sabato

La London Fashion Week en images: de Victoria Beckham à Burberry

Victoria Beckham: de l’imprimé léopard et rouge sensuel ©Photo News

Des statements, de la diversité et les nouveaux talents de demain : nos 7 favoris de la London Fashion Week.

1. Vivienne Westwood: un show avec un message

©Photo News

“Something has to happen now. If not, we’re all dead”, clamait le premier mannequin du show. “We need more heroes”, annonçait l’actrice et activiste de #MeToo Rose McGowan. Le défilé de la designer britannique Vivienne Westwood avait plus l’allure d’une manif orchestrée que d’un fashion show, les message politiques y faisaient d’ailleurs plus polémique que les vêtements-mêmes.

2. Burberry: un mix de ‘youth culture’ britannique et de classiques revisités

©Photo News

Boucles gracieuses, doudoune en main, le top model Gigi Hadid (23) a ouvert pour la première fois le show de la marque britannique Burberry. En inspiration et base de la collection du designer italien Riccardo Tisci? La ‘youth culture’. Les mannequins ont ainsi défilé avec des mini-robes inspirées de polos, de doudounes et des classiques de Burberry revisités.

3. Victoria Beckham: de l’imprimé léopard et rouge sensuel

©REUTERS

Soutenue par sa famille, la Britannique Victoria Beckham a choisi de montrer sa nouvelle collection pour le prochain automne-hiver à la Tate Britain. Pronant le chic et le sobre, les imprimés léopards, des accents rouges et les talons qui ‘pimentent’ chaque look viennent titiller le ‘naughty side’ en chaque femme.

4. Romantique avec une touche rebelle: Simone Rocha

©Photo News

La designer irlandaise Simone Rocha montre des femmes de tous les âges, de Chloë Sevigny (44 ans) à Lily Cole (31 ans). Pour cette collection, Rocha s’est notamment inspirée de l’artiste franco-américaine Louise Bourgeois.

5. Halpern: paillettes et matériaux brillants

©WWD/REX/Shutterstock

Difficile de croire que le designer new-yorkais Michael Halpern, basé à Londres, n’a montré que trois collections à la London Fashion Week. En 2016, ses robes disco et chatoyantes pour sa collection de fin d’études au Central Saint Martins ont connu un succès immédiat. Pour la saison prochaine, il impressionne avec des robes volumineuses et asymétriques, comme une ode à Erté, l’artiste franco-russe. 

6. Peter Pilotto: une touche belge à Londres

©REX/Shutterstock

Derrière cette marque se cachent deux noms: l’Italo-Autrichien Peter Pilotto et le Belgo-Péruvien Christopher De Vos. Ensemble, ils ont appris les bases de la mode à l’Académie d’Anvers. Cette saison, le duo de designers a opté pour une vibe très seventies, éclectique et décadente.

7. Innovation et nouveau talent: Central Saint Martins

©BELGAIMAGE

Nombreux sont ceux qui ont fait la réputation de la prestigieuse école Central Saint Martins: on peut nommer Stella McCartney, Alexander McQueen et Marc Jacobs parmi tant d’autres. Cette année, l’école a explore pour la première fois la ‘mixed reality’ lors du show de fin d’études de Gerrit Jacob. Munis de lunettes spéciales, les spectateurs des front rows ont pu observer des animations prendre vie sur les vêtements, tels que des têtes de morts et des éclairs. Les autres spectateurs, moins bien lotis, ont pu suivre les animations sur les différents écrans. La mode du futur, c’est déjà maintenant.

Prochaine étape ? Milan! La nouvelle collection automne-hiver 2019-2020 sera à l’honneur jusqu’au lundi 25 février. Au menu: les maisons italiennes Gucci, Emporio Armani, Max Mara et Versace. 

Lire également

Publicité
Publicité