sabato

Trois nouveaux labels de golf descendent dans la rue

Techniques, respirants et stretch: les vêtements de golf n'ont pas échappé à ces trois tendances.

Le golf retrouve un peu de son côté "rétro cool" grâce à des tenues parfaites. Voici ce que la jeune génération va porter sur le teeing ground.

1. Mr Porter, à la Jack Nicklaus

De vastes étendues verdoyantes, le grand air et l’occasion de se retrouver entre amis en toute sécurité pour pratiquer un peu d’exercice. Bien sûr, l’année dernière, le golf a connu un renouveau sans précédent grâce à son label "corona proof", ce que confirme l’e-tailer britannique Mr. Porter, qui a noté le succès du golf suite à une explosion des recherches: en janvier 2021, elles étaient trois fois plus nombreuses que l’année précédente.

Bien entendu, la réaction ne s’est pas fait attendre: Mr. P. vient de lancer sa première collection de vêtements de golf. "L’inspiration est venue des icônes du golf des années 50 et 60, comme Arnold Palmer et Jack Nicklaus", explique Olie Arnold, directeur du style chez Mr Porter. "D’où le style classique, les cols en V et la nostalgie «Ivy League»."

Comme les autres pièces de la collection de Mr. P., les 23 basiques sont fabriqués dans des tissus agréables, comme le coton et le cachemire, pimentés d’un brin de coolitude vintage: polo blanc ivoire avec rayure sport contrastée ou veste Harrington réversible passant de camel à vert à carreaux ou inversement, selon l’humeur.

La collection est plus esthétique que technique, mais Arnold a tenu compte des détails qui permettent d’être membre du club: cols réglementaires, grandes poches pour les cartes de score et coton stretch. Les chaussures de golf inspirées des derbys ont des crampons amovibles, ce qui permet de passer du terrain de golf à la terrasse du club house sans se déchausser.

À partir de 105 euros le Polo, à partir de 150 euros le pantalon, disponibles sur www.mrporter.com

2. Bogey Boys, le plus stylé du parcours

Le rappeur Macklemore en avait assez des tenues insipides et des pantalons kaki: il a donc lancé sa marque, Bogey Boys.

Le golf est l’autre passion de Benjamin Haggerty (aka Macklemore). D’ailleurs, le rappeur de Thrift Shop se souvient très bien de la première fois qu’il a ressenti "ça". C’était en 2018, quand, sur l’insistance de son père et de son frère, il avait accepté une partie de golf sur le parcours 18 trous de Malibu. Après les inévitables ratés, Macklemore a frappé la balle de la façon dont tout golfeur passionné doit le faire au moins une fois dans sa vie: à la perfection. "Waww! Depuis, je veux revivre le frisson du swing parfait!"

Seul bémol: les tenues, qui ne convenaient pas an rappeur stylé, réputé pour sa collection de manteaux de fourrure colorés. "Les magasins de golf ne proposaient que des pantalons kaki, c’était décevant. Il n’y avait ni flair, ni la possibilité de composer une tenue originale". Alors, profitant d’une année sans concerts, l’Américain a créé un hit différent: un label de vêtements de golf, Bogey Boys, lancé en février 2021 et destiné à "ceux qui suivent les règles, mais veulent aussi s’amuser", déclare Macklemore. La vidéo promotionnelle met en scène le rappeur et ses amis en train de jouer au golf.

Bogey Boys ne jure que par le code vestimentaire classique du golf (gants en cuir, pantalons courts laissant apparaître juste ce qu’il faut de chaussettes), sauf que tout est juste un rien plus accrocheur: imprimés audacieux, coupe-vent avec manches zippées, cardigans comme un clin d’œil à une version pastel années 50, lettres bouclées streetstyle. "Je suis nul au golf, mais, au moins, je serai le plus stylé du parcours!"

À partir de 65,58 euros le polo, à partir de 98,38 euros le pantalon, disponibles sur www.bogeyboys.com

3. Manors Golf, plus de diversi-tee

Techniques, respirants et stretch: les vêtements de golf n’ont pas échappé à ces trois tendances. Et c’est exactement à ces dernières que la marque britannique Manors Golf met résolument un terme. Créée en 2019, après les retrouvailles de deux amis de jeunesse sur un terrain de golf, la marque réhabilite le "casual cool" perdu du golf d’antan.

Manors Golf rabat les cartes en choisissant comme ambassadeur Adem Wahbi, le nouveau talent belge du golf.

"J’ai l’impression que ce sont la technique et la performance -plus fort, plus vite et plus loin- qui dominent le golf d’aujourd’hui", déclare le fondateur, Jojo Regan qui, en plus d’être un golfeur de longue date, a fait carrière en tant que spécialiste marketing et investisseur dans des start-ups. "Nous voulons créer des vêtements de golf qui soient confortables pour jouer et esthétiques", explique-t-il. "Parce qu’honnêtement, un polo respirant n’influencera pratiquement pas les performances de la plupart des joueurs."

Cette saison, The Classic Collection de Manors Golf a séduit tant les hipsters que les sites de golf, et dans le monde entier. Cette ligne regorge de classiques (débardeurs, polos, chinos), mais dans une coupe oversized. Avec des débardeurs vert mousse, des tartans rouges et des pulls beiges à motifs "losanges" ou "argyle", Manors renoue avec les codes de ce style. La marque britannique hautement Instagrammable s’est également débarrassée de l’image guindée du golf (élitiste, hautaine, conservatrice) en optant pour des castings et des ambassadeurs ultra-diversifiés, à l’instar du Belge Adem Wahbi, un athlète d’une vingtaine d’années et l’un des 50 meilleurs golfeurs du monde porteur d’un handicap.

À partir de 80 euros le polo, à partir de 140 euros le pantalon, disponibles sur www.manorsgolf.com.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité