sabato

Alexandre Arnault, dans les traces de papa

C’est Alexandre Arnault himself qui a présenté l’entreprise de bagages Rimowa à son père, Bernard Arnault. ©Karl Lagerfeld

Sabato fête ses dix ans. C’est là une bien belle occasion pour regarder vers l’avenir. Sabato part à la rencontre de dix jeunes prêts à prendre la relève, dont Alexandre Arnault. Le fils de Bernard Arnault est depuis plus d’un an à la tête de l’entreprise allemande Rimowa. Serait-ce la première étape vers le sommet de LVMH?

"Can’t feel guilty for using Rimowa suitcases anymore ;-)", a twitté Alexandre Arnault en octobre 2016. À l’époque, le groupe de luxe LVMH avait mis 640 millions d’euros sur la table pour une participation de 80% dans l’entreprise allemande, principalement connue pour ses valises en aluminium nervuré, très prisées de la jet-set. Ces valises signature sont extrêmement reconnaissables et relatent invariablement l’histoire et périples de leurs propriétaires aux quatre coins du monde. Elles sont ainsi symbole d’expériences. Et comme chacun sait, les expériences sont la nouvelle propriété, le nouveau luxe.

Belle prise
C’est Alexandre Arnault, himself, qui introduit l’entreprise à son père. Il utilise le modèle 'Salsa' en version mat et en noir depuis qu’il a 17 ou 18 ans, lors d’un déménagement à New York pour un stage. Pour lui, le luxe, c’est la qualité. La pomme n’est pas tombée loin de l’arbre: sa famille possède un portefeuille de marques de luxe à nul autre pareil. Citons Christian Dior, Louis Vuitton, Bulgari, Moët & Chandon et Château d’Yquem entre autres. Le fondateur et dirigeant, Bernard Arnault (69 ans), pèse quelques 60 milliards d’euros et, selon le magazine économique américain Forbes, il représente la quatrième fortune mondiale. Côté vie personnelle, il a cinq enfants, issus de deux mariages.

Alexandre Arnault, troisième en ligne, a 25 ans à peine, mais c’est lui qui a mené l’acquisition de Rimowa. En janvier 2017, il en devient co-CEO aux côtés de Dieter Morszeck (64 ans), petit-fils du fondateur. Qu’est-ce qui en faisait une si belle prise? "Avec un patrimoine unique de 120 ans, Rimowa est la marque la plus respectée dans son domaine", nous informe Arnault par écrit. "Depuis toujours, elle s’est consacrée à la qualité et à l’innovation. Dès 1950, elle fabriquait des valises en aluminium aussi solides que légères et, en 2000, a participé à l’avènement du polycarbonate ou au système à quatre roues multi-directionnelles. Tous ses produits mettent l’accent sur la fonctionnalité. Il y a un tel savoir-faire dans cette marque qu’elle s’intègre parfaitement dans notre groupe."

©Getty Images

Geek at heart
Après des études à Lycée Louis-le-Grand à Paris, Alexandre Arnault décroche un diplôme d’ingénieur à l’école Télécom ParisTech ainsi qu’un master en research innovation à l’École Polytechnique, tout en ayant déjà un pied chez LVMH. "J’ai demandé que toutes les cours soient regroupés sur une journée afin que je puisse travailler les quatre autres. J’ai donc pu travailler chez LVMH sur le développement de stratégies digitales, orientant les investissements dans la technologie. Et suivre mon père sur ses nombreux business trips à l'étranger."

C’est donc logiquement ce 'geek at heart', comme il se décrit qui, en sa fonction de co-CEO de cette branche de l’empire familial, mène la marque de bagages datant de 1898 dans l’ère du numérique avec la création d’un compte Instagram et Snapchat. Pour mieux toucher les millennials globe-trotters de la classe moyenne, en Europe et en Asie, dans un secteur en pleine croissance mais soumis à des changements majeurs. 

Ces 30 dernières années, le secteur du voyage a changé du tout au tout sous l’impulsion de nouveaux acteurs comme Airbnb.
Alexandre Arnault

"La composition d’une équipe et le développement d’une vision stratégique globale ont donc été les premières priorités", explique-t-il. "C’est une école où l’on apprend tous les jours, c’est passionnant et enrichissant."

Que veut-il changer? "La communication de la marque doit être plus inspirante, davantage axée sur les voyages et le lifestyle. L’expérience et la désirabilité doivent être renforcées, par exemple en ajoutant une touche de mode aux produits existants par le biais d’une collaboration avec d’autres marques."Le premier cobranding avec la maison de couture italienne Fendi est aujourd’hui une réalité et nous pouvons nous attendre à des valises personnalisées. "Nous voudrions également changer de modèle de distribution reposant principalement sur les magasins multimarques au profit d’un réseau contrôlé. Et bien sûr, nous allons renforcer l’e-commerce. Nous pouvons aussi développer de nouveaux produits liés au voyage sans qu’il s’agisse nécessairement de bagages", ajoute-t-il sans autre précision. 

Il a déjà laissé entendre qu’il pense 'in fine' à établir des boutiques Rimowa proposant tous les produits et services liés au voyage. "Ces trente dernières années, le secteur du voyage a changé du tout au tout et a connu une croissance exponentielle sous l’impulsion de moyens de transport moins chers et de nouveaux acteurs comme Airbnb. La dématérialisation des billets et des cartes d’embarquement à laquelle nous assistons aujourd’hui n’est qu’une première étape dans ce que peut apporter la technologie. À l’avenir, les voyages seront extrêmement personnalisés. Les voyageurs demandent des services qui répondent à leurs besoins individuels, ce que les nouvelles technologies basées sur l’intelligence artificielle rendent possible à grande échelle."

Le dauphin
Est-ce une première étape avant de prendre en charge ce qui est aujourd’hui le plus grand groupe de luxe au monde? Bien que sa demi-sœur Delphine (42 ans) et son demi-frère Antoine (40 ans) fassent carrière chez LVMH depuis des années, Alexandre est considéré comme le successeur de son père car il s’est retrouvé beaucoup plus vite à la tête d’une des entreprises du groupe. C’est aussi lui qui a fait entrer le terme “numérique” dans son vocabulaire. Et c’est lui aussi qui était à ses côtés au début de l’année dernière, lors de sa visite au président Donald Trump. Significatif, estiment d’aucuns. Cependant, Alexandre Arnault ne peut pas encore se reposer sur ses lauriers. En effet, ses deux frères Frédéric (23 ans) et Jean (19 ans) le suivent de près.

Les 9 autres personnalités sont à découvrir dès ce samedi 17 mars dans Sabato. Pour fêter les 10 ans de Sabato, comme annoncé précédemment, 10 lots exclusifs passeront sous le marteau à 22 heures ce vendredi 16 mars. Il s'agit d'une vente aux enchères live, à laquelle on peut également enchérir ici: www.sabato.be/auction Les montants récoltés seront intégralement reversés à la Fondation Nasser Nadjmi.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content