Susie Cave, épouse de Nick, cartonne avec son label de mode The Vampire's Wife

La question n'est pas de savoir si les stars porteront ses créations lors de la cérémonie des Oscars, mais combien. Susie Cave, épouse du poète-chanteur-musicien Nick, dessine des robes qui sont un parti pris en ces temps de #MeToo. Entretien avec la créatrice de The Vampire's Wife à propos de l'amour, du mariage et d'une nouvelle collection de bijoux.

Susie Cave sirote une tasse de thé à la menthe dans le vénérable hôtel The Lanesborough. Elle sourit. "Manifestement, mes créations sont arrivées au moment idéal", déclare-t-elle. "Elles sont une manière fière et impertinente de souligner la beauté de la femme." Susie porte une de ses propres créations, une robe en soie crème flottant jusqu'aux chevilles, avec de grandes fleurs et des volants ornant les coudes et l'ourlet. En ces temps de #MeToo et Time's Up, jamais la façon dont s'habillent les actrices n'avait assuré une telle fonction de "signal". Les robes discrètes et parfois même simplement modestes de The Vampire's Wife se marient idéalement avec le style et l'attitude inimitables de Susie Cave. Comme si ce moment de l'histoire avait eu besoin de cette combinaison gagnante.

Susie Cave est une des femmes les plus féminines qu'il soit donné de rencontrer. Elle est toujours aussi mince que lorsque je l'avais rencontrée lors d'une séance photo, il y a plus de trente ans. Et elle a conservé ses courbes de l'époque où elle travaillait comme mannequin pour son amie Bella Freud. Elle était alors l'un des mannequins les plus célèbres du monde de la mode. Sexy, coquine et pourtant sage. Teint pâle et chevelure noir de jais. Cette beauté a inspiré les grands photographes Helmut Newton, Guy Bourdin, Sarah Moon et Steven Meisel. Aujourd'hui, à 51 ans, elle est toujours aussi belle, sa voix toujours aussi douce, presque juvénile, et ses cheveux, toujours aussi noirs et brillants.

Publicité
Publicité

"J'ai lu que Dita Von Teese se teignait les cheveux elle-même. Alors je me suis lancée chez moi, bouteille à la main", explique-t-elle. Chez elle, c'est une maison géorgienne dans le sud de l'Angleterre, à Brighton, où elle vit avec son époux australien, l'auteur-compositeur-interprète Nick Cave, leader des Bad Seeds, et leur fils Earl de dix-sept ans, qui veut devenir acteur. "En ce moment, je me sens comme une provinciale qui peut enfin aller à Londres!", rit-elle.

Susie Bick a rencontré Nick Cave au moment où sa carrière de mannequin touchait à sa fin. Elle venait d'avoir trente ans. "Il m'a trouvée à l'ombre d'un Tyrannosaure Rex, lors d'un événement au Natural History Museum", explique-t-elle avec un sourire qui trahit un bonheur intense. "Elle incarnait tout ce qui m'obsédait depuis des années", a déclaré l'Australien au sujet de sa rencontre avec Susie. Ils se sont mariés en 1999 dans une chapelle médiévale du Surrey.

Publicité
Publicité
"Je crée le genre de robes que je voudrais porter quand je suis chez moi. La seule différence, c'est qu'à la maison, je les porte avec des tongs", avoue Susie Cave.

Les fleurs de Prince
Derrière nous, des robes de la collection de The Vampire's Wife sont rangées dans une armoire. Le choix des tissus est d'une beauté enivrante: lamé rose, vert émeraude et violet, coton coloré, velours et velours à grosses côtes. Longueur maxi à mini. Toutes ces robes sont une variation sur le même thème, ente Ophélie et l'époque victorienne: un peu collet monté sans être pudiques, elles donnent un look folk et gothique. En les regardant, on imagine des effluves de tubéreuse, un parfum qui était interdit aux jeunes filles au XIXème siècle car, en dépit de sa très grande pureté, il avait une réputation sulfureuse.

Dire que le label de Susie Cave cartonne est un euphémisme. Elle a fondé The Vampire's Wife avec son ami et partenaire d'affaires Alex Adamson en 2014. Son nom fait référence à son époux: "Et à son roman inachevé sur la relation entre une muse et un processus créatif", explique-t-elle. Toutes les créations sont conçues dans un petit atelier de Brighton et produites en Pologne. Les fans de la première heure font partie de son cercle d'amies: Florence Welch, Kylie Minogue, Daisy Lowe ou Alexa Chung.

Dans les années 1990, Susie Cave était un des mannequins les plus prisés au point que Prince lui faisait une cour intense en lui envoyant des fleurs tous les jours. Elle est devenue la muse des plus grands comme Yves Saint Laurent, Gianni Versace, Azzedine Alaïa, Vivienne Westwood et John Galliano. Inspiration réciproque, vu que la jeune femme en a profité pour se former à leur contact. Ses robes donnent une sensation de structure. Elles sont tellement parfaites qu'elles embellissent celles qui les portent. "On remonte la fermeture éclair et ce qui était de la modestie devient sexy", explique Ruth Chapman, cofondatrice de Matchesfashion, un des premiers acheteurs du label de la belle.

Publicité

La revanche d'une muse
L'an dernier, le succès a connu une courbe exponentielle. Les jeunes filles (et leurs mères) en raffolent: Dakota Johnson, Maggie Gyllenhaal et Keira Knightley confirment que The Vampire's Wife a sa place sur les red carpets d'Hollywood. Susie Cave est une celebrity, ce qui ne manque pas d'étonner. "En fait, je suis très fière en ce moment, car Chloë Moretz portait une de mes robes lors du Sundance Film Festival. Mon fils Earl, qui regardait une photo de Chloë, m'a dit que quand il était petit, il était amoureux d'elle. Et je me suis demandé depuis quand il n'était plus un enfant..."

En juillet 2015, peu après le lancement de The Vampire's Wife, Susie et Nick ont perdu Arthur, leur autre fils de 15 ans, dans un terrible accident: sous l'emprise du LSD, il est tombé d'une falaise. Comment peut-on se remettre d'une telle tragédie? Susie, Nick et Earl, le frère jumeau d'Arthur, se sont soudés. Toujours en 2015, Andrew Dominik a réalisé 'One More Time With Feeling', un documentaire déchirant qui commence comme un voyage d'exploration dans la nature créative de Nick Cave au cours des sessions de son nouvel album pour devenir une étude sur le rôle de cette créativité dans la gestion des traumatismes. Dans ce documentaire, Susie semble fragile et sombre alors qu'elle tente de surmonter l'insurmontable en se jetant à corps perdu dans le travail.

Après le lancement de son label, Susie et Nick Cave ont perdu leur fils Arthur de 15 ans: son travail lui a permis de surmonter à cette tragédie.

"Après ce qui s'est passé, mon travail a changé. Avant, c'était quelque chose que je faisais parce que j'aimais ça. Après, c'est devenu une nécessité. Il fallait que je travaille, absolument, seul le travail pouvait tenir tête à mes sens." Il suffit d'écouter Susie Cave pour constater que la créatrice est beaucoup plus solitaire qu'à l'époque. Que fait-elle pour se détendre? "Nick et Earl". Quels sont ses intérêts? "Nick et Earl".

Depuis la catastrophe, les Cave forment une famille plus soudée que jamais. L'année dernière, Nick lui a même proposé de l'accompagner en tournée avec son groupe, The Bad Seeds. Susie l'a suivi et a invité la presse et des amis de son label à des concerts en Europe. Nick a adoré recevoir ces mannequins dans des robes fantastiques qui venaient faire un petit coucou backstage. Et quand Susie fait les salons pour acheter du tissu ou d'autres choses, il l'accompagne avec enthousiasme. "Il a très bon goût", affirme-t-elle.

Au cours de l'entretien, je remarque que sa peau, d'une pâleur intense, laisse deviner un léger hâle. Susie Cave revient de Melbourne, où ils sont partis en vacances avec leur fils après la première date européenne de Nick. La tragédie a comme catalysé son succès, car elle a apporté à Susie Cave une sorte d'étrangeté au monde et, en même temps, de lucidité. Elle aime parler de trucs de filles. De soutiens-gorge (qui doivent être doux et lisses, pas de dentelle fantaisie sous ma robe) qu'elle achète chez M&S. Elle est mince et menue. "Mais ce n'est pas toujours le cas", ajoute-t-elle. "J'ai arrêté le sucre et la farine après Noël parce que je mangeais trop de confiseries. Et après, je dois me mettre au régime..."

Susie et Nick Cave, accompagnés de leur fils Earl âgé de 17 ans. Le frère jumeau d'Earl est décédé il y a trois ans lors d'une terrible chute d'une falaise.
©Getty Images

Au rythme de son inspiration
Quand elle est chez elle, Susie Cave ne traîne pas en jeans. Son éblouissante collection de souliers Gucci s'étale dans son dressing comme une rangée de petits soldats (le couple est proche d'Alessandro Michele, designer de Gucci), chaque paire intacte et bien rangée dans sa boîte d'origine, avec le papier protecteur. Par contre, elle porte ses robes. "Je crée le genre de robes que je voudrais porter quand je suis chez moi. La seule différence, c'est qu'à la maison, je les porte avec des tongs."

Son label lui permet d'agir à sa guise. Elle a récemment créé une série limitée de deux cents T-shirts numérotés, avec des prints d'enfants vampires aux cheveux noirs dessinés par Karen Constance, une amie artiste peu connue. Ils se sont vendus en un temps record. Elle lancera prochainement une collection de bijoux avec Annoushka, à Dover Street Market, juste à temps pour la London fashion week. Et, fin mai, elle présentera ses nouvelles robes d'été. La polyvalence, voilà ce que Ruth Chapman admire tant chez Susie Cave. "Contrairement à la plupart des labels, Susie ne présente pas de collection saisonnière. Dès qu'elle a dessiné de nouvelles pièces, au rythme de son inspiration, elle les fait produire et mettre en boutique. Elle appartient à une nouvelle génération de designers, comme Palace of Supreme, qui suivent leurs propres règles. Je ne pense pas que le client se soucie du fait qu'il s'agisse d'une pré-collection ou d'une collection principale. Le créateur doit être à la barre de sa collection."

En effet, pourquoi pas? The Vampire's Wife est finalement une histoire de beauté issue d'une tragédie personnelle. Avec l'amour, la solidarité et la créativité en guise de bouées de sauvetage. Nick Cave le sait. "Je pense que Susie et moi sommes engagés dans un processus qui ne s'arrêtera plus jamais: essayer de nous sauver l'un l'autre. Il en a peut-être toujours été ainsi. C'est sans doute ce qui nous a réunis à l'époque. Quand nous nous sommes rencontrés, nous étions deux âmes en peine. La clé, c'est de prêter attention à ce que l'autre fait. Susie est étroitement impliquée dans mes chansons. Non qu'elle les écrive, mais elle est la source d'un grand nombre d'entre elles. Et ses créations sont merveilleuses. En fait, sa collection a redonné vie à notre maison, avec une belle dose d'énergie nouvelle...

Service Sponsorisée

Lire Plus