sabato

Le clean sleeping, l'art de bien dormir

©Inge Rylant

(Sur)vivre avec cinq heures de sommeil est une tendance à mettre derrière soi: le nouveau luxe, c'est le 'clean sleeping' ou l'art de dormir à poings fermés.

Il fait un demi-centimètre d'épaisseur; il mesure 60 centimètres sur 20; il est doux; il est gris; il est de la marque Nokia. Non, l'entreprise d'électronique n'a pas lancé un smartphone géant au début de l'année, mais un capteur de sommeil high-tech à glisser sous son matelas. L'appareil peut vérifier la profondeur du sommeil, contrôler si le ronflement et déterminer les cycles du sommeil. Connecté au Wi-fi, le 'Nokia Sleep' envoie toutes ces données à une app sur smartphone et, le lendemain matin, on a un rapport détaillé de son sommeil.

Le 'score de sommeil' obtenu est décevant? Il faudrait peut-être essayer Pzizz, une app qui joue de la musique apaisante (J.K. Rowling, auteure de 'Harry Potter', est fan). Ou faire un câlin à Somnox, un petit robot tout doux qui aide à mieux respirer et que l'on peut glisser sous sa couverture, spécialement lestée pour stimuler le sommeil.

Dormir moins de six heures par nuit entraîne prise de poids, diabète, hypertension, et dépression.

Ceux que ces descriptions n'auraient pas encore endormis l'auront compris: le sommeil est un big business. Nous sommes de plus en plus nombreux à plébisciter les technologies favorisant le sommeil ou les innovations analogiques en matière de sommeil. Le consultant McKinsey estime que l'industrie du sommeil représente environ 30 milliards d'euros. Et ce chiffre n'est pas sur le point de diminuer!

Le magazine Vogue a récemment présenté 'The Vogue Guide To Sleep' et il a même consacré un shooting photo au sommeil. Sous l'intitulé 'Le luxe le plus désirable? Une bonne nuit de sommeil', les mannequins arboraient des pyjamas de luxe.

Dix heures de sommeil

Cette obsession pour le sommeil est due, entre autres, à Gwyneth Paltrow. En effet, l'actrice a attiré l'attention de son public de 'chercheuses de bien-être' sur le sommeil dans son livre 'Goop Clean Beauty', ainsi nommé en référence à son célèbre site web qui fait aussi boutique lifestyle, Goop. "Mal dormir est devenu si courant qu'on ne le considère même plus comme un problème", écrit-elle. "La vérité, c'est que c'en est un."

Bien que la grande blonde ait déjà fait l'objet de critiques pour ses balivernes pseudo-scientifiques (non, boire uniquement du lait de chèvre pendant huit jours n'est pas une bonne idée et n'est pas nécessairement 'clean'), elle a parfaitement raison en matière de sommeil.

©Inge Rylant

"Le manque de sommeil à long terme (moins de six heures par nuit) a toutes sortes de conséquences négatives", confirme le docteur Vishesh Kapur, expert en sommeil et fondateur de l'UW Medicine Sleep Center de l'Université de Washington. "On pourrait les énumérer tous, mais retenons: prise de poids, hypertension artérielle, diabète, problèmes cardiaques et dépression. En plus, mal dormir affecte l'humeur et la productivité."

Heureusement, Miss Paltrow est là. "Mon mode de vie est non seulement basé sur le 'clean eating', mais aussi sur le 'clean sleeping'", affirme la gourou du lifestyle. "Le 'clean sleeping' est une réalité." Sa nuit idéale compte dix heures de sommeil, mais, pour un bon sommeil (Kapur parle de 'bonne hygiène du sommeil'), elle affirme que sept à neuf heures suffisent. Selon elle, on peut y parvenir en respectant strictement son horaire de sommeil ainsi qu'en instaurant un rituel du coucher. Par exemple, s'offrir un massage des pieds avant d'aller au lit (avec une crème de chez Goop, bien entendu). Bannir le smartphone de sa chambre. Prendre un bain. Faire du yoga méditatif.

Elle recommande également de transformer sa chambre à coucher en sanctuaire où la brume de lavande remplacerait l'eau bénite. "Ne prenez pas de somnifères: allongez-vous sur un oreiller à base de cuivre." Histoire de combattre les rides et les problèmes de peau.

Yoga nidra

Comme je ne crois pas aux oreillers en cuivre et que mon chéri s'enfuit rien qu'à l'idée de poser sa tête sur des taies parfumées, j'ai zappé ces recommandations. Par contre, dormir plus et mieux, voilà une idée qui me plaît. Aujourd'hui, je repense avec nostalgie à l'époque où je dormais sur mes deux oreilles sans même y penser. Mon objectif est simple: repasser d'une moyenne de sept heures de sommeil à une bonne nuit de huit heures.

©Inge Rylant

Le premier jour, je vais avec une amie pratiquer le 'yoga nidra' recommandé par Paltrow. Ce yoga, que l'on pourrait qualifier de manière légèrement irrévérencieuse de "yoga pour les paresseux", consiste à rester couché sur le dos en écoutant un professeur vous guider en douceur au fil des exercices de méditation. Grâce à cette méthode spécifique, on se retrouve à la limite du sommeil pendant une bonne demi-heure. Je l'ai testée: quand je quitte le studio de yoga à 21h30, je suis complètement groggy. Mais, une fois arrivée à la maison, je commets une grave erreur: j'allume mon laptop pour répondre à quelques mails. Il faudra attendre jusqu'à minuit au moins pour que mon cerveau se calme...

Clean sleeping

Le deuxième jour, je m'y prends autrement. Je transforme ma chambre en sanctuaire en rangeant tout ce qui traîne. J'achète en ligne un réveil spécial 'simulateur d'aube', recommandé par les adeptes du 'clean sleeping', car le réveil serait plus 'plus doux' grâce à la lumière chaude qui s'intensifie lentement, à l'instar du lever du soleil. Mon achat me permet de respecter un autre commandement de Paltrow: bannir le smartphone de ma chambre. Bon, mais quand je dépose le 'New Yorker' à 23 heures, il me faut encore une demi-heure avant de m'endormir...

Le Dr Kapur m'explique mon erreur. "Il est important de faire l'association psychologique entre la chambre et le sommeil. Lorsqu'on transforme son lit en lieu de lecture ou de travail, on associe très vite sa chambre à autre chose qu'au sommeil. Et ce dernier en pâtit. Ce que les gens oublient parfois, c'est l'importance de ce qu'on ressent dans sa chambre. Est-elle calme? Sombre? Confortable? Comment vous sentez-vous en y entrant? Vous dites-vous: je vais bientôt bien dormir?" Kapur est convaincu que l'on peut même apprendre à faire ces associations porteuses.

Après une semaine de 'clean sleeping', je lui demande combien de temps de pratique est nécessaire car, là, je ne suis pas tout à fait reposée. "C'est comme pour l'exercice physique: on ne voit les premiers résultats qu'après plusieurs semaines de pratique. Rares sont les activités qui donnent un résultat en quelques jours."

Bref, mieux vaut s'accrocher un certain temps au lieu de passer directement à l'artillerie lourde (lisez: la brume de lavande). Je profite donc de l'occasion pour faire une brève communication de service: si je ne réponds plus aux mails après 21 heures, vous saurez pourquoi!

 

 

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content