Publicité
sabato

Au poignet: les nouveautés horlogères les plus désirables

©Dan Matthews

Les horlogères se sont fait une petite beauté. Voici notre sélection des meilleures montres nomades.

L’art du voyage

Les maisons horlogères ont doté leurs nouvelles collections d’un second fuseau horaire. Embarquement immédiat!

©Dan Matthews

1. Pour l’Aquanaut Travel Time 5164R à remontage automatique, Patek Philippe a opté pour une combinaison d’or rose et de brun. Au lieu d’une échelle de 24 heures, une seconde aiguille centrale des heures, squelettée, indique l’heure du domicile. L’aiguille pleine indiquant l’heure locale peut être avancée par cran d’une heure grâce à deux poussoirs situés sur le flanc gauche du boîtier.

51.900 euros, www.patek.com

2. 2021 étant pour TAG Heuer l’année officieuse de l’Aquaracer, l’attention portée au design du Calibre 7 GMT n’est pas une surprise. Robuste et étanche à 300 mètres, le boîtier en acier de 43 mm abrite un cadran bleu dont les indices et les aiguilles sont recouverts d’une matière lumineuse - y compris l’aiguille GMT bleue, qui indique l’heure du domicile grâce à l’échelle de 24 heures de la lunette en aluminium noir et bleu.

2.900 euros, www.tagheuer.com

3. Rolex présente une nouvelle génération de l’Explorer II, apparue il y a 50 ans. Elle reste proche de ses prédécesseurs avec un boîtier de 42 mm de diamètre et un bracelet en acier, plus la familière aiguille GMT orange centrale et la lunette avec échelle de 24 heures. Le boîtier embarque cependant le Calibre 3285, un mouvement à remontage automatique avant-gardiste.

8.100 euros, www.rolex.com

4. L’Avenger fait partie de l’héritage aéronautique de Breitling. L’Avenger Automatic GMT 43 en acier inoxydable arbore les languettes caractéristiques de sa lunette unidirectionnelle à cliquet afin de permettre une manipulation aisée, même avec des gants, tandis que l’aiguille GMT rouge indique un deuxième fuseau horaire via une échelle de 24 heures.

3.950 euros, www.breitling.com

Lighter life

"Total Lives Saved: 7.652", peut-on lire sur la page d’accueil du site de Martin-Baker. Le fabricant de sièges éjectables peut se targuer de cette réussite et c’est avec la même fierté que l’horloger britannique Bremont s’est embarqué à ses côtés.

Le dernier modèle MB Savanna, en titane Grade 5 ultraléger finition mate, arbore un diamètre de 43 mm, une palette de couleurs sable et kaki et le mouvement automatique BE-36AE de Bremont avec rotor squeletté, visible à travers le fond du boîtier transparent. Une couronne supplémentaire à 4 heures actionne une lunette tournante intérieure pouvant être utilisée pour chronométrer.

Comme toutes les montres Bremont MB, la MB Savanna a subi des tests rigoureux -vibrations, températures extrêmes, altitude, éjection réelle et même des tests sur porte-avions. La montre a obtenu l’approbation de Martin-Baker, représentée par la boucle jaune et noire à l’extrémité de la trotteuse, clin d’œil à la poignée d’éjection.

5.285 euros, www.bremont.com

Beauté nacrée

Les cadrans de montre en nacre font leur come-back. Cette matière organique est à la fois mystérieuse et raffinée.

©Dan Matthews

1.  L’Aquanaut Luce Haute Joaillerie de Patek Philippe affiche un cadran en nacre gravée en damier dans deux nuances -rose et crème- avec index sertis de diamant et guichet de date à trois heures. Le cadran, logé dans un boîtier en or rose de 35,6 mm, est encadré par une lunette sertie de 40 diamants baguette. Le mouvement automatique Calibre 324 S C est visible à travers un fond transparent.

86.600 euros, www.patek.com

2.  Longines présente les dernières pièces de la Master Collection, axées sur l’aspect chatoyant et opalescent de la nacre. Le cadran de la L2.409.4.87.4, en acier de
34 mm, embarque l’affichage des phases de lune entouré d’une bague de date à 6 heures, ainsi que douze diamants Top Wesselton en forme d’étoile qui marquent les heures. Le fond du boîtier en cristal saphir révèle le mécanisme automatique L899.

2.580 euros, www.longines.com

3.  Après des décennies de montres de femme primées, Omega peut compter cette année d’un nouveau succès: la Master Chronometer-certified Constellation Small Seconds. Esthétique reconnaissable de la marque depuis 1952, les ‘griffes’ sur le boîtier et les facettes en demi-lune de la Constellation, qui signent le design depuis quatre décennies, ont été revisitées dans un modèle de 34 mm en acier et or avec cadran en nacre sertie de diamants, doté d’un sous-cadran petite seconde avec date et d’une lunette sertie de 38 diamants.

16.500 euros, www.omegawatches.com

4.  La Première de Chanel séduit par la forme de son cadran, inspiré du bouchon du flacon de parfum N°5. Classique du design, la Première se réinvente chaque saison. Le modèle Rock arbore un bracelet à chaîne en acier entrelacé de deux rubans de cuir rose et le cadran en nacre sans index évoque un nuage printanier.

4.750 euros, www.chanel.com

Opportunités en or

De l’or miel de A Lange & Sõhne à l’or beige de Chanel, en passant par le lime gold de Montblanc, les maisons horlogères et les joaillers jouent avec toutes les nuances de l’or. La chaleur douce des ors rose, pink et rouge règne, sans faire d’ombre à l’or jaune et blanc. Alliage d’or 18 carats (le 24 carats pur étant trop tendre pour l’horlogerie), d’argent et de cuivre, la teinte du métal change en fonction de l’alliage.

©©Rolex/Claude Bossel

Day-Date, prix sur demande. www.rolex.com

Trouver le mix parfait et le maintenir au fil le temps n’est pas une tâche facile, c’est pourquoi Rolex a mis en place, au début des années 2000, sa propre fonderie pour y créer des métaux uniques, dont l’or rose breveté.

©@Rolex

Lancé en 2005, l’or Everose -en référence à la durée de vie de sa teinte- est un succès qui, aujourd’hui, il s’affiche sur toutes les montres Rolex en or rose, y compris la Day-Date 36 haute joaillerie et la Datejust 36 bicolore avec cadran argenté à motif de palmier, toutes deux présentées cette année.

Everose Datejust 36, 11.400 euros. www.rolex.com

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité