sabato

Le photographe Mario Sorrenti dévoile des clichés inédits de Kate Moss

©The LIFE Picture Collection/Gett

Il y a exactement 27 ans, le photographe italien Mario Sorrenti, alors âgé de 19 ans, rencontrait une certaine Kate Moss. Ils tombent amoureux. Inséparables, ils bossent ensemble et s'envolent aux quatre coins du monde où Sorrenti prend les photos qui vont lancer définitivement leurs carrières respectives.

Simply Kate

"Cela peut paraître sirupeux, mais je suis directement tombé sous le charme", se souvient le grand photographe Mario Sorrenti au sujet de sa rencontre avec Kate Moss. C'était à Londres, en 1991, lors d'une séance photo pour la marque Wella. "Je me rappelle m'être assis à côté d'elle et d'avoir senti que mon coeur allait s'arrêter. J'étais complètement subjugué par son charme et sa beauté."

©Mario Sorrenti / Phaidon

Sorrenti, un jeune photographe d'art qui arrondissait ses fins de mois en tant que mannequin, avait 19 ans. Il étudiait la peinture et la sculpture à la School of Visual Arts de New York, mais était tombé amoureux de la photographie et passait tout son temps libre appareil photo au poing. À l'époque, il ne pensait pas revoir la jeune fille.
Pourtant, quelques semaines plus tard, le hasard fait bien les choses et leurs chemins se croisent à nouveau lors d'une fête à South Kensignton. "Nous avons passé toute la soirée ensemble", raconte le photographe. "Jusqu'à ce que nous nous endormions sur l'herbe de Hyde Park, à Londres."

C'est le début d'une relation qui va durer deux ans, période durant laquelle ils sont inséparables. "Mannequins tous les deux, nous travaillions ensemble et nous voyagions ensemble. Nous avons vécu quelque temps chez ses parents à Croydon, dans le sud de Londres, puis chez ma mère à New York. Une époque agréable et innocente, nous avions encore tout à découvrir."

Il avoue aussi avoir traversé des moments de galère financière. Développer toutes ses photos de Kate était un luxe qu'il ne pouvait s'offrir. Il imprimait donc des planches contact, découpait les clichés qui lui plaisaient et les collait dans un journal.

©Mario Sorrenti / Phaidon

Îles Vierges

Elle sait tout incarner. Elle comprend les images, le style.

Aujourd'hui, 25 ans plus tard, les photos qu'il a prises durant cette relation charnière sont enfin dévoilées dans un bel ouvrage aux éditions Phaidon, qu'il a tout simplement intitulé 'Kate'. Il contient notamment une série de photographies d'un voyage du couple aux îles Vierges: ce sont ces clichés qui ont retenu l'attention de Calvin Klein. Le designer allait par la suite faire appel à Sorrenti en 1993 pour la légendaire campagne du parfum Obsession. "Calvin Klein m'a dit: ces photos sont fantastiques, que te faut-il pour reproduire quelque chose comme ça? J'ai répondu: rien, simplement un appareil photo et Kate."

Le couple se sépare peu après, mais Moss et Sorrenti sont restés proches. On lui demande pourquoi Kate Moss est restée une valeur sûre, alors que la plupart des modèles connaissent leur heure de gloire avant de disparaître à tout jamais. "Je pourrais dire que c'est parce que l'adorable jeune fille qu'elle était est devenue une jolie femme", répond Sorrenti, aujourd'hui âgé de 46 ans et qui officie pour Vogue et le magazine i-D. "Mais c'est bien plus que ça; elle sait tout incarner. Elle comprend les images, le style, elle vous donne toujours l'impression d'avoir une excellente collaboratrice en sa personne."
Sorrenti marque une pause, avant d'ajouter: "Vous savez, elle a une dimension très particulière. C'est difficile à expliquer, mais quand vous la photographiez, vous n'obtenez pas seulement le mannequin sur l'image, mais quelque chose qui va au-delà. C'est ce que j'ai toujours ressenti." Un avis que semble partager Calvin Klein: lors du lancement du parfum Obsessed (successeur d'Obsession), à la fin de l'année dernière, il a décidé d'utiliser à nouveau un ancien cliché de Sorrenti et de 'sa' Kate. Tout simplement.

©Calvin Klein

"Kate", par Mario Sorrenti, aux éditions Phaidon, 120 pages, 89,95 euros. Publié également en édition
limitée à 100 exemplaires avec tirage photo, 850 euros. www.phaidon.com



Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content