Publicité
sabato

Testé: restaurant Eneko, la cuisine basque s'affiche à Bruxelles

©Maurine Toussaint

Jan Scheidtweiler s’attable au restaurant Eneko Basque à l’hôtel Radisson à Bruxelles: de la cuisine basque dans l’atrium d’un hôtel.

Quand on arbore trois étoiles, le monde est à vos pieds. Une brasserie à Dubaï? Son propre service de table? Tout est possible! Le chef espagnol Eneko Atxa a également saisi les opportunités offertes par la renommée de sa cuisine. Depuis qu’il a décroché une troisième étoile Michelin en 2012 pour son restaurant Azurmendi, près de Bilbao, Atxa a construit un empire mondial: de Londres à Tokyo, le chef dirige huit autres restaurants.

Un de ces huit établissements a ouvert ses portes ce printemps à l’hôtel Radisson, dans le centre de Bruxelles. L’espace qui accueillait autrefois le célèbre Sea Grill d’Yves Mattagne au rez-de-chaussée de l’énorme atrium sert maintenant de décor au théâtre culinaire d’Atxa. Il ne s’agit pas d’un lieu chaleureux, car l’espace manque d’intimité. On peut cependant s’y asseoir confortablement, notamment sur les banquettes en velours qui, telles des vagues bleues, ondulent dans le restaurant.

©Frederic Raevens

Comme il l’a déjà fait pour ses restaurants similaires à Lisbonne et Séville, le chef a développé à Bruxelles un concept de brasserie combinant produits basques et préparations simples. Il y sert par exemple des moules avec une sauce tomate épicée (14 euros) ou du turbot saisi sur le gril à charbon de bois (prix du jour) et servi avec du txakoli, un vin basque.

Pour le lunch, toutes ces bonnes choses s’avèrent malheureusement indisponibles: la carte s’avère réduite à moins de la moitié du nombre de plats proposés le soir. À l’exception d’un banal bol de noix salées, l’Eneko Basque ne sert pas non plus de dégustations.

Ensuite, heureusement, le ciel s’éclaircit. Le tartare végétarien, qui ne coûte que 7 euros, s’avère excellent: un croustillant de pain et un sorbet à la betterave reposent sur de fins dés de betterave bien assaisonnés. Les fruits de mer marinés à la vinaigrette (12 euros) sont également savoureux, même si le bol aurait pu contenir un peu plus qu’une moule et deux grosses crevettes coupées en deux.

La savoureuse pièce de bœuf de la sélection basque Txogitxu (27 euros) constitue par contre un généreux plat principal. Bien que la carte précise que la viande est grillée au charbon de bois, les arômes de feu et de fumée ne sont malheureusement pas perceptibles.

Et le dessert? La glace aux noix servie avec un gâteau basque au chocolat (10 euros) est également typique et correcte. L’Eneko Basque n’est pas l’endroit idéal en matière de cadre et d’atmosphère, mais propose des plats de qualité aux saveurs basques.

Adresse
Eneko Basque | Rue Fossé aux Loups 47, 1000 Bruxelles | tél. 02/227.31.06 | www.enekoatxabrussels.com | fermé dimanche et lundi
Addition
157 euros pour deux
Sommelier
Belle carte de vins espagnols et basques. Dont un blanc du domaine Azurmendi. De 35 à 175 euros la bouteille. Dix vins Espagnols au verre, de 6 à 12 euros
Décibels
L'atrium était désert et ultra silencieux en ce midi de semaine
On y retourne?
Cette cuisine de qualité à prix raisonnable vaut le repas, mais ici, on vient plus pour les rendez-vous d'affaires que pour la convivialité.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité