Publicité
sabato

L'artiste bruxelloise Ilke Cop: "Je trouve les messages vocaux excitants"

Dans "Me, my selfie and I", Sabato se glisse dans les coulisses des habitudes et des secrets numériques. Avec l'artiste bruxelloise Ilke Cop (34 ans), nous parlons d'applications, de Tinder, de Literotica et de temps d'écran.

Sonnerie?

«All I really want», de Joni Mitchell.

Podcasts préférés?

«The Great Women Artists», pour l’âme. Et «My dad wrote a porno», pour le fun.

Plaisir coupable?

Les histoires érotiques sur Literotica.com, bien meilleures que les vidéos.

App qui reste à inventer?

Celle qui répertorie toutes les ouvertures de galeries et tous les événements artistiques en Belgique.

Temps d’écran quotidien?

Plus de huit heures! J’utilise beaucoup mon smartphone quand je peins, mais quand même…

Tinder?

Tinder, Bumble, Happn, OKCupid, Feeld... Il faut tout essayer au moins une fois!

Compte Instagram préféré?

@hysterx.collective, un collectif d’écrivains pour les womxn et les personnes non binaires en Belgique.

Selfie le plus récent?

Celui que j’ai refait dix fois, en réponse à un magnifique selfie d’un très bel homme.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre smartphone?

Le fait qu’un aussi petit appareil me permette de prendre des photos de haute qualité, qui m’inspirent quand je peins.

App installée mais non utilisée?

Une app pour apprendre à jouer du piano en cinq semaines.

Écoutez-vous vos messages vocaux?

Avec énormément de plaisir, c’est excitant!

Photo la plus récente?

Un état d’avancement de ma dernière peinture pour le festival des arts de Watou.

Emoji préféré?

Le smiley inversé, sous-estimé et sous-évalué.

Le Festival des arts de Watou, près de Poperinge (Flandre-Occidentale), se déroulera du 2 juillet au 4 septembre.
www.kunstenfestivalwatou.be

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité