À la recherche des montres célèbres | Le retour de la Patek Philippe de John Lennon

La Patek Philippe de John Lennon, offerte par Yoko Ono, a enfin été retrouvée. Qu'en est-il de l'Omega Speedmaster portée par Buzz Aldrin sur la Lune ou la Rolex de Martin Luther King?

Une photo de John Lennon avec une montre Patek Philippe Ref 2499 a mis les collectionneurs de montres dans les starting-blocks pendant des années. Ce chronographe à calendrier perpétuel (édité à 349 exemplaires), acheté par Yoko Ono chez Tiffany & Co en 1980, s’était volatilisé après la disparition du musicien britannique. L’année dernière, elle a refait surface devant un tribunal à Genève, qui a conclu que Yoko Ono était bel et bien sa légitime propriétaire.

Pourtant, un collectionneur de montres italien basé à Hong Kong affirme avoir acheté la montre de Lennon de bonne foi en 2014 et il a donc déposé un recours. Pour la veuve de Lennon, cette montre a une grande valeur émotionnelle, mais sa valeur financière est tout aussi inestimable. Éric Wind, expert horloger, confie: "J’ai eu l’immense privilège de porter cette montre et elle est sublime. Je suis convaincu que si elle était mise en vente, elle pourrait battre un record."

Publicité
Publicité
Recette | "Bottoms" de Yoko Ono à la Tate Modern, à Londres
John Lennon et sa montre Patek Philippe Ref 2499 achetée par Yoko Ono en 1980.
©Bob Gruen
17.8
millions de dollars
Vente de la Rolex Cosmograph Daytona Ref 6239 de Paul Newman en 2017.
Publicité
Publicité

L’intérêt pour les montres mythiques disparues a décollé en 2017, à l’occasion de la vente de la Rolex Cosmograph Daytona Ref 6239 de Paul Newman, qui a atteint le montant record de 17,8 millions de dollars, bien plus que la Blancpain sertie de diamants de Marilyn Monroe, adjugée pour 225.000 dollars en 2016. La Rolex GMT Master de Marlon Brando, portée lors du tournage du film Apocalypse Now (1979) et dont la lunette a disparu, a été adjugée pour un peu moins de 2 millions de dollars. La Heuer Monaco de Steve McQueen, apparue dans le film Le Mans en 1971, est passée sous le marteau en 2020 à New York pour 2,2 millions de dollars. Enfin, une Michael Z Berger ayant appartenu à Pablo Picasso s’est vendue 219.050 euros en 2021 chez Bonhams à Paris.

Entre Mystères et énigmes

Toute montre coûteuse ou rare ne vaut pas forcément une fortune. Les montres portées au quotidien peuvent être abîmées ou même perdues. Celles qui sont en sécurité sont parfois oubliées, d’autres sont volées ou démontées. D’autres encore se cassent ou finissent à la poubelle. C’est ainsi que naissent les énigmes: qu’est-il advenu de la Rolex de Fidel Castro? Et de celle de Che Guevara? Et qu’en est-il de la Jaeger-LeCoultre à triple calendrier de Picasso, de la Breitling Navitimer de Miles Davis et de la Blancpain Fifty Fathoms de Jacques Cousteau? Pour déterminer la valeur d’une montre perdue, il est indispensable de disposer d’une preuve irréfutable l’associant à son propriétaire d’origine ou à une époque spécifique.

C’est Arthur Touchot, directeur de l’horlogerie et de la stratégie digitale chez Phillips, à New York, qui a annoncé cette redécouverte de la Patek Philippe Ref 2499 de John Lennon. Il souligne qu’il est très difficile de prouver qu’une montre a bien été portée par la personnalité en question. "L’idée romanesque selon laquelle les maisons de vente aux enchères font appel à des aventuriers à la Indiana Jones pour dénicher ces trésors aux quatre coins du monde est largement partagée", commence-t-il. "En réalité, la plupart de ces montres uniques sont découvertes une fois qu’elles sont présentées par un collectionneur à une maison de vente. À partir de là, c’est à nous de vérifier si nous sommes bien en présence de l’exemplaire en question, ce qui peut s’avérer beaucoup plus difficile que de retrouver la montre."

Revenons à la Patek Philippe de Lennon. L’important n’est pas la décision de la justice quant à l’identité de son propriétaire (Yoko Ono ou le collectionneur italien), mais sa potentielle mise en vente. La combinaison de son histoire, de sa rareté et de l’excellence de sa fabrication pourrait permettre à cette Patek Philippe de battre tous les records.

Comment choisir votre première montre de luxe?
La Blancpain sertie de diamants de Marilyn Monroe a été vendue en 2016 pour 225.000 dollars.
©Alamy

Première Sur la lune

D’autres trésors attendent d’être redécouverts. Par exemple, l’Omega Speedmaster ST 105.012 d’Edwin (Buzz) Aldrin, une montre qui n’a toujours pas été retrouvée alors qu’il s’agit peut-être du garde-temps le plus important jamais produit. Bien sûr, Neil Armstrong fut le premier homme à marcher sur la Lune en juillet 1969, mais à ce moment-là, il ne portait pas son Omega qu’il avait laissée dans le module lunaire. Aldrin, par contre, portait bel et bien sa Speedmaster lorsqu’il est sorti de la capsule Eagle, devenant ainsi le premier homme à porter une montre-bracelet sur la lune, ainsi qu’en témoignent les photos prises par Armstrong. En 2018, Aldrin témoignait: "J’ai envoyé la montre au Smithsonian à Washington pour qu’elle y soit exposée, mais elle a disparu. Il m’arrive de recevoir des mails de gens qui prétendent l’avoir, mais aucun des numéros de série mentionnés ne correspond à la mienne."

La disparition de l’Omega d’Aldrin est rocambolesque. La montre, propriété officielle de la NASA, devait être exposée au Smithsonian Air and Space Museum. Des transporteurs étaient allés la chercher sur ordre de la NASA, mais à leur arrivée à Washington, elle avait mystérieusement disparu. Cinquante ans plus tard, tous espèrent la voir réapparaîtra un jour.

Autre montre de légende, le prototype de la Cartier Santos-Dumont. À Paris, Louis Cartier présente des modèles toujours plus innovants dans l’atelier d’horlogerie familial. À la même époque, le pionnier de l’aviation, le Brésilien Alberto Santos-Dumont repousse les limites. Précurseurs dans leurs domaines respectifs, il était inévitable que leurs chemins se croisent quand Santos-Dumont vient s’établir à Paris en 1900. Au cours d’une de leurs conversations, le Brésilien se plaint de la difficulté de consulter sa montre gousset en plein vol.

Un nouveau défi se présente à l’horloger: concevoir une montre qui se porterait au poignet pour faciliter sa consultation. Ce prototype ne tarde pas à être remarqué au poignet de Santos-Dumont. Face au succès, Cartier prend la décision de faire produire cette nouveauté en série. En 1932, Santos-Dumont décède et sa montre iconique disparaît des radars. Inutile de préciser que si un jour on la retrouvé, ça va faire des vagues dans l’univers de l’horlogerie.

Elvis Presley aimait exhiber sa collection de montres à faire pâlir tout amateur.
©Alamy Stock Photo

Un Record pour Elvis

La valeur qui résulte de l’association d’une montre avec 007 ou Elvis est difficile à estimer.

Paul Boutros, responsable de la division horlogère américaine pour la maison de ventes Phillips, n’hésite pas une seconde lorsque nous lui demandons quelle montre perdue il espère retrouver: la Big Crown Sub Ref 6538 portée par Elvis dans "Girls! Girls! Girls!", une comédie musicale de 1962. La star aimait exhiber sa collection de montres à faire pâlir tout amateur. Pendant son service militaire, Elvis portait une Omega Constellation plaquée or qu’il offrit à son ami, et membre de son groupe, Charlie Hodge. Huit ans après le décès de Hodge, en 2006, la montre est passée sous le marteau pour 37.500 dollars à la maison de vente Antiquorum.

Une autre Omega remarquable de la collection de Presley était un modèle signé Tiffany & Co. qui lui avait été offert par RCA Records en 1961. Elle a marqué l’histoire en 2018, après avoir été adjugée pour la somme astronomique de 1,8 million de dollars chez Phillips, un record pour une Omega. Quant à la Hamilton Ventura du King, portée dans "Sous le ciel bleu d’Hawaï", elle est conservée dans les archives de la marque horlogère. La tout aussi emblématique Rolex King Midas, lancée dans les années 60 (150 à 200 grammes d’or), n’a été produite qu’à un millier d’exemplaires. Le numéro 343 ayant appartenu à Elvis est exposé à Graceland, la résidence de Presley à Memphis.

Avec Priscilla, Sofia Coppola ne ravira pas les fans d'Elvis Presley

S’il est une montre qui fait rêver tous les collectionneurs, c’est la Submariner Big Crown 6538 produite par Rolex de 1956 à 1959. Ce modèle a été rendu célèbre grâce au premier film de James Bond, "Dr No", sorti en 1962. Cependant, la Submariner portée par Sean Connery dans ce film n’a toujours pas été retrouvée. Éric Wind, éminent expert en horlogerie, l’a qualifié de "Saint Graal de l’horlogerie: l’identité de son propriétaire reste un mystère et elle pourrait bien être une des Rolex les plus précieuses". Les Big Crowns de cette époque s’échangent facilement pour une somme allant de 60.000 à 80.000 euros, mais la valeur qui résulte de l’association avec 007 ou Elvis est une chose que même le plus grand des connaisseurs ne peut estimer.

la Submariner Big Crown 6538 produite par Rolex et portée par Sean Connery n’a toujours pas été retrouvée.
©Getty Images

La montre perdue de la reine

Quelques montres pour dame sont également fort prisées des collectionneurs, dont certaines Jaeger-LeCoultre — et quelques modèles Cartier — dotées du plus petit mouvement mécanique au monde, le calibre JLC 101. Extrêmement difficile à fabriquer, il est destiné à la haute joaillerie. La Jaeger-LeCoultre 101 était la montre favorite de la reine Elizabeth II, qui la portait lors de son couronnement. Son mouvement ne mesure que 14 mm de long, 4,8 mm de large et 3,4 mm de haut.

On ignore où se trouve l’exemplaire en or blanc et diamants de Sa Majesté, des rumeurs disent qu’elle est perdue. Jérôme Lambert, CEO de Jaeger-LeCoultre, a offert un nouvel exemplaire à la Reine pour son jubilé de diamant, en 2012. Peter Roberts, un technicien horloger qui travaillait pour la célèbre maison horlogère Crown Jeweller Garrard dans les années 70, a raconté qu’en 2013, il avait été chargé de réparer la montre du couronnement de la Reine. Suivant la tradition des horlogers de l’époque, il avait gravé ses initiales à l’intérieur du minuscule boîtier. "Si on trouve un jour une 101 avec les initiales ‘PR’, on saura immédiatement à qui elle appartenait", a-t-il déclaré.

L’acteur Rudolph Valentino, né Rodolfo Guglielmi en Italie en 1895, végétait dans des rôles secondaires, jusqu’à ce qu’il décroche enfin le rôle principal dans "Les quatre cavaliers de l’apocalypse" en 1921. Ce film, célèbre dans le monde entier pour le tango qu’il y interprète, lui a valu d’être le premier acteur d’Hollywood à atteindre le statut de "sex-symbol". Surnommé le "Latin Lover" par ses fans, sa mort prématurée à 31 ans, en 1926, suite à une appendicite, fait affluer des milliers d’admiratrices éplorées aux deux cérémonies de funérailles, l’une à New York et l’autre à Hollywood.

Pour le tournage de son dernier film, "Le fils du cheik" (1926), sorti deux semaines après sa mort, Valentino a exigé de porter dans presque toutes les scènes sa montre préférée, une Tank de Cartier. Le modèle est remarqué et devient ainsi le plus convoité au monde. La Tank Cartier a été portée par Jean Cocteau, Duke Ellington, Yves Saint Laurent, Andy Warhol et Mohamed Ali. Elle séduit également un large public féminin. Le jour où la Tank de Valentino apparaîtra lors d’une vente aux enchères, une nouvelle ruée sera à prévoir, mais cette fois, ce sera celle des collectionneurs.

Les diamants de couleur rare rapportent jusqu'à 12 % par an
La Jaeger-LeCoultre 101 était la montre favorite de la reine Elizabeth II, qui la portait lors de son couronnement.
©Getty Images

Le Prix Nobel de la paix

Cependant, il y a des modèles de montres qui occupent une place encore plus élevée sur les listes des souhaits. Nous avons posé la question à un collectionneur qui en possède plus de 5.000, et sa réponse ne s’est pas fait attendre: la Rolex Datejust Ref 1601 en or avec bracelet Jubilee portée par le pasteur américain Martin Luther King jusqu’à son assassinat en 1968.

Personne ne sait exactement quand le militant des droits civiques et lauréat du prix Nobel de la paix a acquis ou reçu la Datejust. Ce qui est certain, c’est qu’il la portait lors de son arrestation à Montgomery, en Alabama, en 1958, alors qu’il participait à un sit-in devant un tribunal. Il portait aussi sa Rolex à la Maison-Blanche en 1964, lors de sa rencontre historique avec le président Lyndon Johnson. Il est possible que la Rolex de Martin Luther King soit aujourd’hui rangée au fond d’une armoire ou dans un coffre-fort, précieux héritage d’une grande valeur émotionnelle pour ses quatre enfants. Cependant, tant que personne ne peut en attester avec certitude, elle demeure l’une des montres "perdues" les plus recherchées de la planète.

La Tag Heuer Monaco que portait Steve McQueen dans «Le Mans» (1971) a été vendue en 2020 pour 2,2 millions de dollars.
©Alamy
Publicité