La créatrice Elisabeth Leenknegt fête les 20 ans de sa marque de bijoux Elisa Lee

Le samedi de la créatrice Elisabeth Leenknegt: lutter contre l’envie de travailler, délaisser son smartphone et s’offrir un burger Alcatraz.

Elisabeth Leenknegt (45 ans)

  • Archéologue.
  • Troisième génération de verriers.
  • Fondatrice de la marque de bijoux Elisa Lee.

Sa marque de bijoux Elisa Lee fête ses 20 ans, un événement qu’Elisabeth Leenknegt (45 ans) célèbre avec une nouvelle collection. En tant qu’archéologue, elle est spécialisée dans les vestiges romains en Belgique. "Ils ont fait fleurir les techniques de l’art verrier. Mon père et mon grand-père étaient également artistes verriers et, après ma formation, je me suis mise à réaliser des répliques de bijoux romains, parallèlement à mes créations personnelles. Et quand j’ai décidé de me lancer, le succès a été au rendez-vous."

Publicité

En effet: à un certain moment, Elisa Lee avait 40 points de vente en Belgique et à l’étranger. "J’ai arrêté, car on se tuait à la tâche. Aujourd’hui, j’ai des boutiques à Renaix et à Gand ainsi que des collaborations avec des boutiques de mariage à Anvers et Louvain. Une cinquième boutique ouvrira peut-être bientôt. J’ai 20 collaborateurs; c’est suffisant."

©Alexander D'Hiet

8h30 | "Aujourd’hui, je peux me lever un peu plus tard. Pour m'habiller, j’adore la mode de Christian Wijnants et Dries Van Noten, ainsi que les chaussures de Virginie Morobé et Nele Content. J’emmène les enfants à l’école de dessin et au solfège."

9h15 | "Bart, mon époux, et moi pouvons prendre notre petit déjeuner tranquillement en feuilletant un magazine."

Publicité
Publicité
Elisabeth Leenknegt fête les vingt ans de sa marque de bijoux, Elisa Lee.

10h00 | "J’ai rendez-vous avec un client à l’atelier-boutique de Renaix, installé dans une ancienne savonnerie. C’est là que se trouvait aussi notre maison, mais, à la demande de Bart, nous avons séparé mon activité professionnelle de notre vie privée, car j’aime tellement mon travail que je n’arrêterais jamais! C’est mieux, tant pour ma famille que pour moi."

11h00 | "Je vais chercher les enfants. Notre maison se situe sur une colline surplombant une vallée idyllique où vivent mes meilleurs amis. C’est là que nous nous retrouvons. Il y a quelques années, quand j’ai vu un terrain avec deux maisons et un grand jardin à vendre, j’ai prévenu deux couples d’amis qui voulaient quitter Anvers et Gand. Aujourd’hui, nous sommes cinq familles d’amis à nous être installés ici. Un sentier nous permet d’aller à pied chez les uns et les autres."

14h00 | "Notre petit groupe d’amis de la vallée se retrouve dans une prairie des environs. Parfois, nous allons marcher dans les bois: ici, il y a le choix -Muziekbos, Brakelbos, Hotondbos ou Kluisbos. J’aime prendre des photos, mais j’utilise moins mon smartphone que d’autres. Pour éviter de le perdre, je le range souvent à la même place. Et si je l’ai sur moi, la batterie est plate: j’aime me consacrer pleinement à la vie réelle."

Pour Elisabeth Leenknegt, rien ne vaut une belle balade dans les bois en famille pour entamer le week-end.
©Shutterstock

16h00 | "Nous nous installons au café De Vrijheid, qui se trouve dans le plus beau quartier de Renaix, près de la basilique. Les propriétaires sont fous d’antiquités. Dans la déco et l’ambiance, tout fait référence à la liberté et à son revers, la captivité. Par exemple, au menu, il y a un burger Alcatraz. On y trouve aussi un gros pot de bonbons Napoléon et des jeux pour les enfants. C’est une bonne adresse et on s’y sent à l’aise."

""Nous sommes des amateurs de vie au grand air."
Elisabeth Leenknegt
Créatrice

17h00 | "C’est l’heure de l’apéro. Dans le four de la ferme que nous avons restauré, nous faisons cuire du pain ou de la pizza pendant que les enfants jouent. Ils sont une dizaine à s’amuser."

Au goûter: "Une pizza que nous faisons cuire dans le four de notre ferme."
©imageBROKER/Jiri Hubatka

20h00 | "Nous sommes des amateurs de vie au grand air. Le soir, nous nous installons avec des amis autour d’un feu de camp ou dans notre jacuzzi."

23h00 | "Je lis quelques pages avant de m’endormir. Pour le moment, je suis branchée littérature japonaise. Le style d’écriture de Haruki Murakami me permet de laisser libre cours à mon imagination. Ou bien je me fais un petit Netflix. J’adore la série documentaire "Midnight Asia: Eat Dance Dream". Et "Love is Blind" est mon péché mignon, ce que ne comprend pas mon époux.  Alors, pour éviter de le rendre dingue, je mets mon casque."

"Love is Blind" est le péché mignon de la créatrice.
©Netflix

3h00 | "De temps en temps, nous sortons et traînons dans un bar, comme le Caplette à Vloesberg, qui appartient à Bart De Kegel, l’ancien manager du légendaire club Decadance, où l’on pouvait rester jusqu’au bout de la nuit. Quand l’un de nous a envie de se changer les idées, nous appelons un baby-sitter, mais le lendemain matin, les enfants sont déjà de retour. Le week-end suivant permettra de récupérer."

Publicité