Saint-Paul-de-Vence, trésor caché des amateurs d'art sur la Côte d'Azur

Rares sont les villages de la Côte d'Azur offrant autant d'espace à l'art. La singularité de Saint-Paul-de-Vence en fait une pépite à découvrir de toute urgence pour les amateurs.

Pendant qu'à Cannes, Saint-Tropez- Monaco et Monte-Carlo, célébrités et retraités fortunés lézardent sur leurs yachts de luxe, dans l'arrière-pays, domaines artistiques et fondations poussent comme des champignons, offrant ainsi à cette région une place dans l'agenda des amateurs d'art. À 20 kilomètres de Nice, la petite commune de Saint-Paul-de-Vence en est la parfaite illustration. Sabato y a déniché cinq lieux incontournables à visiter.

Hôtel | La Colombe d'Or

Publicité
Hôtel La Colombe d'Or, à Saint-Paul-de-Vence.
©Micha Pycke
Publicité

On ne comprend vraiment le charme et la magie de cet hôtel qu’en y séjournant, lorsqu’on contemple un Picasso ou un Matisse entouré de gens qui rient, déjeunent, nagent et se détendent. Ce qui rend cet hôtel extraordinaire, c’est d’y faire l’expérience de l’art dans un cadre sans chichis et, soyons honnêtes, plus agréable que les salles de musée dans lesquelles l’air frais et la lumière du soleil ne pénètrent pas.

La Colombe d’Or fait partie de l’histoire de l’art. Les premiers à y débarquer, dès le début du siècle dernier, sont Georges Braque et Fernand Léger, suivis de Marc Chagall, Alexander Calder, Pierre-Auguste Renoir et Pablo Picasso. Dans les années 20, toute cette bande se lie d’amitié avec le propriétaire Paul Roux et son épouse, Baptistine dite Titti, qui leur offrent le gîte et le couvert en échange d’une œuvre. Par la suite, l’auberge devient un lieu de rencontre pour artistes, épicuriens et Parisiens fuyant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, la petite auberge de trois chambres s’est transformée en hôtel de 25 chambres à l’atmosphère muséale, que résume bien l’enseigne: "Ici on loge à cheval, à pied ou en peinture".

Hôtel La Colombe d'Or, à Saint-Paul-de-Vence.
©Micha Pycke
Publicité
Publicité
  • À partir de 380 euros la nuit.
  • Petit déjeuner: 18 euros.

La Colombe d'Or Hotel and Restaurant, Place du Général de Gaulle, Saint-Paul-de-Vence, France

Place du Général de Gaulle, 06570 Saint-Paul-de-Vence, France

Fondation Maeght

Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence.
©Mycha Pycke

Il faudra attendre encore un an pour profiter de l’extension conçue pour célébrer son soixantième anniversaire, mais cela ne gâche en rien le plaisir. La Fondation Maeght, première fondation privée dédiée à l’art en France, est, depuis son ouverture en 1964, un lieu de visite incontournable dans la région. Le 1er juillet, l’exposition estivale consacrée à Jean Paul Riopelle sera inaugurée dans le cadre du centenaire de son inauguration. L’exposition présente l’œuvre de Riopelle comme jamais auparavant - peintures abstraites et figuratives, sculptures, céramiques, tapisseries, gravures - grâce à de nombreux prêts exclusifs ainsi qu’à la commissaire de l’exposition, sa fille Yseult Riopelle.

La collection permanente exposée dans le magnifique jardin est tout aussi époustouflante. Avant même de pénétrer dans le musée, on découvre des chefs-d’œuvre modernes de Fernand Léger, Pol Bury, Alexander Calder et Takis. Une fois à l’intérieur, on admire une mosaïque monumentale sur le mur extérieur de Pierre Tal-Coat, la mosaïque Les Amoureux de Marc Chagall et la piscine Les Poissons de Georges Braque. Sans oublier la cour Giacometti et le labyrinthe Miró.

Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence.
©Mycha Pycke
  • Réouverture le 1er juillet.

Fondation Maeght, Fondation Maeght, Chemin des Gardettes, Saint-Paul-de-Vence, France

Fondation Maeght, 623 Chem. des Gardettes, 06570 Saint-Paul-de-Vence, France

Fondation CAB

La Fondation Maeght (et chambre d'hôtes) à Saint-Paul-de-Vence.
©Antoine Lippens

À quelques minutes à pied de la Fondation Maeght se trouve la Fondation CAB, succursale du centre d’art bruxellois du collectionneur et entrepreneur Hubert Bonnet dans le Midi. En 2022, il a racheté le bâtiment moderniste des années 50 qui abritait jusqu’alors la galerie Guy Pieters. Bonnet a choisi l’architecte Charles Zana pour créer cet espace d’art exceptionnel comprenant une librairie-boutique, le café-restaurant Sol (en hommage à l’artiste Sol LeWitt) et quatre chambres d’hôtes aménagées avec du mobilier de Fritz Hansen, Alvar Aalto, Pierre Jeanneret, Gino Sarfatti, Max Ingrand et Hans J. Wegner de sa collection privée.

La Fondation Maeght (et chambre d'hôtes) à Saint-Paul-de-Vence.
©Antoine Lippens
  • Ouvert du lundi au vendredi, de 10 à 18 heures.

FONDATION CAB St-Paul-de-Vence, Chemin des Trious, Saint-Paul-de-Vence, France

5766 Chem. des Trious, 06570 Saint-Paul-de-Vence, France

Arik Levy Sculpture Park

Arik Levy Sculpture Park à Saint-Paul-de-Vence.
©Jean-Francois Jaussaud

Les parcs de sculptures ne manquent pas dans le Midi de la France, dont ceux de la Fondation Carmignac, du Domaine du Muy, du Château La Coste, de la Fondation Bernar Venet, de la Fondation Maeght ou de la Fondation CAB. Cela n’a pas empêché le couple formé par Arik Levy et Zoé Ouvrier d’ouvrir leur jardin au public.

Contrairement aux autres propriétaires de parcs d’art et de sculptures, Levy et Ouvrier ne sont ni collectionneurs, ni galeristes, mais artistes: lui, crée principalement des sculptures et elle, réalise des gravures sur bois et des peintures figuratives, ce qui rend la visite encore plus captivante, car on entre dans leur univers d’artistes. Dans le cadre de visites privées organisées sur rendez-vous, les deux artistes présentent leur atelier et leur travail dans le jardin qui s’étend sur trois hectares plantés d’oliviers, d’imposants cyprès et de lavande dans une vallée à Saint-Paul-de-Vence, à 20 minutes en voiture de l’aéroport de Nice.

Arik Levy Sculpture Park à Saint-Paul-de-Vence.
©Jean-Francois Jaussaud

Chapelle du Rosaire de Vence

La Chapelle du Rosaire d'Henri Matisse, à Saint-Paul-de-Vence.
©Alamy

En juillet 1943, Henri Matisse quitte Nice pour échapper aux bombardements imminents. Il s’installe à la villa Le Rêve à Vence, où il restera jusqu’en 1948. Malade, (le peintre souffrait d’un cancer du colon), il fut alors soigné par Monique Bourgeois, qui avait rejoint l’ordre dominicain et était devenue sœur Jacques-Marie.

En 1948, Matisse a l’occasion d’exprimer sa gratitude aux Dominicaines quand leur chapelle est détruite par un incendie. Souhaitant créer une œuvre totale, l’artiste conçoit l’ensemble de la chapelle, de l’architecture aux vitraux, en passant par le mobilier et les chasubles sacerdotales.

Plus de 70 ans après l’inauguration de La Chapelle du Rosaire de Vence, à laquelle le peintre affaibli ne put assister (il décède trois ans plus tard, en 1954, à l’âge de 84 ans), le lieu suscite toujours le même émerveillement. "Une chapelle peut-elle être trop belle?", s’interrogeait l’historien de l’art André Chastel dans Le Monde du 8 mai 1952. À la fin de sa vie, Matisse écrivit: "Cette œuvre est le résultat de toute ma vie active. Je la considère, malgré toutes ses imperfections, comme mon chef-d’œuvre."

La Chapelle du Rosaire d'Henri Matisse, à Saint-Paul-de-Vence.
©Alamy
  • Ouverte le mardi, le jeudi et le vendredi, de 10h à 11h30 et de 14h à 17h30. Le mercredi, de 14h à 17h30.

Chapelle du Rosaire de Vence, Avenue Henri Matisse, Vence, France

466 Av. Henri Matisse, 06140 Vence, France
Publicité
Service Sponsorisée

Lire Plus