge aigre-doux et umeboshi (une prune salée).

Même dans un dessert sur le thème des agrumes, Toshiro appose sa signature toute en finesse. Bref, Enishi by Toshiro, c’est le meilleur des deux mondes culinaires: la France et le Japon.

Adresse

Chaussée de Bruxelles 64, 1410 Waterloo
Tél. 02/673.03.81 | www.enishi.be
Fermé le dimanche et lundi

Addition

274 euros pour deux couverts.

Sommelier

Une vingtaine de vins européens, du Pouilly-Fuissé au Douro. Prix raisonnables, quatre vins au verre (6 à 8 euros). Petite carte de sakés, dont un savoureux saké au yuzu à l’apéritif (7 euros).

Décibels

Nous étions les seuls clients à l’heure du lunch et, avec la musique en sourdine, la moyenne sonore affichait un très raisonnable 61 dB.

On y retourne?

Avec plaisir! Toshiro Fujii travaille des produits de qualité avec beaucoup de finesse et d’originalité: voici un excellent nouveau venu dans le paysage gastronomique.

Publicité