Bruno Van Gils, CEO de Café Costume | "Le samedi est le jour le plus important dans le commerce de détail"

Le samedi de Bruno Van Gils, cofondateur et CEO de Café Costume: aller au salon avec son fils, prendre les mesures d'athlètes olympiques et profiter d'un shopping en toute intimité.

Bruno Van Gils (44 ans)

  • Représentant de la troisième génération d'une famille d'entrepreneurs dans le textile.
  • Habille les athlètes masculins pour les JO de Paris 2024.

"Tous mes samedis sont différents: je dois juste assembler les pièces du puzzle entre souhaits, engagements et nouvelles découvertes", confie Bruno Van Gils (44 ans). Lors du dîner-spectacle "Catwalk to Paris", qui a eu lieu la semaine dernière au Skyhall de Brussels Airport, les athlètes de la Team Belgium et des mannequins professionnels ont présenté les tenues pour les Jeux olympiques de 2024 conçus par Café Costume pour les athlètes olympiques masculins et leurs entraîneurs, médecins et kinésithérapeutes.

Publicité

"Tout est sur mesure et personnalisé", précise-t-il. "Cette tenue devait pouvoir être portée lors de la cérémonie d'ouverture et même après. Sa doublure élégante est une création de l'artiste Sammy Slabbinck. Je suis à la fois gérant et directeur artistique, et donc responsable des mesures et de la conception."

Bruno Van Gils: "Ma ville natale d'El Paso-Juárez, au Mexique, où mes parents avaient créé une entreprise de confection."
©Alexander D'Hiet

8h30 | "Pendant la semaine, je ne prends pas de petit-déjeuner, mais le samedi, c'est sacré. Les enfants (quatre, six et treize ans) et moi mangeons des pistolets avec de la charcuterie ou bien nous allons chez Nives à Anvers pour un délicieux croque-monsieur au levain avec un œuf."

10h00 | "Je passe voir notre stand à un des salons où nous sommes présents. Qui est là? Les détails sont-ils en place? Quels sont les concurrents présents? J'emmène souvent mon fils aîné. Comme je n'aime pas conduire, j'écoute des épisodes de 'Nieuwe Feiten' sur Radio 1: j'adore l'humour de Lieven Vandenhaute."

Publicité
Publicité

11h30 | "Ensuite, Cesar et moi allons voir une exposition: la dernière en date était 'Art on Paper' à Bruxelles."

"Si nous avions de meilleures relations sexuelles, le monde serait meilleur"

13h00 | "Nous allons manger une soupe aux nouilles chez Bún. Nous adorons ça."

14h00 | "Dans notre boutique à Anvers, je prends des mesures. Il y a quelques semaines, j'ai pris les mesures de soixante athlètes pendant le stage olympique en Turquie. Je dois en habiller 250. Les autres viennent au compte-gouttes ici, où j'ai toutes mes coupes. Les costumes sont ensuite cousus au Maroc par The Makers, notre entreprise familiale."

18h00 | "Je fais du fitness pendant la semaine et je réserve le week-end à d'autres plaisirs. Mon épouse, Valerie, est orthodontiste. Trouver un équilibre entre du temps pour elle, pour les enfants et pour moi est un combat permanent. De plus, le samedi est le jour où le chiffre d'affaires est le plus important dans le commerce de détail. Aujourd'hui, nous avons fait venir une baby-sitter, ce qui nous permet d'aller chez Gaetan et Wout, des amis qui organisent The Housewarming, un 'experience store'. Nous pourrons y faire un peu de shopping tout en sirotant un petit verre de cava."

21 victoires | Comment une championne belge passe ses week-ends

20h00 | "Nous nous rendons à Graanmarkt 13. Faire du shopping tous les deux et ensuite aller dîner en tête-à-tête, j'adore ça. Cette combinaison d'activités me rend super heureux."

23h30 | "Il est l'heure d'aller prendre un cocktail au Revista ou au BelRoy's Bijou. Je préfère aller dans des endroits où nous risquons de croiser des connaissances: pendant la semaine, je n'ai pas toujours le temps de les voir. La Margarita est mon plaisir coupable ultime. La tequila avec du sel, c'est irrésistible! J'ai pour tradition d'en boire une dans tous les bars à cocktails où je vais, dans le monde entier. La meilleure que j'ai goûtée m'a été servie dans le bar panoramique du train El Chepe dans la Sierra Tarahumara, au Mexique, lors d'un voyage vers ma ville natale d'El Paso-Juárez, où mes parents s'étaient installés pour diffuser la production de leur entreprise textile aux États-Unis."

2h00 | "Si je peux finir la soirée au Club Vaag, la soirée est parfaite. Parfois, nous allons à l'hôtel, une autre chose que j'adore. The Hoxton à Bruxelles, par exemple, mais aussi un hôtel dans notre ville. Voir les intérieurs et profiter du service est inspirant, mais c'est aussi une façon de se faire plaisir, tout simplement."

Publicité