sabato

Les bons plans à la mer cet été

©rv

Visitez des pop-ups qui s’installent à la côte, découvrez des peintures murales dans des endroits (mé)connus et donnez-vous l’eau à la bouche avec les amateurs de seafood.

To visit: Le soleil, la mer et les streets

©rv

Ne plus considérer les graffitis comme du vandalisme mais comme du streetart et s'enticher des villes délaissées, le tout agrémenté d'astuces numériques: Crystal Ship, c'est tout ça. Depuis 2016, le parcours d'art gratuit attire des foules qui viennent admirer les peintures murales ornant des endroits (mé)connus d'Ostende.

Avec dix nouvelles oeuvres cet été, le compteur est à 59. La dernière nouveauté est le 'chatbot', une application interactive Facebook Messenger pour smartphone qui sert de guide. Si on est en pleine digital detox (so 2019!), la carte des sites est disponible au point d'information touristique ainsi que sur le site Web.

To eat

We Can Dance

©rv

Le line-up culinaire de We Can Dance s'enrichit tous les ans. On pouvait déjà (et on peut encore) se régaler d'un dîner VIP du restaurant étoilé Pure C, à quoi s'ajoutent Willem Hiele du restaurant du même nom à Oostduinkerke, Sean Uytterhaegen du Carcasse (une étoile) et Nicolas Decloedt du restaurant bruxellois vegan Humus x Hortense (une étoile) font partie de cette jeune génération de chefs qui cuisinent des produits locaux et de saison.

Accès au festival à partir de 30,52 euros par jour et 112,60 euros pour trois jours, plus d'infos (également sur les réservations pour les arrangements VIP Pure C) via www.wecandance.be

Kok@Zee

Les plats servis lors du food festival du Coq sont déjà en ligne, sur le site de Kok@Zee. Le merlan grillé à la bouillabaisse de Bistro Heritage, les fricadelles de luxe du Bistro De Kruidenmolen, les gaufres à la bière salées de Hans Knudde ou le dessert expérimental au yuzu de Pur Sang, tout ça met l'eau à la bouche!

Domaine La Potinière, Leopoldlaan, 12 à Le Coq. 6 euros les plats, à régler avec des jetons à commander en ligne, www.kokatzee.be

À découvrir: tout est éphémère 

Il va y avoir du sport

©rv

Faire du sport dans une combi avec des électrodes, est-ce bien raisonnable? "Pas du tout!" rétorque Daniel Camus, fondateur de Body Training Studio, une salle où l'on peut pratiquer ce sport avec stimulation musculaire électronique ou SME.

"Le mouvement est induit par des signaux du cerveau, sachant que la vie sédentaire ne demande qu'un tiers de notre capacité. Le SME donne un signal en plus pour un résultat rapide." Après Bruxelles, le studio de Camus accompagne ses clients à Knokke pour l'été. On n'oublie pas sa tenue à électrodes!.

Pop-Up Body Training Studio, du 1 juillet au 31 août au Royal Zoute Tennis Club, Astridlaan, 7 à Knokke, 250 euros les 10 sessions de l'été, www.bodytrainingstudio.be

Élégante triplette

Bea Mombaers. ©rv

Cet été, Bea Mombaers ouvrira un pop-up avec une sélection de ses pièces, le linge de Corinne Stuckens et la slow fashion d'Eva Velazquez. Tout commence à Mexico, où l'entrepreneuse découvre, dans la boutique à côté de la Casa Pietro de Luis Barragán, de la vaisselle, des verres verts et des assiettes et plats dans des tons terre. "J'ai commandé 400 pièces. Le propriétaire, Cesar Servantes, homme d'affaires et collectionneur d'art, vend ses articles en petites quantités pour soutenir la population locale.

Pour la première fois, une grosse livraison arrivera en Belgique, à la fin du mois de juin." Trop d'articles pour sa boutique Items, mais c'est là qu'interviennent son amie Corinne Stuckens, qui travaille depuis des années comme styliste pour la marque de lin belge Libelco et a sélectionné des tissus, et la Bruxelloise Eva Velazquez, qui conçoit des basiques saisonniers de même qualité. "Nos goûts s'harmonisent et nous nous connaissons depuis des années", explique Bea Mombaers.

À partir du 1 juillet, Bea Mombaers, Corinne Stuckens et Eva Velazquez, Kustlaan, 255 à Knokke.

Piercing Parties

©rv

C'est chez les bijoutiers que l'on se rend pour se faire faire un nouveau piercing. La boutique permanente de Wouters et Hendrix comme le pop-up store d'Axl, le bijoutier bruxellois bohème, organisent des 'piercing parties'

Les quatre d'Anvers

©rv

Quatre labels anversois s'installent ensemble dans une boutique de plage. Chez Diga il y a un petit déjeuner MoMade Cupcakes, des vins nature Vino Leoni, du mobilier vintage de Christiansen & Christiaensen et la première collection de Nunchi, une nouvelle marque belge de salopettes.

Du 1 juin au 30 septembre, Zeedijk, 524 à Knokke.

Marie Plage

Pendant l'année, cette boutique de luxe propose principalement du linge de maison. Les soeurs anversoises Valerie et Laurence ont pris leurs quartiers sur la côte depuis quelques mois, et proposent une foule d'accessoires de plage et de bain.

Jusqu'en septembre, Kustlaan, 94 à Knokke, www.marie-marie.be

To shop

Berluti Beach

©rv

 À l'époque où il était le directeur artistique de Dior Homme, il intégrait de manière subtile ses souvenirs d'enfance à Londerzeel -foire et new beat- dans ses collections. Un an après sa nomination chez Berluti, autre label homme de luxe de l'écurie LVMH, le Belge Kris Van Assche imagine une ligne de plage. Les sacs week-end et les sandales arborent des détails 'néon', comme les bouées, les chaises longues et les jeux de pétanque: Kris just wants to have fun.

The girl from Ipanema

©rv

Originaire Rio de Janeiro, une ville débordante de vie et d'architecture moderniste, la mission lui allait comme un gant. Pour Hermès, l'illustrateur-artiste Filipe Jardim a signé 'Modernisme Tropical', un rêve estival brésilien de 'sun, sea and surf' qui viendra égayer les accessoires de plage.

Drap de bain Hermès, prix sur demande.

 

Lire également

Publicité
Publicité