Publicité
sabato

Testée: la cuisine libano-méditerranéenne branchée de Habibi

Les man’ouchés cuits dans le four en argile de Habibi sont garnis de toutes sortes de bonnes choses. ©Habibi Brussels

Notre critique Jan Scheidtweiler s’attable chez Habibi, un amour de restaurant libano-méditerranéen situé à Ixelles.

Zaatar, sumac et graines de coriandre. Depuis le succès de Yotam Ottolenghi, nos étagères font le plein d’épices du Moyen-Orient. L’essor de la cuisine libano-méditerranéenne se manifeste également par le nombre croissant de restaurants proposant houmous, falafels et autres mezzés.

Habibi, ou «mon amour» en arabe, est un nouveau venu aménagé avec style: tables en terrazzo, lampes design et carrelage vert. Pour accueillir un maximum d’amateurs, Habibi a installé une petite terrasse côté rue pour doubler la terrasse à l’arrière, qui reste, malgré tout, nettement plus conviviale et tranquille.

Au bonheur des mezzés: houmous, moutabal... mais aussi des créations telles que la betterave rôtie à l’huile de menthe et sarrasin grillé. ©Habibi Brussels

L’une des caractéristiques les plus séduisantes de la cuisine libanaise est qu’elle rompt avec nos habitudes alimentaires traditionnelles: pas de menu trois services, mais une table garnie de mezzés à partager. La carte propose un éventail de sept mezzés, du classique houmous (8,5 euros) à des combinaisons plus créatives comme la betterave rôtie à l’huile de menthe et sarrasin grillé (9 euros).

Le houmous léger est assaisonné d’huile d’olive noire et de zhoug, une sauce épicée à base de piment, ail et coriandre. Il est servi garni de pois chiches soufflés, un détail qui fait toute la différence. La présentation du bol de moutabal de betterave (8,5 euros) est également soignée: la mousse de betterave est accompagnée d’un rafraîchissant carpaccio de fenouil.

Les savoureuses panisses (8 euros), des triangles de farine de pois chiches frits, sont une préparation plus roborative. Le romarin et le zaatar (un mélange de thym ou d’origan sauvage, de sésame et de sumac) lui donnent un caractère suffisamment épicé, tandis que la sauce à l’ail apporte du peps. La tarte tatin de courgettes (9,5 euros) semble assez peu libanaise, mais n’en est pas moins savoureuse: les courgettes caramélisées sont relevées par une croûte au zaatar croustillante et douce ainsi qu’une crème à la sauge.

L’impressionnant four en argile, situé devant la cuisine ouverte, produit des man’ouchés à une vitesse impressionnante. Ces pains plats libanais sont garnis de toutes sortes de bonnes choses: fromage et oignon caramélisé (9 euros), pulled pork (10 euros), aubergine (8,5 euros) ou agneau (11 euros).

Le restaurant Habibi est animé et sert une cuisine savoureuse, qui revisite les classiques du Moyen-Orient. On en redemande!

Adresse
Habibi, rue du Bailli 38, 1050 Ixelles. Tél. 02/705.38.69
www.habibibrussels.com. Ouvert du mardi au samedi de 18h à 23h. Pas de réservation.
Addition
92,50 euros pour trois couverts.
Sommelier
Carte variée et réjouissante: cocktails, cidre, bière, boissons sans alcool et une vingtaine de vins, dont ceux du domaine biologique autrichien Meinklang.
Décibels
Ambiance chaleureuse et animée, mais parfaitement raccord avec le style de cuisine.
On y retourne?
Cette cuisine est très abordable et sympathique, avec des plats à partager: idéal pour un moment de table convivial. J’y retournerai avec plaisir.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité