Au restaurant Màloma à Schaerbeek, dynamisme et créativité au rendez-vous

Le critique culinaire Jan Scheidtweiler s’attable au Màloma à Schaerbeek: le meilleur de la gastronomie belge avec un twist original.

Manque de chance: le restaurant Màloma a ouvert ses portes en mars 2020, quelques jours avant le confinement. Mais, ce revers n’a pas suffi à arrêter l’ascension de Georges Athanassopoulos et Victor Deramay. Depuis quelques mois, les deux amis enchaînent les bonnes nouvelles. Fin 2022, Gault&Millau les a gratifiés d’une note plus élevée. En février, ils ont été l’un des rares restaurants bruxellois à être repris dans "Jong Keukengeweld", une sélection de Toerisme Vlaanderen qui récompense les jeunes talents.

©@sarahdevillemarie
Publicité
Publicité

Ce succès est pleinement justifié: au Màloma, passion et créativité s’expriment aussi bien dans l’assiette que dans le verre. On oublie donc vite l’exigüité des tables de ce petit établissement près du parc Josaphat, ainsi que l’absence de choix: la carte ne propose qu’un menu dégustation (4 services, 85 euros). Les amateurs de restaurants raffinés trouveront peut-être le confort un peu limite, mais l’essentiel, ce sont les assiettes qu’envoie le chef Athanassopoulos depuis sa cuisine ouverte.

©@sarahdevillemarie

Tant le chef que le sommelier Deramay sont des adeptes de la fermentation, au point que même le nom de leur restaurant fait référence au processus de fermentation malolactique. Du pain au levain maison à la sauce de certaines préparations, en passant par le kéfir du mocktail aux tagètes (10 euros), cette prédilection se manifeste allègrement. Autre dada du duo: les petits fournisseurs artisanaux à qui ils rendent un bel hommage sur une page de la carte.

Publicité
Publicité
©@sarahdevillemarie

Le repas commence par une belle composition de salsifis, oignons et pourpier. Avec une pâte contenant de l’oignon, le chef a réalisé une tartelette à bord haut, un savoureux contenant dans lequel se plaisent une crème d’oignon et des chips de salsifis. La préparation suivante, noix de Saint-Jacques snackées et truffe râpée avec générosité, justifie amplement le prix du menu. Vient ensuite une intense préparation déclinant lamelles de cèleri-rave aussi fines que de la dentelle et jus au thé vert grillé.

©@sarahdevillemarie

Le plat principal est peut-être un peu moins raffiné, mais il regorge de saveurs: une généreuse entrecôte de Rouge de Flandre occidentale accompagnée d’une sauce corsée, à laquelle un accompagnement de topinambours et cèpes vient offrir un feu d’artifice supplémentaire.

Le restaurant Màloma illustre à merveille l’art et la manière d’offrir à ses clients un repas mémorable dans un cadre modeste. Et de leur donner envie d’y revenir.

Adresse

Rue Josse Impens 3, 1030 Schaarbeek

Tél. 02/732.58.16 | www.maloma-comptoir.be

Du mercredi au samedi, uniquement le soir.

Publicité

Addition

267,40 euros pour deux.

Sommelier

Petite, mais judicieuse carte proposant aussi des bières spéciales, des cidres et du kéfir maison. L’accord vins revient à 36 euros (4 verres). Le verre de vin maison: 9,50 euros.

Décibels

Avec 72,4 dB, ce n’est pas vraiment l’endroit pour un tête-à-tête intime.

On y retourne?

Un grand oui! Passion, talent et dynamisme sont réunis dans cet excellent bistro gastro.

Publicité