The Fife Arms, Braemar, Écosse

Dans cet ancien relais des Postes d’époque victorienne, toutes les 46 chambres et suites sont différentes – et parfois très étroites.

Check-in

C’est dans le village écossais de Braemar que Manuela et Iwan Wirth a décidé de rénover The Fife Arms. Ce power couple, très influent dans le monde de l’art contemporain, a fondé la galerie d’art Hauser & Wirth présente à Zürich, Londres, Los Angeles, Hong Kong, ou New York, avant de trouver les murs qui accueilleront les œuvres de leur collection (près de 16.000 pièces).

Publicité

Get a room

Dans cet ancien relais des Postes d’époque victorienne, les 46 chambres et suites, toutes différentes – et parfois très étroites –, sont inspirées de la culture écossaise et décorées de curiosités et de petits trésors choisis avec une touche d’humour.

Publicité
Avec une vue imprenable sur le parc national de Cairngorms, la chambre “Artist’s Studio” est inspirée par le Bloomsbury Group et les intérieurs qu’il a créés à Charleston House.
©Sim Canetty-Clarke

Trésor éclectique

Cette bâtisse du XIXe siècle a été réinventée en hôtel d’art, où “Le Mousquetaire assis” de Picasso côtoie un croquis de cerf réalisé au fusain par la Reine Victoria, une toile de Lucian Freud, un plafond psychédélique signé par l’artiste chinois Zhang Enli, des animaux empaillés, des chandeliers, des armes de chasse, des crânes, des aquarelles du prince Charles, une lettre de Lord Byron... Le couple commissionne pléthore d’artisans, d’ouvriers et d’artistites de Braemar, qui ont des liens étroits avec les lieux, afin d’en préserver l’âme. Par exemple, face à une araignée de Louise Bourgeois, trône un lustre monumental en bois de cerf créé par Gareth Guy, artisan et habitant du village.

Check-out

À partir de 570 euros la nuit en chambre double, petit déjeuner inclus.

Publicité
Publicité
Publicité
Service Sponsorisée

Lire Plus