sabato

Coup d'oeil dans une beach house des Cornouailles

Adam Brown et Tom Konig ont déniché leur maison au bord de l'océan. ©Rich Stapleton

Les Cornouailles sont depuis longtemps le port d’attache de l'entrepreneur Adam Brown. Nous avons visité la maison qu’il y habite avec son époux Tom Konig au bord de l’océan Atlantique.

"Je viens ici depuis que je suis tout petit", explique Adam Brown, fondateur d’Orlebar Brown et entrepreneur dans le secteur de la mode. Assis sur les dunes blanches de la baie de Constantine, il porte un short bleu délavé et une chemise légère en coton à manches courtes, ce qui met en valeur son teint hâlé par les Cornouailles. Son allure incarne à merveille sa marque de vêtements casual, qu’il avait élaborée après s’être fait refuser l’entrée d’un restaurant en Inde parce qu’il était en short de bain.

"Inutile de prendre l’avion, il me suffit de marcher jusqu’aux vagues."
Adam Brown

"J’ai réalisé que je ne voulais pas de short de bain, mais un short dans lequel je peux nager", explique-t-il à propos de l’idée qui a présidé au lancement de son entreprise, en 2007, rachetée par Chanel en 2018. Les termes de la transaction n’ont pas filtré, mais Adam Brown continue à diriger l’entreprise en tant que directeur de la création.

L'allure d'Adam Brown incarne à merveille sa marque de vêtements casual. ©Rich Stapleton

Souvenirs nostalgiques

Adam Brown est né en Malaisie de parents expatriés. Son tout premier voyage en avion, à sept ans, était pour aller en Angleterre, où il devait faire sa rentrée scolaire. Ensuite, sa vie a été relativement déconnectée de celle de ses parents. Enfant, il passait toutes ses vacances dans les Cornouailles avec sa grand-mère.

"Les Cornouailles, c’est le mode de vie dans lequel nous avons grandi tous les deux."
Tom Konig

"Au début, elle louait une caravane et puis, un cottage, dans lequel il n’y avait ni télévision ni douche, mais nous aimions ça. Nous jouions à la canasta et au Scrabble. Nous dormions dans des sacs de couchage sans draps - elle détestait l’extravagance - et mangions du pain frit avec de la Marmite, des toasts aux haricots ainsi que de la viande hachée et du riz, qu’elle transportait dans un thermos quand on allait à la plage."

Les kilomètres de côte des Cornouailles sont parsemés de charmants villages de pêcheurs. ©Rich Stapleton

C’est sa grand-mère qui lui a appris à surfer et, explique-t-il, à s’asseoir sur un tapis pour regarder la mer. "C’était sa façon de nous ancrer. C’est drôle, parce que la marque de maillots de bain est tellement chic qu’on pourrait s’imaginer que, en tant que fondateur de cette entreprise, je passais mes étés dans les Hamptons ou à Mykonos, alors que c’est ici que je venais."

Retour à Cornwall

Adam Brown et son mari (Tom Konig, membre fondateur et propriétaire de la société de conseil en marques de luxe The Communications Store, qui a pris sa retraite il y a quatre ans et se consacre aux jeunes entreprises émergentes) ont continué à louer le cottage de son enfance pendant 25 ans. Ce n’est que quand Orlebar Brown a été vendue, il y a deux ans, que le couple a pu chercher une maison à acheter.

"Quand nous avons visité la maison pour la première fois, c’était une maison de location sans intérêt."

Leur nouvelle demeure, une propriété moderne habillée de bois, avec quatre chambres au rez-de-chaussée et un grand living room avec poutres apparentes à l’étage, se trouve à seulement cent mètres des belles dunes de sable. Et depuis les immenses baies vitrées de leur salon, ils ont une vue panoramique sur le vieux cottage perché sur le promontoire de l’autre côté de la baie.

Adam Brown et Tom Konig dans l’espace de vie de leur maison à Cornwall. ©Rich Stapleton

Hangar à bateaux

Le couple a déniché sa maison au bord d’une route tranquille qui mène à la plage. Pour l’aider à aménager ce nouvel espace, il s’est tourné vers le designer Jonathan Reed. "Nous avions travaillé avec Jonathan pour notre maison à Londres. Nous le connaissons depuis 34 ans et il est resté ici avec nous pendant de longues années, il aime ce genre de vie", témoigne Adam Brown.

Un grand bureau a été placé devant la bibliothèque en fer forgé, tous deux conçus par Studio Reed. ©Rich Stapleton

"Nous voulions beaucoup d’espace et de lumière. Quand nous l’avons visitée pour la première fois, c’était une maison de location sans intérêt, mais le fait que le salon soit à l’étage nous a plu et nous avons directement vu son potentiel."

À l’étage, Jonathan Reed a ouvert le volume, un espace très lumineux qui offre une vue imprenable sur le ciel, la plage et les dunes. "En trois mois, nous avons transformé cette maison ordinaire en maison originale, qui reflète la personnalité de notre couple, sa chaleur et sa décontraction", sourit Tom Konig.

Jonathan Reed a ajouté du bois aux plafonds et lambrissé les murs (tant à l’intérieur qu’à l’extérieur), tandis que les sols ont été poncés pour ajouter de la texture. Les poutres ont été peintes en rouge et les murs, dans un vert délavé, inspiré par ce qu’il appelle les "couleurs de postes de sauvetage". Le conduit de la cheminée a été revêtu de métal battu. Le résultat est graphique, industriel et confortable, non sans évoquer un spacieux hangar à bateaux.

Vue sur l'océan

Chaque détail de cette maison a une fonction pratique, car elle doit supporter les retours de la plage et trois chiens joyeux qui courent dans tous les sens. 

La maison devait être avant tout pratique, car le couple a trois chiens. ©Rich Stapleton

Devant le feu ouvert trône un vaste canapé "Planar", réalisé sur mesure par The Conran Shop et parsemé de coussins moelleux en laine "Cairngorm" de la marque The Good Shepherd. À côté, on peut voir une ottomane conçue par Jonathan Reed, recouverte d’un tissu plat texturé Sinclair Till. "Nous y jouons au backgammon et au Scrabble, mais c’est aussi là que nous aimons nous prélasser et regarder la télé", explique Tom Konig.

L’espace a été divisé en trois zones: d’un côté, la cuisine et la table, au centre, un salon commun avec coin télévision, et, de l’autre côté, un espace de travail un peu à l’écart avec deux canapés à armature métallique de Stephen Kenn, et une belle vue sur la mer. Un grand bureau a été installé devant la bibliothèque en fer forgé, deux réalisations signées Studio Reed.

Sur les étagères en bois de la cuisine sont rangés de la céramique contemporaine. ©Rich Stapleton

Artisanat local

Jonathan Reed, qui partage l’amour du couple pour l’artisanat, a utilisé, dans la mesure du possible, des objets fabriqués dans des ateliers locaux: les pieds de lampe ont été commandés au potier Chris Prindl et les paniers en bois de saule XXL ont été réalisés par Lin Lovekin, la vannière de Penzance.

Le dressing à côté de la chambre principale. ©Rich Stapleton

Sur les étagères en bois de la cuisine, des poteries mouchetées couleur terre et des bols en bois qui se trouvaient dans la cuisine irlandaise de la mère de Tom Konig côtoient des assiettes en céramique dénichées à la Leach Pottery à St Ives. "Nous nous y arrêtons régulièrement quand nous allons prendre notre lunch au pub." Sur la table de la cuisine, un vase de John Webb, cuit au four à bois et émaillé au sel, accueille un splendide bouquet d’hortensias blancs.

Au rez-de-chaussée, dans la spacieuse chambre à coucher, des rideaux en feutre vert olive et orange foncé dissimulent l’espace dressing. Au-dessus du lit, le couple a accroché un tableau de leur ami, l’artiste Graeme Black, dont les couleurs - vert olive, jaune et orange - se retrouvent dans les luxueuses couvertures en cachemire "Khumbu" de Rose Uniacke qui recouvrent le lit. 

Dans la chambre à coucher, une toile de l’artiste Graeme Black est accrochée au-dessus du lit. ©Rich Stapleton

Exploration

À côté, les portes donnent sur un jardin de plantes aromatiques ondoyant et bruissant sous la brise marine. Il a été conçu par Ben Rigby, un designer et paysagiste basé à Truro, dont l’habile adaptation de l’environnement naturel donne l’impression de passer des dunes à la porte d’entrée sans interruption.

©Rich Stapleton

Le fait de s’être installé dans les Cornouailles a donné au couple le temps de s’immerger dans la campagne des environs. Tous deux sont de fervents randonneurs et, grâce à la découverte de l’application I Walk Cornwall, un tout nouvel univers s’est ouvert à eux, dans le sud de la presqu’île.

"Toute cette nature luxuriante m’a ramené à mon enfance, quand nous marchions pendant des kilomètres dans les montagnes de Mourne, dans le comté de Down", sourit-il. Pour Adam Brown également, la vie est placée sous le signe de l’exploration, mais d’une tout autre nature.

"J’ai toujours voyagé, mais je pense que nous devons nous interroger sur la façon de le faire, car je suis de plus en plus conscient du fait que chaque déplacement contribue à la dégradation de l’environnement. Mon entreprise cherche un moyen d’y remédier", explique-t-il. "Mais je me rends compte que ce que j’ai devant ma porte est tout ce dont j’ai besoin. Inutile de prendre l’avion, il me suffit de marcher jusqu’aux vagues." 

Lire également

Publicité
Publicité