Nathan Haaren (Lemonate) | L'art de se réinventer dans le secteur de la mode

Nathan Haaren vient de lancer la marque de mode pour homme Lemonate. Qu'est-ce qui fait lever ce chairman en vogue de sa chaise? Sabato l'a rencontré.

Publicité

Nathan Haaren

  • Directeur créatif.
  • A lancé le label de mode homme Lemonate avec Louis Lemmens.

Quelle est la chaise de votre vie?

"Le fauteuil ‘Okay’ d’Adriano Piazzesi (1923-2009). En 2020, mon compagnon, Louis Lemmens, et moi avons acheté un appartement de 1923 que nous avons désossé et rénové pendant un an. Nous sommes tous deux passionnés par le design vintage: nous écumons les marchés et les galeries de design ainsi que les ventes aux enchères en ligne. Pendant cette rénovation intensive - quand l’appartement se résumait à quelques briques - mon compagnon a secrètement enchéri lors d’une vente en ligne pour un ensemble de fauteuils noirs ‘Okay’ de Piazzesi des années 70. À sa grande surprise, son offre a été acceptée et nous avons pu acheter cet ensemble exclusif. Deux ans plus tard, il constitue la pièce maîtresse de notre séjour. Le cuir noir, les détails chromés et les formes organiques confèrent à notre intérieur un aspect à la fois funky et masculin. Et, ce qui n’est pas négligeable, ces fauteuils sont aussi extrêmement confortables."

Publicité
"En tant que marque de mode, il faut se réinventer et rester pertinent chaque saison, tout en préservant l’identité de la marque."
Nathan Haaren

Avez-vous déjà retiré la chaise sous les fesses de quelqu’un?

"Non. Je crois fermement au karma: on récolte ce que l’on sème. Tout ce que vous donnez - en bien ou en mal - vous revient d’une manière ou d’une autre."

Nathan Haaren a cofondé la marque de mode masculine Lemonate.
©Alexander D'Hiet

Qu’est-ce qui vous fait vous lever de votre chaise?

"Je suis sur le qui-vive 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Mon niveau de stress moyen est assez élevé. Mon perfectionnisme prend parfois le dessus. C’est peut-être logique dans un secteur en constante évolution comme le retail. En tant que marque de mode, il est important de se réinventer et de rester pertinent chaque saison, tout en préservant l’identité de la marque. C’est cet équilibre qui me tient en alerte et qui rend mon travail pour Lemonate si passionnant."

Publicité
Publicité

Que faites-vous quand quelque chose vous tracasse?

"Je ne suis pas vraiment du genre à demander conseil quand j’ai un problème: je suis un introverti. Souvent, j’essaie de gérer et de résoudre les problèmes ou les énervements moi-même. Sur le plan professionnel, Louis et moi essayons de communiquer de la manière la plus transparente possible. Sans sincérité, travailler avec son partenaire est impossible."

Qui aurait sa place au dîner de vos rêves?

"J’adore organiser des dîners conviviaux pour des amis à la maison. Ce serait merveilleux de partager un repas avec Jeremiah Brent et Nate Berkus. Outre le fait que j’apprécie énormément leur style d’intérieur, ils dirigent ensemble une agence de décoration d’intérieur à New York et Los Angeles et ils ont deux enfants. Je pense qu’il serait intéressant de savoir comment ils gèrent l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, et ce que ça fait d’être deux hommes pour fonder une famille. Mon compagnon et moi aimerions avoir des enfants nous aussi, mais ce n’est pas dans nos projets à court terme."

Qu’est-ce qui vous a récemment fait tomber de votre chaise?

"Le prix des billets d’avion. Au cours des prochains mois, j’ai plusieurs voyages de prévus tant privés que professionnels. Je suis surpris de découvrir  le prix moyen d’un billet d’avion aujourd’hui. Un vol court en Europe coûte presque autant qu’un vol pour aller à New York."

Sur quelle chaise aimeriez-vous vous assoir pendant une journée?

"Sur celle du photographe américain Slim Aarons (1916-2006), qui est devenu célèbre après la Seconde Guerre mondiale avec ses images étincelantes de jet-setters et de socialistes dans leur environnement glamour. Sa photo la plus connue est sans doute ‘Poolside gossip’, prise au bord de la piscine de la maison Kaufmann de Richard Neutra (1946). Le milieu du 20e siècle, soit les années 60 et 70, m’inspire énormément, tant pour les intérieurs et l’architecture que pour le style vestimentaire. Ce serait fantastique de passer une journée à se balader dans le Los Angeles ou le Palm Springs mid-century pour ressentir l’authentique 'vibe' Slim Aarons."

Publicité
  • Lemonate, Drukkerijstraat 8 à Anvers.

Biographie d’une chaise

Le siège Okay d'Adriano Piazzesi.
©Alexander D'Hiet
  • Okay
  • Adriano Piazzesi (1923-2009) était un designer, peintre et sculpteur italien principalement connu pour ses canapés et ses fauteuils. Certaines de ses créations sont toujours en production, dont une paire de canapés pour Arketipo.
  • Son fauteuil ‘Okay’ et son fauteuil une place pour Tre D présentent des similitudes avec le célèbre ‘Soriana’ d’Afra et Tobia Scarpa pour Cassina.
  • Piazzesi se considérait comme un designer relatif: "Les designers absolus sont tellement imbus de leur talent qu’ils ne créent des produits que pour eux-mêmes. Les designers relatifs essaient de faire en sorte que leur goût s’harmonise avec celui de l’entreprise pour laquelle ils travaillent."