De Paris à New York, les jardins suspendus verdissent les villes

De la verdure envahissant une voie ferrée aérienne abandonnée ou des plantes grimpantes et rosiers couvrant un ancien viaduc: trois jardins suspendus urbains invitent à la promenade.

1. Le plus célèbre: The High Line (New-York)

©Timothy Schenck
Publicité

2,33 km | De l’intersection de Gansevoort Street et de Washington Street jusqu’à la 34e rue | Le premier tronçon a été inauguré en 2009.

La High Line est idéale pour ceux qui aiment pratiquer le people watching. On y voit des New-Yorkais lunchant aux food stands, lisant un livre sur l’un des bancs nichés dans la verdure ou échappant à la circulation en contrebas. Pour l’aménagement du parc, l’architecte paysagiste néerlandais Piet Oudolf s’est inspiré de la nature qui couvrait cette ligne désaffectée. Il a ensemencé la voie de plantes, de graminées et d’arbres indigènes, ainsi que des variétés d’Asie et d’Europe provenant de sa pépinière.

©Liz Ligon

Rouillée, délabrée et envahie par les mauvaises herbes, dans les années 90, la West Side Elevated High Line avait triste mine au point qu’en 2001, le maire de l’époque, Rudy Giuliani, avait signé l’ordre de démolition. Cette ligne aérienne qui avait permis d’acheminer viandes, poissons et légumes frais pendant des années jusqu’au centre semblait condamnée. Malgré l’organisation Friends of The High Line, qui se battait pour préserver cette ligne ferroviaire, son salut est venu de la bureaucratie: en raison de querelles persistantes entre les administrations municipales et les compagnies ferroviaires, cette démolition n’a  jamais eu lieu.

En 2003, le feu vert a été donné pour transformer la voie en parc public, qui est depuis lors une des attractions les plus fréquentées de New York.

Publicité
Publicité

2. Le premier: la Coulée verte René-Dumont (Paris)

©Photo News

4,5 km | Point de départ dans le 12e arrondissement, rue de Lyon 44-46, métro Bastille jusqu’au Bois de Vincennes | Inauguration en 1994.

Telle une artère verte, la Promenade plantée traverse le 12e arrondissement de Paris. Officiellement, le jardin suspendu s’appelle "Coulée verte René-Dumont", en hommage au célèbre agronome et homme politique écologiste René Dumont (1904-2001), mais les Parisiens l’appellent «Promenade» ou «Coulée verte». Par endroits, elle longe des maisons au niveau du premier étage, ce qui permet d’admirer l’architecture (façades Art déco et jolis balcons) de manière totalement différente, tout en profitant de ce jardin suspendu qui abrite des plantes grimpantes sauvages variées ou des rosiers soignés.

©Alamy Stock Photo

La promenade s’étend sur un peu moins de 5 kilomètres, l’idéal pour découvrir la ville en faisant un petit jogging ou une simple promenade. Une fois arrivé au bout, on peut poursuivre la balade dans le bois de Vincennes.

La Coulée verte est le tout premier jardin suspendu. La promenade, qui emprunte le tracé d’une voie de chemin de fer désaffectée du XIXe siècle, a été la principale source d’inspiration de la High Line de New York. Pourtant, elle est beaucoup moins connue, ce qui a un avantage: on n’y croise pas de hordes de touristes.

3. Le plus récent: The Castlefield Viaduct (Manchester)

©David Bewick

330 mètres | Inauguration en 2022.

L’entrée du Castlefield Viaduct semblera familière à certains, car la petite place située juste en dessous a servi de cadre au pub The Garrison dans la dernière saison de la série Peaky Blinders.

Ce jardin suspendu a été inauguré en juillet dernier. Des architectes paysagistes et des associations locales y ont planté plus de 3.000 arbustes et fleurs dans les jardinières couleur rouille qui font référence au passé industriel de la ville: ajoncs, fenouils, graminées, fougères et euphorbes. Certains tronçons du viaduc sont partiellement couverts pour que les plantes grimpantes puissent s’épanouir.

©David Bewick

Pendant un an, le viaduc de Castlefield a fait l’objet d’une période d’essai: seuls cent visiteurs par jour étaient autorisés à y accéder sur réservation. Le succès ayant été au rendez-vous, il sera ouvert au moins jusqu’à la fin de l’année 2024 et sans réservation.

Le Castlefield Viaduct contribue à la popularité croissante de la ville. Le guide de voyage Lonely Planet a repris Manchester dans sa sélection 2023 des 30 meilleures destinations, en faisant explicitement référence au parc fraîchement inauguré.

Publicité